Vous n'avez pas encore de notification

Page d'accueil

Options d'affichage

Abonné

Actualités

Abonné

Des thèmes sont disponibles :

Thème de baseThème de baseThème sombreThème sombreThème yinyang clairThème yinyang clairThème yinyang sombreThème yinyang sombreThème orange mécanique clairThème orange mécanique clairThème orange mécanique sombreThème orange mécanique sombreThème rose clairThème rose clairThème rose sombreThème rose sombre

Vous n'êtes pas encore INpactien ?

Inscrivez-vous !
En attendant l’appel, Amazon prolonge la suspension de ses activités en France jusqu’au 22 avril

Amazon prolonge la suspension de ses activités dans ses centres de distribution en France. « Nous restons perplexes face à la décision du Tribunal de Nanterre rendue la semaine dernière et nous attendons avec intérêt que notre appel soit entendu mardi 21 avril. Nous maintenons temporairement la suspension de l’activité de nos centres de distribution français ». 

Une décision en appel est attendue demain. Frédéric Duval, directeur général d’Amazon France, prévient que les entrepôts mondiaux de la plateforme serviront en attendant les clients français. 

La semaine dernière, le tribunal judiciaire de Nanterre avait condamné le géant sous astreinte, dans le cadre d’une procédure d’urgence. Depuis, il doit limiter depuis ses entrepôts français ses activités à la vente des seuls produits de première nécessité (aliments, médicaments, hygiène). 

Une décision valant tant que la société n’aura pas effectué une évaluation des risques professionnels inhérents à l’épidémie de covid-19, en y associant les représentants du personnel, et mis en œuvre les mesures de sécurité en découlant. 

123 commentaires
Avatar de wpayen Abonné
Avatar de wpayenwpayen- 20/04/20 à 08:28:42

Ils ferment, payent les employés à 100% (de ce que j'ai lu pour l'instant).
On a donc des employés protégés, vu que à la maison, ce qui était le but initial de la décision. Et cela est fait sans faire appel au système de protection social français.

La seule question se pose sur les travailleurs temporaires qui verront certainement leur mission se terminer.

Avatar de dvr-x Abonné
Avatar de dvr-xdvr-x- 20/04/20 à 08:51:01

wpayen a écrit :

Ils ferment, payent les employés à 100% (de ce que j'ai lu pour l'instant).
On a donc des employés protégés, vu que à la maison, ce qui était le but initial de la décision. Et cela est fait sans faire appel au système de protection social français.

La seule question se pose sur les travailleurs temporaires qui verront certainement leur mission se terminer.

C'est toute une stratégie derrière ca...
 
Déjà la grogne des employés envers les syndicats (car comme souvent chez le syndicats, on prend des décisions sans consulter les employés), j'ai lu qu'il y avait une pétition des employés contre la fermeture (je ne sais pas si  c'est vrai). Tous les emplois qui sont impactés indirectement (Transporteurs, livreurs, vendeurs markeplace qui passent par amazon, fournisseurs).

Amazon veut du tout ou rien ! 10% de leur catalogue sont des produits alimentaires, etc'est surement pas ceux ou ils margent le plus. Ils veulent a tout pris profiter de la crise pour prendre des PDM dans tous les domaines ou les boutiques sont fermées.

Avatar de secouss Abonné
Avatar de secousssecouss- 20/04/20 à 08:53:07

T'inquiète les interimaires tout le monde s'en fout. Les intérimaires qui se sont mis en congé de garde d'enfant se sont fait sucré la mesure de maintien de salaire (maintien de 40% par la sécu seulement) et tout le monde s'en fout :(

Avatar de Norde Abonné
Avatar de NordeNorde- 20/04/20 à 09:08:54

Mais si, notre président leur à dit merci.
C'est bon il ont eu leur médaille eux aussi, pas besoin de salaire !

Plus sérieusement on assiste à un ballet de révélations.
Amazon et LaPoste qui violent sciemment la loi et mettent en danger la vie des employés pour gratter des parts de marché...
Cela en dit long sur la considération (lol) des dirigeants des ces entreprises pour leur employés.

Avatar de sebtx Abonné
Avatar de sebtxsebtx- 20/04/20 à 09:10:30

En même temps c'est certain que Amazon fait peur parce-qu'ils assurent la continuité de leur service. A la poste ils sont infoutus de livrer un colis, ils préfèrent laisser un avis de passage dans la boite sans même présenter le colis (je l'ai vu faire). Résultat obligé de me déplacer au bureau de poste, qui évidemment n'est ouvert que pendant les heures de travail et que 3 jours par semaine...

Après certes ils abusent sur les conditions de travail, mais je ne pense pas que ce soient les seuls, et loin de là...

Même UPS assure les livraisons et a adapté son services aux circonstances.

Alors je veux bien qu'on est en situation de crise tout ça, mais c'est justement un moment où on a le plus besoin des services postaux...

Édité par sebtx le 20/04/2020 à 09:11
Avatar de secouss Abonné
Avatar de secousssecouss- 20/04/20 à 09:14:32

J'ai envie de te dire qu'on le savait déjà ^^ Amazon a autant d’arrêts maladie qu'une boite de BTP qui est autrement plus sensible aux risques de blessures....
Il se foutent sciemment des lois, les faire condamner prend en moyenne 3 ans et ils ne font les modifications que la 3ème année pour alléger l'amende sous prétexte "mais nous avons corriger nos procédures"
Le livre "En Amazonie" d'un journaliste qui s'est fait embaucher chez amazon est une mine de révélations...

Avatar de soupêtte Abonné
Avatar de soupêttesoupêtte- 20/04/20 à 09:24:50

SVP arrêtez de prendre des exemples et d'en faire des généralités.
Quant à parler de continuité de service en omettant le risque pour les salariés, je pense qu'il est inutile d'argumlenter...

Avatar de wpayen Abonné
Avatar de wpayenwpayen- 20/04/20 à 09:27:29

dvr-x a écrit :

C'est toute une stratégie derrière ca...
 
Déjà la grogne des employés envers les syndicats (car comme souvent chez le syndicats, on prend des décisions sans consulter les employés), j'ai lu qu'il y avait une pétition des employés contre la fermeture (je ne sais pas si  c'est vrai). Tous les emplois qui sont impactés indirectement (Transporteurs, livreurs, vendeurs markeplace qui passent par amazon, fournisseurs).

Amazon veut du tout ou rien ! 10% de leur catalogue sont des produits alimentaires, etc'est surement pas ceux ou ils margent le plus. Ils veulent a tout pris profiter de la crise pour prendre des PDM dans tous les domaines ou les boutiques sont fermées.

Je sais bien que c'est tout une stratégie.
Ils jouent aux cons, et le font très bien.

Ils ont été condamnés parce qu'ils n'avaient pas pris assez de mesures de protection de leur employés. Maintenant ils ferment en utilisant ce principe de protection. Ils jouent politiquement avec cette histoire, tout comme on me fera pas croire que la plainte initiale n'avait que une portée sanitaire.

Le principe de fonctionnement d'Amazon a toujours été le même :

  • Expand

  • Embrace

  • Extinct

    C'est une technique à la Wallmart que l'on sait être destructrice d'emploi et mener vers une spirale négative pour la qualité de l'emploi et la qualité générale de vie.

    Après, cette "victoire" est un modèle de victoire à la Pyhrrus. A un moment où la taxation du commerce en ligne en Europe part vers un mode "on taxe dans le pays d'où part le produit", on offre une porte de sortie à Amazon. Ils vont fermer par respect sanitaire, en ayant leur propres employés qui se battent contre les syndicats, ils ne rouvriront pas à la fin l'intégralité des entrepôts et on continuera d'être livrés en France à partir d'entrepôt dans des pays moins "sociaux".

Et on vient de leur servir un modèle de PSE.

Édité par wpayen le 20/04/2020 à 09:28
Avatar de wpayen Abonné
Avatar de wpayenwpayen- 20/04/20 à 09:34:08

soupêtte a écrit :

SVP arrêtez de prendre des exemples et d'en faire des généralités.
Quant à parler de continuité de service en omettant le risque pour les salariés, je pense qu'il est inutile d'argumlenter...

Les plaintes pour non-présentation de colis alors que les personnes étaient chez elles, ça date pas du Covid19.

Avatar de seboquoi Abonné
Avatar de seboquoiseboquoi- 20/04/20 à 09:35:49

Traduction : on attend notre décision sur appel car on a pas envie d’en faire plus pour nos salariés. Pratique, la décision critiquée étant exécutoire par provision, ils ne peuvent que fermer s’ils ne veulent ps s’y conformer. Ils ferment.

Il n'est plus possible de commenter cette actualité.
Page 1 / 13