Vivendi a réclamé en 2019 la désindexation de 15 millions d’adresses sur Google

Selon dernier rapport de l'entreprise, « en 2019, 625 événements en direct et 400 contenus premium ont été mis sous surveillance active et protégés ». Les actions de lutte contre la piraterie du groupe « ont permis la notification pour fermeture de plus de 140 000 liens illégaux de streaming et à 2,5 millions de liens de partage d’être identifiés et fermés à 95 % ». 

En outre, « plus de 15 millions d’adresses web illégales référencées sur Google ont fait l’objet de demande de désindexation ». En son sein, « une cellule antipiratage mène et coordonne des actions pour faire retirer les contenus volés (take-down) et mettre en place des contrats de licences avec les contrevenants ».

Vous n'avez pas encore de notification

Page d'accueil
Options d'affichage
Abonné
Actualités
Abonné
Des thèmes sont disponibles :
Thème de baseThème de baseThème sombreThème sombreThème yinyang clairThème yinyang clairThème yinyang sombreThème yinyang sombreThème orange mécanique clairThème orange mécanique clairThème orange mécanique sombreThème orange mécanique sombreThème rose clairThème rose clairThème rose sombreThème rose sombre

Vous n'êtes pas encore INpactien ?

Inscrivez-vous !