Vous n'avez pas encore de notification

Page d'accueil

Options d'affichage

Abonné

Actualités

Abonné

Des thèmes sont disponibles :

Thème de baseThème de baseThème sombreThème sombreThème yinyang clairThème yinyang clairThème yinyang sombreThème yinyang sombreThème orange mécanique clairThème orange mécanique clairThème orange mécanique sombreThème orange mécanique sombreThème rose clairThème rose clairThème rose sombreThème rose sombre

Vous n'êtes pas encore INpactien ?

Inscrivez-vous !
Contact tracing : l’Allemagne prône désormais une approche décentralisée

« Nous soutiendrons une architecture décentralisée qui ne stockera les contacts que sur les appareils. C’est bon pour la confiance », a ainsi affirmé le ministre de la Chancellerie Helge Braun, comme le rapporte Reuters.

Nos confrères ajoutent : « Jusqu’à vendredi encore, le gouvernement allemand soutenait l’initiative lancée au début du mois par un groupe de 130 chercheurs de huit pays d’une plate-forme paneuropéenne baptisée PEPP-PT (Pan-European Privacy Preserving Proximity Tracing) permettant de concevoir des applications de traçage dont les données seraient stockées sur un serveur centralisé ».

« L’institut de recherche allemand Fraunhofer HHI, membre du PEPP-PT, a été informé samedi qu’il ne faisait plus partie du programme allemand de développement d’une application », ajoute Reuters. Pour rappel, l’Institut a travaillé avec Inria pour développer le protocole ROBERT.

2 commentaires
Avatar de Qruby Abonné
Avatar de QrubyQruby- 27/04/20 à 08:52:53

L'article de Reuters est trompeur. L'Allemagne n'a pas "fait un virage à 180°", mais comme tous les autres pays européens, ils ont étudié plusieurs solutions, et ont récemment écarté PEPP-PT.

Avatar de anonyme_eef969e99a274610807fd9faa41faeaa Abonné

Je ne comprends pas ta remarque. PEPP-PT étant le protocole européen que l'Etat allemand ne soutient plus, c'est quand même une rupture, non ?

Il n'est plus possible de commenter cette actualité.