Vous n'avez pas encore de notification

Page d'accueil

Options d'affichage

Abonné

Actualités

Abonné

Des thèmes sont disponibles :

Thème de baseThème de baseThème sombreThème sombreThème yinyang clairThème yinyang clairThème yinyang sombreThème yinyang sombreThème orange mécanique clairThème orange mécanique clairThème orange mécanique sombreThème orange mécanique sombreThème rose clairThème rose clairThème rose sombreThème rose sombre

Vous n'êtes pas encore INpactien ?

Inscrivez-vous !
Alphabet (Google) : revenus en hausse contrairement au bénéfice, la publicité s’est cassé la figure en mars

Le géant du Net revendique un chiffre d’affaires de 41,159 milliards de dollars sur trois mois, en hausse de 13 % sur un an (15 % à périmètre constant). Le détail est particulier, à cause de la pandémie : « La performance a été bonne au cours des deux premiers mois du trimestre, mais en mars, nous avons connu un ralentissement significatif des revenus publicitaires », explique Ruth Porat, directeur financier d’Alphabet et de Google.

La société dégage tout de même un confortable bénéfice net de 6,836 milliards de dollars, contre 6,657 milliards un an auparavant… mais le bénéfice du Q1 2019 était grevé par une amende de 1,7 milliard de dollars de la Commission européenne. Sans en tenir compte, il était de 8,339 milliards de dollars.

La publicité sur les sites appartenant à Google génère des revenus de 28,540 milliards de dollars (dont 4 milliards pour YouTube, en hausse de 1 milliard sur un an). Google Cloud contribue à hauteur de 2,777 milliards de dollars, contre 1,825 milliards douze mois auparavant. 

Avec la baisse importante enregistrée en mars, il faudra voir comment se comporte la société sur le second trimestre. Va-t-elle enregistrer pour la première fois une baisse de son chiffre d’affaires ? Aucune prévision chiffrée n’a été avancée. 

La base des employés d’Alphabet atteint désormais 123 048 personnes. En bourse, ce bilan semble plutôt bien accueilli avec une hausse de 8 % de l’action dans la séance d’après clôture. 

0 commentaire
Il n'est plus possible de commenter cette actualité.