Vous n'avez pas encore de notification

Page d'accueil

Options d'affichage

Abonné

Actualités

Abonné

Des thèmes sont disponibles :

Thème de baseThème de baseThème sombreThème sombreThème yinyang clairThème yinyang clairThème yinyang sombreThème yinyang sombreThème orange mécanique clairThème orange mécanique clairThème orange mécanique sombreThème orange mécanique sombreThème rose clairThème rose clairThème rose sombreThème rose sombre

Vous n'êtes pas encore INpactien ?

Inscrivez-vous !
Amazon menace de prolonger encore la suspension de ses centres de distribution en France

« Une réunion est prévue avec le Comité social et économique central de l’entreprise mardi 5 mai. Parmi les points à l’ordre du jour figure le projet de prolongation de la suspension des opérations des centres de distribution d’Amazon jusqu’au vendredi 8 mai inclus » indique un communiqué, qui peine à cacher cette menace, pratique déjà suivie depuis l'origine de cette affaire. 

Si cette prolongation est encore décidée, « nos collaborateurs continueraient à recevoir leur plein salaire tout en restant chez eux » assure le géant du e-commerce. Dans le même temps, le ministère du Travail vient de refuser la demande de chômage partiel réclamé par Amazon, au motif que la situation actuelle est consécutive à des décisions de justice non une baisse d’activité, indique Reuters

Deux décisions (du tribunal judiciaire de Nanterre,  de la cour d’appel de Versailles) ont expliqué en chœur qu’Amazon n’avait pas effectué d’évaluation suffisante des risques professionnels inhérents à l’épidémie, en y associant les représentants du personnel, et mis en œuvre les mesures de sécurité en découlant. 

30 commentaires
Avatar de secouss Abonné
Avatar de secousssecouss- 05/05/20 à 09:08:20

Et amazon France refuse toujours d'effectuer une evaluation des risques professionnels lié au Covid... TOUTES les entreprises de France doivent le faire, toutes le font... Mais amazon estime que les lois ne s'appliquent pas à lui...

Avatar de Adamas_FR Abonné
Avatar de Adamas_FRAdamas_FR- 05/05/20 à 09:17:51

Ils se mettent des bâtons dans les roues tout seuls et se plaignent qu’on leur a crevé les pneus.

Avatar de Gilbert_Gosseyn Abonné
Avatar de Gilbert_GosseynGilbert_Gosseyn- 05/05/20 à 09:27:32

Je boycott Amazon pour ma part.

Avatar de Jarodd INpactien
Avatar de JaroddJarodd- 05/05/20 à 09:29:30

En quoi c'est une menace ?

Avatar de dylem29 Abonné
Avatar de dylem29dylem29- 05/05/20 à 09:31:23

C'est vrai que ça doit être tellement compliqué pour une des plus grosse entreprise au monde de mettre en place un système pour protéger ses salariés...

Les mecs livrent en 1h à Paris, mais ils ne sont pas capable de mettre  en place des mesures concernant la santé des salariés qui permettent ce genre d'exploit...

Avatar de Patch INpactien
Avatar de PatchPatch- 05/05/20 à 09:31:50

Adamas_FR a écrit :

Ils se mettent des bâtons dans les roues tout seuls et se plaignent qu’on leur a crevé les pneus.

Un strip qui les représente bien en ce moment :D

Avatar de ComesFuxii Abonné
Avatar de ComesFuxiiComesFuxii- 05/05/20 à 09:50:36

Pour info, je me suis permis de commander 2 bouquins chez la FNAC. 2 bouquins qui ne sont que des BD (que j'aurais acheté tôt ou tard) et donc ne peuvent être considérés comme essentiel ou vital. Et pourtant j'ai bien reçu ma commande hier. La morale de l'histoire ? Même si Amazon s'est peut-être mis en mauvaise position (je ne jugerai pas ce que je ne sais pas ou trop mal), cette décision de justice apparait à mes yeux comme une décision plus politique que juridique. J'aimerais bien connaitre les conditions de travail chez la FNAC en ce qui concerne ce tueur psychopathe Covid19.

Avatar de loser Abonné
Avatar de loserloser- 05/05/20 à 10:22:40

Et qui est menacé?

Avatar de fred42 INpactien
Avatar de fred42fred42- 05/05/20 à 10:59:28

Qui est à l'origine de ce terme menace ?
Et pourquoi est-il utilisé ?

Comme les précédents qui s'interrogent sur ce mot, je ne comprends pas pourquoi il est utilisé.

Ils envisagent de continuer à se tirer une balle dans le pied plutôt que de respecter le code du travail. C'est con, mais c'est un choix qu'ils risquent de ne pas tenir longtemps avec la décision de ne pas payer le chômage partiel qui est de leur faute. Ils ne vont pas pouvoir continuer longtemps à payer leurs salariés sans qu'ils travaillent.

La position de force me semble plutôt du côté des syndicats.

Avatar de soupêtte Abonné
Avatar de soupêttesoupêtte- 05/05/20 à 11:00:35

On est déjà nombreux à boycotter, c'est le moment de faire une transition pour ceux qui résistent encore ! rejoignez nous !

Il n'est plus possible de commenter cette actualité.
Page 1 / 3