« Sécurité nationale » : Twitter ne peut dévoiler les demandes de surveillance des États-Unis

Le réseau social voulait « révéler des demandes de surveillance émanant du gouvernement américain », comme le rapporte Reuters. Dans son ordonnance, la juge Yvonne Gonzalez Rogers explique qu’accéder à la requête du réseau social « serait susceptible de causer un préjudice grave ou imminent à la sécurité nationale ».

« Twitter avait engagé des poursuites contre le ministère US de la Justice dans un bras-de-fer avec les agences fédérales à un moment où l’industrie de l’internet, qui s’est auto-proclamée championne de la liberté d’expression, cherche à révéler l’étendue de la surveillance par le gouvernement américain », expliquent nos confrères.

Pour le moment, le réseau social n’a fait aucun commentaire. 

Vous n'avez pas encore de notification

Page d'accueil
Options d'affichage
Abonné
Actualités
Abonné
Des thèmes sont disponibles :
Thème de baseThème de baseThème sombreThème sombreThème yinyang clairThème yinyang clairThème yinyang sombreThème yinyang sombreThème orange mécanique clairThème orange mécanique clairThème orange mécanique sombreThème orange mécanique sombreThème rose clairThème rose clairThème rose sombreThème rose sombre

Vous n'êtes pas encore INpactien ?

Inscrivez-vous !