Vous n'avez pas encore de notification

Page d'accueil

Options d'affichage

Abonné

Actualités

Abonné

Des thèmes sont disponibles :

Thème de baseThème de baseThème sombreThème sombreThème yinyang clairThème yinyang clairThème yinyang sombreThème yinyang sombreThème orange mécanique clairThème orange mécanique clairThème orange mécanique sombreThème orange mécanique sombreThème rose clairThème rose clairThème rose sombreThème rose sombre

Vous n'êtes pas encore INpactien ?

Inscrivez-vous !
L’UFC-Que Choisir est formelle : « les prix grimpent » depuis le début du confinement

L’association avait déjà constaté « des hausses de prix importantes » sur le cas des fruits et des légumes. Elle s’intéresse cette fois-ci à cinq autres catégories de produits : PC portables, aspirateurs-balais, lave-linge, fours à micro-ondes et téléviseurs.

« Les hausses sont inégales, elles vont de 4 % à... 23 %. Parallèlement, l’offre de produits s’est beaucoup réduite. La crise sanitaire complique en effet toute la chaîne logistique d’approvisionnement, de la fabrication au transport. Sans doute un bout d’explication quant à la hausse des prix ».

Les deux catégories de produits avec la plus forte hausse sont les imprimantes, ainsi que les tondeuses à barbe et cheveux : « Nous avions déjà constaté une hausse moyenne des prix de [respectivement] 13 % […] et de 21 % […]. Un mois et deux semaines plus tard respectivement, la tendance se poursuit et s’accentue même légèrement puisque les taux moyens s’établissent désormais à +17 % et +23 % ». 

55 commentaires
Avatar de wpayen Abonné
Avatar de wpayenwpayen- 29/04/20 à 08:32:23

UFC-Que Choisir découvre le principe d'offre et de demande dans une économie de marché.

Avatar de mtaapc Abonné
Avatar de mtaapcmtaapc- 29/04/20 à 08:38:35

Et le vrai coût lorsque la main d’œuvre bon marché saisonnière n'est pas disponible.

Avatar de dylem29 Abonné
Avatar de dylem29dylem29- 29/04/20 à 08:39:34

Dans une économie de marché en crise.

Je ne vois pas en quoi le prix des fruits et légumes devrait augmenter en crise sanitaire.

Celui des imprimantes, oui pour les attestations, et des tondeuses pour arranger sa coupe, car les gens en achètent +.

Avatar de Obidoub Abonné
Avatar de ObidoubObidoub- 29/04/20 à 08:50:03

Par contre le carburant il a dégringolé.

Édité par Obidoub le 29/04/2020 à 08:50
Avatar de ndjpoye Abonné
Avatar de ndjpoyendjpoye- 29/04/20 à 08:50:55

dylem29 a écrit :

Dans une économie de marché en crise.

Je ne vois pas en quoi le prix des fruits et légumes devrait augmenter en crise sanitaire.

Moins d'importation de produits étranger + moins d'importation de main d'œuvre à bas prix.

Avatar de dylem29 Abonné
Avatar de dylem29dylem29- 29/04/20 à 08:53:20

Donc une bonne chose pour l'économie française, et le climat.

Avatar de ndjpoye Abonné
Avatar de ndjpoyendjpoye- 29/04/20 à 08:53:51

Obidoub a écrit :

Par contre le carburant il a dégringolé.

Mais le coût de transport non. Dedans, y a aussi une question d'optimisation de tournée. Comme l'activité économique a ralenti, les camions font une plus grosse part de leur trajet à vide car ils n'ont pas d'autres produits à transporter.
Je ne dis pas que ça explique tout, mais ça en est un bout. Après dans quelle proportion, je sais pas.

Avatar de ndjpoye Abonné
Avatar de ndjpoyendjpoye- 29/04/20 à 08:56:23

dylem29 a écrit :

Donc une bonne chose pour l'économie française, et le climat.

Pour le moment oui. Plus tard, j'ai bien peur qu'au moins pour la main d'œuvre, ça ne dure pas. Mais bon, tout positif est bon à prendre.

Édité par ndjpoye le 29/04/2020 à 08:57
Avatar de dylem29 Abonné
Avatar de dylem29dylem29- 29/04/20 à 08:58:35

J'espère surtout que cette crise fera comprendre aux gens qu'ils n'ont pas besoin d'acheter des trucs inutiles tous les mois.

Néanmoins, j'ai peur d'une vague de consommation en mai...

Avatar de BreizFenrir INpactien
Avatar de BreizFenrirBreizFenrir- 29/04/20 à 08:59:29

Il y avait d'ailleurs à ce sujet dans le journal de M6 la semaine passée une série de reportage sur un producteur de fraises qui se plaignait de ne pas pouvoir avoir la main-d'œuvre roumaine habituelle cette année, et payait les cueilleurs au poids ce qui amenait les débutants à être payé un tarif inférieur au SMIC horaire (c'est légal ça dans le monde agricole pour les saisonniers ?).

Il n'est plus possible de commenter cette actualité.
Page 1 / 6