StopCovid : le plaidoyer de Cédric O

Dans un long texte, le secrétaire d’État au numérique prend la défense de son projet de suivi des populations. L'application « demande encore un travail technique important » admet-il, avant d’indiquer qu’elle sera en test dans la semaine du 11 mai. 

« C’est donc dans la foulée que StopCovid devrait pouvoir être présentée au Parlement ». Des débats suivis d’un vote, comme l’a annoncé Édouard Philippe. Sa volonté est de « tout faire pour couper les « départs de feu » le plus rapidement possible (…) dans des conditions très encadrées et proportionnées ».

Il répète que le gouvernement français refuse les solutions proposées par Apple ou Google. Des solutions « décentralisées » rédhibitoires pour deux raisons : la protection de la vie privée et la perte de maîtrise en termes de santé publique.

Et précise que la CNIL sera saisie du projet finalisé afin de glaner son avis. 

Vous n'avez pas encore de notification

Page d'accueil
Options d'affichage
Abonné
Actualités
Abonné
Des thèmes sont disponibles :
Thème de baseThème de baseThème sombreThème sombreThème yinyang clairThème yinyang clairThème yinyang sombreThème yinyang sombreThème orange mécanique clairThème orange mécanique clairThème orange mécanique sombreThème orange mécanique sombreThème rose clairThème rose clairThème rose sombreThème rose sombre

Vous n'êtes pas encore INpactien ?

Inscrivez-vous !