Vous n'avez pas encore de notification

Page d'accueil

Options d'affichage

Abonné

Actualités

Abonné

Des thèmes sont disponibles :

Thème de baseThème de baseThème sombreThème sombreThème yinyang clairThème yinyang clairThème yinyang sombreThème yinyang sombreThème orange mécanique clairThème orange mécanique clairThème orange mécanique sombreThème orange mécanique sombreThème rose clairThème rose clairThème rose sombreThème rose sombre

Vous n'êtes pas encore INpactien ?

Inscrivez-vous !
Désinfox Coronavirus : la revue de presse gouvernementale qui ne passe pasCrédits : Samara Heisz/iStock

Est-ce le rôle du pouvoir politique que de diffuser une liste d'articles à lire dans des médias qu'il a lui-même sélectionné ? Le gouvernement semble avoir pensé que oui.

Il y a quelques jours, Sibeth Ndiaye annonçait ainsi le lancement d'une page consacrée au coronavirus, pour « s'informer sur la désinformation ». On peut y lire que « des journalistes spécialisés démêlent le vrai du faux chaque jour. Cet espace dédié vous donne accès aux articles de médias français luttant, dans le cadre de la crise sanitaire, contre la désinformation ».

Problème, seuls quelques médias nationaux ayant déjà pignon sur rue y sont référencés. Et les articles sélectionnés ne font en général pas état des enquêtes... sur les informations délivrées par le gouvernement. 

Comme souvent, les critères de sélection mis en avant permettent de faire le tri sans en avoir l'air. Ainsi, la gratuité d'accès en fait partie, ce qui évite la présence de sites tels que Mediapart par exemple. Les médias sélectionnés disposent également d'une cellule de vérification de l'information dédiée et active depuis au moins deux ans.

Ironie du sort : ceux qui disposent d'une telle équipe, le doivent parfois à l'impulsion de plateformes américaines, qui ont financé la lutte contre les fake news à travers différents programmes, et donc leur création. 

Comme l'on pouvait s'y attendre, ce mélange des genres n'a pas spécialement été du goût des journalistes, qui le dénoncent dans une tribune. Plusieurs médias, comme France Info ou Libération s'étaient d'ailleurs déjà désolidarisés de l'initiative, précisant qu'elle avait été initiée sans même qu'ils ne soient prévenus.

86 commentaires
Avatar de lanoux Abonné
Avatar de lanouxlanoux- 04/05/20 à 08:28:30

J'appelle ça la France, mademoiselle. Et pas n'importe laquelle ; la France D’Emmanuel Macron

Avatar de white_tentacle Abonné
Avatar de white_tentaclewhite_tentacle- 04/05/20 à 08:38:23

Ils ont pensé à payer leurs droits voisins pour la reprise des titres de presse ?

Avatar de gg40 INpactien
Avatar de gg40gg40- 04/05/20 à 08:42:08

bah, c'est juste la (future ? je sais plus) loi contre les fakes news !! ;)

Avatar de ndjpoye Abonné
Avatar de ndjpoyendjpoye- 04/05/20 à 08:43:28

lanoux a écrit :

. Et pas n'importe laquelle ; la France D’Emmanuel Macron

Mais, n'y a rien de mal là-dedans. C'est juste pour rappeler à Brigitte l'époque de ses 20 ans :transpi:

Avatar de Devzero INpactien
Avatar de DevzeroDevzero- 04/05/20 à 08:43:29

juste LoL, propagande en marche :fumer:

Édité par Devzero le 04/05/2020 à 08:45
Avatar de Trit’ Abonné
Avatar de Trit’Trit’- 04/05/20 à 08:48:19

white_tentacle a écrit :

Ils ont pensé à payer leurs droits voisins pour la reprise des titres de presse ?

J’avais la même question ! :D

Avatar de matou13 INpactien
Avatar de matou13matou13- 04/05/20 à 08:51:11

L'équipe Macron pour tenir un site pour dénoncer la désinformation avec comme rédactrice en chef Si-bête la Niaye.
Ça fait tout de suite envie d'y croire.
J'attends avec gourmandise l'article sur les masques.

Avatar de ColinMaudry Abonné
Avatar de ColinMaudryColinMaudry- 04/05/20 à 08:57:19

That is ze question!

Avatar de Dude76 Abonné
Avatar de Dude76Dude76- 04/05/20 à 09:09:27

LeBrief a écrit :

Sibeth Ndiaye

Tout est dit, on peut arrêter là.
Elle doit avoir fini de sucrer les fraises des enseignants et est passée à autre chose.

Avatar de Jarodd INpactien
Avatar de JaroddJarodd- 04/05/20 à 09:11:31

Plusieurs médias, comme France Info ou Libération
s'étaient d'ailleurs déjà désolidarisés de l'initiative, précisant
qu'elle avait été initiée sans même qu'ils ne soient prévenus.

Cette revue de presse d'État concurrençait surtout leur propre désintox... :roll:

Il n'est plus possible de commenter cette actualité.
Page 1 / 9