Vous n'avez pas encore de notification

Page d'accueil

Options d'affichage

Abonné

Actualités

Abonné

Des thèmes sont disponibles :

Thème de baseThème de baseThème sombreThème sombreThème yinyang clairThème yinyang clairThème yinyang sombreThème yinyang sombreThème orange mécanique clairThème orange mécanique clairThème orange mécanique sombreThème orange mécanique sombreThème rose clairThème rose clairThème rose sombreThème rose sombre

Vous n'êtes pas encore INpactien ?

Inscrivez-vous !
 Amazon France envisage de prolonger sa suspension d’activité jusqu’au 18 maiCrédits : ollo/iStock

Dans une nouvelle déclaration, la plateforme fait part de son projet de prolongation de la suspension temporaire d’activité de ses centres de distribution en France. La nouvelle date est fixée au 18 mai inclus. 

« Une réunion avec le Comité Social et économique Central de l'entreprise a lieu aujourd’hui et permettra d'aborder ce projet. Veuillez noter qu’il sera alors demandé aux collaborateurs d’Amazon de rester chez eux jusqu’à cette date – percevant leur plein salaire ». La mesure fait toujours suite à l’arrêt de la cour d’appel de Versailles, dans le contexte pandémique. 

« Nos centres de distribution sont sûrs. Cependant, l’astreinte, telle que précisée par la cour d’appel, signifie que même avec un taux infime de traitement accidentel de produits non autorisés, de l’ordre de 0,1%, le risque de contrevenir à la décision de la cour d’appel pourrait entraîner une pénalité de plus d'un milliard d'euros par semaine ».

« Nous n’avons pas d’autre choix que prolonger la suspension temporaire de l’activité de nos centres de distribution français » insiste encore Amazon. « Nos clients en France peuvent commander plusieurs millions de produits auprès des entreprises indépendantes qui vendent sur Amazon et au travers de notre réseau logistique mondial ».

25 commentaires
Avatar de soupêtte Abonné
Avatar de soupêttesoupêtte- 13/05/20 à 09:04:18

Peut-être prendre les problèmes en amont les prochaines fois pour éviter ça ? Et ce discours victimisant c'est fou...

Avatar de Jarodd Abonné
Avatar de JaroddJarodd- 13/05/20 à 09:08:22

Finalement, quand on tape au porte-monnaie, ça paye (sans jeu de mot)...

Avatar de 127.0.0.1 INpactien
Avatar de 127.0.0.1127.0.0.1- 13/05/20 à 09:23:12

Tout ca c'est juste une compétition entre les syndicats SUD et CGT pour savoir qui sera le plus à gauche, et donc raflera les votes de ceux qui "en ont gros".

* SUD fait fermer Amazon
* CGT fait fermer Renault

Amazon ou Renault ne sont évidement pas des innocentes victimes, mais ce sont surtout des totems du méchant capital qu'un syndicat de gauche se doit de combattre.

Avatar de carbier INpactien
Avatar de carbiercarbier- 13/05/20 à 09:40:49

Nous n’avons pas d’autre choix

Ben si, le choix de mettre en place un CSE afin de valider les dispositions déjà prises et présentées lors de la cours d'appel.
Parcequ'attendre près de 4 semaines pour mettre en place un CSE montre que finalement le monde parfait présenté par Amazon ne l'était peut être pas autant et que finalement les syndicats avaient raison.

Avatar de Patch INpactien
Avatar de PatchPatch- 13/05/20 à 09:44:25

127.0.0.1 a écrit :

Tout ca c'est juste une compétition entre les syndicats SUD et CGT pour savoir qui sera le plus à gauche, et donc raflera les votes de ceux qui "en ont gros".

* SUD fait fermer Amazon
* CGT fait fermer Renault

Amazon ou Renault ne sont évidement pas des innocentes victimes, mais ce sont surtout des totems du méchant capital qu'un syndicat de gauche se doit de combattre.

Tu oublies les méchants magistrats qui donnent raison aux vilains syndicats face à ces pauvres entreprises qui n'avaient rien à se reprocher :chinois:

Édité par Patch le 13/05/2020 à 09:44
Avatar de 127.0.0.1 INpactien
Avatar de 127.0.0.1127.0.0.1- 13/05/20 à 10:00:14

Les magistrats jugent sur les cas qu'on leur présente. Et le fait est que les centrales syndicales préfèrent présenter le cas d'un géant du capitalisme que celle d'une PME inconnue. La couverture médiatique et les retombées électorales ne sont pas les mêmes.

Avatar de Jonathan Livingston Abonné
Avatar de Jonathan LivingstonJonathan Livingston- 13/05/20 à 10:19:36

N'importe quoi...
Soit les syndicats ont tort, les salariés subissent les conséquences négatives de ces fermetures et ne leur apporteront certainement pas leurs votes ; soit ils ont raison et ont donc tout simplement fait leur boulot de syndicats en protégeant les salariés.
De plus, ce sont surtout les médias qui mettent en avant ces grosses boites connues, alors qu'il y a bien d'autres situations semblables.

Avatar de Apocalypse.25 INpactien
Avatar de Apocalypse.25Apocalypse.25- 13/05/20 à 10:31:35

Il y a des délais et des procédures pour convoquer un CSE.
C'est même uniquement là-dessus que portait la plainte de la CGT pour l'usine de Sandouville.

Avatar de Shamaan INpactien
Avatar de ShamaanShamaan- 13/05/20 à 10:51:17

De mon côté, j'ai l'impression que pour Amazon, le problème n'est pas/plus le CSE mais uniquement les amendes en cas de loupé malgré les procédures et consignes.

Je ne doute pas que des personnes vont chercher des loupés chez Amazon et j'imagine qu'il y en aura, que ce soit par erreur involontaire ou non.

Je suis donc partagé sur l'attitude d'Amazon. J'ai l'impression que même s'ils mettent tous les moyens organisationnels et matériels en œuvre, il reste tout de même les seuls ciblés par de tels montants d'amendes.
A moins que j'ai manqué quelque chose, je me dis qu'Amazon n'est donc pas dans la même situation que les autres vendeurs en ligne.
 
Je comprends bien que c'est une condamnation pour avoir négligé le droit auparavant. Pour autant, en tant qu'entrepreneur a priori libre dans les limites de la loi, je ne vois pas comment quelqu'un (état, justice,...) pourra obliger Amazon à rouvrir ces entrepôts si la société ne le souhaite pas compte tenu des risques juridiques et financiers encourus.

Avatar de 127.0.0.1 INpactien
Avatar de 127.0.0.1127.0.0.1- 13/05/20 à 11:15:45

Je réserve ma vision binaire du monde pour le langage machine. :D

Quand j'étais plus jeune, je voyais les syndicats comme des organisations apolitiques œuvrant pour le bien des travailleurs. Avec l'age, je les vois comme des organisations politiques qui œuvrent pour conserver/acquérir du pouvoir. Mais c'est p-e un bien dû à mon age.

Il n'est plus possible de commenter cette actualité.
Page 1 / 3