Vous n'avez pas encore de notification

Page d'accueil

Options d'affichage

Abonné

Actualités

Abonné

Des thèmes sont disponibles :

Thème de baseThème de baseThème sombreThème sombreThème yinyang clairThème yinyang clairThème yinyang sombreThème yinyang sombreThème orange mécanique clairThème orange mécanique clairThème orange mécanique sombreThème orange mécanique sombreThème rose clairThème rose clairThème rose sombreThème rose sombre

Vous n'êtes pas encore INpactien ?

Inscrivez-vous !
Vivaldi 3.0 bloque les traqueurs et les publicités, Vivaldi 1.0 finale pour Android

Journée importante pour le navigateur, avec l’arrivée de deux versions majeures : Vivaldi 3.0 pour ordinateurs et Vivaldi 1.0 finale pour Android.

Le navigateur se dote de plusieurs fonctions importantes sur lesquelles il était à la traine jusqu’à présent, dont des bloqueurs de traqueurs et de publicité. Ils ne sont pas actifs par défaut et se trouvent dans la zone Vie privée des réglages.

Le blocage des traqueurs s’appuie sur le récent Tracker Radar de DuckDuckGo, Vivaldi étant le premier navigateur à l’intégrer. EasyList peut être activé en complément. Celui des publicités est confié à EasyList, avec des listes locales en renfort, désactivées par défaut.

Notons également l’apparition d’une horloge en bas à droite. En cliquant dessus, on peut lancer un chronomètre, un compte à rebours ou une alarme. Les noms sont modifiables, de même que les durées ou les sons de notification.

Côté Android, il s’agit surtout d’une version finale, avec une interface revisitée pour l’occasion. On garde l’essentiel des fonctions, dont les nouveaux bloqueurs. La synchronisation y est également disponible pour récupérer ses données via le compte Vivaldi.

2 commentaires
Avatar de ra-mon Abonné
Avatar de ra-monra-mon- 22/04/20 à 08:52:11

:yes:La version de Vivaldi pour Android est bien une version 3.0 

Avatar de cyril8 INpactien
Avatar de cyril8cyril8- 22/04/20 à 13:25:15

Yup, la version mobile va suivre la numérotation sur PC. Par contre il a fallu que je force cette dernière. La mise à jour n'était pas encore proposée par défaut.

Il n'est plus possible de commenter cette actualité.