Vous n'avez pas encore de notification

Page d'accueil

Options d'affichage

Abonné

Actualités

Abonné

Des thèmes sont disponibles :

Thème de baseThème de baseThème sombreThème sombreThème yinyang clairThème yinyang clairThème yinyang sombreThème yinyang sombreThème orange mécanique clairThème orange mécanique clairThème orange mécanique sombreThème orange mécanique sombreThème rose clairThème rose clairThème rose sombreThème rose sombre

Vous n'êtes pas encore INpactien ?

Inscrivez-vous !
#MayThe4Th : sur Twitter, le fail de Disney ou le côté obscur de la farce

« Célébrez la saga ! Répondez avec votre souvenir préféré de StarWars et vous le verrez peut-être dans un endroit spécial le 4 mai ». Par ce tweet, Disney a invité les fans de la saga à partager leurs meilleurs moments suivi de #MayThe4Th.

Initiative classique à l’heure des réseaux sociaux... Sauf que le géant a immédiatement précisé qu’en partageant votre message avec lui tout en utilisant le fameux hashtag, « vous acceptez notre utilisation du message et du nom de votre compte dans tous les médias ainsi que nos conditions d'utilisation ». 

Conditions qui, par exemple, engendrent automatiquement votre consentement à recevoir des communications de la marque par tous les biais possibles. Pratique. Mais cavalier.

Où comment faire signer une licence d’utilisation par l’usage d’un simple « mot-dièse »…

« Je suis né un 4 mai. Est-ce que cela veut dire, techniquement, que vous êtes propriétaire de mon anniversaire ? » s’est ainsi moqué l’un des internautes.

Devant la levée de boucliers et l’avalanche de critiques, Disney a voulu rassurer : ces termes légaux (qui ne valent rien, en France en tout cas) ne s’appliquent qu’aux seules réponses à son tweet lorsqu’elles utilisent l’expression #MayThe4th. 

14 commentaires
Avatar de TriEdge INpactien
Avatar de TriEdgeTriEdge- 29/04/20 à 08:37:36

Ca s'applique à que dalle, un même utilisé par les fans, des décennies avant que disney ne s'achète la licence, pour célébrer une franchise et sur lequel elle n'a aucun droit ne lui appartient en aucun cas.

Disney va aussi déclarée que la paternité du Revenge of the 5th lui revient parce qu'elle en a envie ?

Avatar de dylem29 INpactien
Avatar de dylem29dylem29- 29/04/20 à 08:41:14

Ah , l’Amérique...
C'est vraiment un autre monde ce continent.

Avatar de Jarodd Abonné
Avatar de JaroddJarodd- 29/04/20 à 09:18:34

La comm' et le droit...

Avatar de Hugues1337 Abonné
Avatar de Hugues1337Hugues1337- 29/04/20 à 10:24:23

"Disney a voulu rassurer
: ces termes légaux (qui ne valent rien, en France en tout cas) ne
s’appliquent qu’aux seules réponses à son tweet lorsqu’elles utilisent
l’expression #MayThe4th. "

Sauf que non, je peux très bien utiliser ce tag sans connaître cette feinte ! C'est honteux.

Avatar de Vekin Abonné
Avatar de VekinVekin- 29/04/20 à 10:56:05

En répondant à leur Tweet ?

Avatar de spidermoon Abonné
Avatar de spidermoonspidermoon- 29/04/20 à 11:12:56

Disney, où comment se faire mickey profond :transpi:

Avatar de Ricard INpactien
Avatar de RicardRicard- 29/04/20 à 11:27:07

Pour ceux qui ont un compte Twitter, je vous encourage à twitter un truc du genre:

FUCK DISNEY EVERYDAY #MayThe4th

Ils ne le réclameront pas celui-là.:fumer:

Avatar de Ricard INpactien
Avatar de RicardRicard- 29/04/20 à 11:28:20

dylem29 a écrit :

Ah , l’Amérique...du Nord.
C'est vraiment un autre monde ce continent.

:cap:

Avatar de ultrariri INpactien
Avatar de ultraririultrariri- 29/04/20 à 12:16:48

Ricard a écrit :

Ah , les Etats-Unis d’Amérique...du Nord.C'est vraiment un autre monde ce continent.

:cap:

:cap:

Édité par ultrariri le 29/04/2020 à 12:17
Avatar de tazvld Abonné
Avatar de tazvldtazvld- 29/04/20 à 12:38:46

dylem29 a écrit :

Ah , l’Amérique...
C'est vraiment un autre monde ce continent.

Quand les avocats vont pratiquement jusqu'à faire du porte à porte pour faire leur beurre, tu obtiens des situations aussi absurde que ça. Tu ne t'imagines pas l'argent qu'un avocat pourrait te faire gagner en le laissant attaquer Disney pour un truc comme une violation de copyright/propriété intellectuel...

Il n'est plus possible de commenter cette actualité.
Page 1 / 2