Vous n'avez pas encore de notification

Page d'accueil

Options d'affichage

Abonné

Actualités

Abonné

Des thèmes sont disponibles :

Thème de baseThème de baseThème sombreThème sombreThème yinyang clairThème yinyang clairThème yinyang sombreThème yinyang sombreThème orange mécanique clairThème orange mécanique clairThème orange mécanique sombreThème orange mécanique sombreThème rose clairThème rose clairThème rose sombreThème rose sombre

Vous n'êtes pas encore INpactien ?

Inscrivez-vous !
Telegram abandonne son projet de Blockchain et tire à boulets rouges sur la justice américaineCrédits : kaspiic/iStock/ThinkStock

En janvier 2018, la messagerie chiffrée avait présenté son projet de Blockchain TON (Telegram Open Network) et de cryptomonnaie associée (le gram). Dans un billet de blog, Pavel Durov explique mettre fin à ce projet.

Pour une fois, la crise sanitaire n’est pas pointée du doigt mais un tribunal américain qui « a empêché TON de voir le jour ». Pour expliquer la situation, le patron propose une petite comparaison avec une mine d’or (la Blockchain TON), des investisseurs et de l’or (le gram) : 

« Imaginez que plusieurs personnes mettent leur argent en commun pour construire une mine d'or, puis se répartir l'or qui en sort. Puis un juge vient et dit aux mineurs : beaucoup de gens ont investi dans la mine parce qu'ils cherchaient à faire des profits. Ils ne voulaient pas de cet or pour eux-mêmes, mais pour le vendre à d'autres personnes. Pour cette raison, vous n'êtes pas autorisé à leur donner de l'or. »

« Si cela n'a aucun sens pour vous, vous n'êtes pas seul, mais c'est exactement ce qui s'est passé », ajoute Durov qui enchaîne : « Peut-être plus paradoxalement encore, la cour américaine a déclaré que le gram ne pouvait pas être proposé non seulement aux États-Unis, mais aussi à l’échelle mondiale. Pourquoi ? Parce que, explique-t-elle, un citoyen américain pourrait trouver un moyen d’accéder à la plate-forme TON après son lancement ».

« Cette décision de justice implique que d’autres pays n’ont pas la souveraineté pour décider ce qui est bon et ce qui est mauvais pour leurs propres citoyens », lance également Telegram bien remonté contre les États-Unis. Enfin, l’équipe met en garde les internautes contre des projets fleurissants sur Internet avec la marque ou l’abréviation TON : « Ne leur faites pas confiance […] Aucun membre présent ou ancien de notre équipe n’est impliqué dans l’un ou l’autre de ces projets ».

14 commentaires
Avatar de 127.0.0.1 INpactien
Avatar de 127.0.0.1127.0.0.1- 13/05/20 à 09:04:36

Rappelons qu'il n'existe pas de définition juridique de la "monnaie", autre que l'usage qui en est fait.
Et cela pour une bonne raison. :D

C'est ce qui rend d'autant plus savoureux d'avoir une décision de justice sur ce concept.

Avatar de loser Abonné
Avatar de loserloser- 13/05/20 à 10:29:03

Apparemment Telegram est une société dubaïote. Je ne comprends pas pourquoi ils respectent au niveau mondial une décision de la justice américaine...

Avatar de h0m3r Abonné
Avatar de h0m3rh0m3r- 13/05/20 à 10:45:27

loser a écrit :

Apparemment Telegram est une société dubaïote. Je ne comprends pas pourquoi ils respectent au niveau mondial une décision de la justice américaine...

Parce que leur service (messagerie instantanée) est dispo aux E.U. et que s'ils veulent que ça continue ils doivent se soumettre à la décision de justice ?

Avatar de Tirnon Abonné
Avatar de TirnonTirnon- 13/05/20 à 11:06:17

Et que ça les couperait de toutes les banques et autres sociétés qui touchent au dollars.

Avatar de mouton_enragé INpactien
Avatar de mouton_enragémouton_enragé- 13/05/20 à 11:20:56

Le roi dollar a parlé... circulez, y'a rien à voir.

Avatar de wanou Abonné
Avatar de wanouwanou- 13/05/20 à 12:34:08

Le dollar étant la monaie de référence internationale, le seul moyen d'échapper aux lois extra-territoriales Américaines serait de passer sur une autre monaie indépendante de tout état. Mais cette monaie ne verra pas le jour car le monde ne s'unira pas contre les EU. Déjà que les américains parviennent à diviser les pays soit-disants unis d'europe...

Avatar de GruntZ Abonné
Avatar de GruntZGruntZ- 13/05/20 à 13:04:55

C'est marrant, en voulant étayer un peu d'humour, j'ai cherché :
https://www.google.com/search?q=impérialisme

Et je tombe sur ça (sic) :
impérialisme; nom masculin
Politique d'un État visant à réduire d'autres États sous sa dépendance politique ou économique.
Synonymes : colonialisme

Du coup, j'ai moins envie de rire :craint:

Avatar de 4711Link29 Abonné
Avatar de 4711Link294711Link29- 13/05/20 à 15:49:49

C'est quand même beaucoup + compliqué que cela. Dejà la croyance personnelle n'a pas grande influence, mais plutôt la confiance collective dans la valeur respective de ces 2 bouts de papier. Ensuite, l'un est garanti par un organisme officiel: tu peux aller échanger un billet déchiré contre un neuf à la banque de france par ex, tu peux essayer auprès d'Hasbro pour l'autre mais je suis moins sûr de la réussite de l'opération.

Avatar de 127.0.0.1 INpactien
Avatar de 127.0.0.1127.0.0.1- 13/05/20 à 16:01:20

Carrefour m'échange mon sac déchiré contre un neuf. Ca en fait une monnaie ? :non:

Avatar de 127.0.0.1 INpactien
Avatar de 127.0.0.1127.0.0.1- 13/05/20 à 16:06:13

Ah ? dois-je en déduire que les SJW avaient réussi à te convaincre que le colonialisme était un synonyme de esclavagisme ou de racisme ?

Il n'est plus possible de commenter cette actualité.
Page 1 / 2