5G et exposition du public aux ondes : les premières analyses de l’ANFR sur la bande des 3,5 GHzCrédits : Brosko/iStock

Après avoir mis en ligne son rapport sur les quelque 3 000 mesures d’exposition aux ondes réalisées en 2019, l’Agence nationale des fréquences revient sur le cas particulier de la 5G dans la bande des 3,5 GHz. Pour rappel, c’est notamment sur cette bande que l’ANSES manque de données pour établir les risques sanitaires éventuels.

« Des mesures d’exposition selon le protocole de mesure de l’ANFR en vigueur sont effectuées avant et après allumage de sites représentant diverses configurations d’opérateurs, de constructeurs, de types d’antennes », explique l’agence

Elle ajoute évidemment que « les mesures après allumage ont été réalisées sans trafic puisque, à la date de réalisation des mesures, ces sites n’étaient pas ouverts à des abonnés ». Ces mesures étaient l’occasion d’observer « les signaux de signalisation qui permettent au relais mobile de scruter la zone de couverture à la recherche d’éventuels utilisateurs ».

Le résultat est sans appel : « le niveau moyen d’exposition dans la bande 5G s’établissait à 0,06 V/m, avec un niveau maximal de 0,36 V/m. Ces niveaux se situent très au-dessous de la valeur limite réglementaire, fixée à 61 V/m dans cette bande de fréquences ».

Néanmoins, l’ANFR a également mesuré le niveau d’émission des ondes avec « un trafic continu de données dans un faisceau bloqué dans une direction donnée et lors d’un téléchargement de fichier de 1 Go ».

Dans cette configuration, le niveau de champ électrique maximal lorsque l’antenne émet en continu à pleine charge dans une direction donnée est de 9 V/m pour une mesure réalisée à proximité d’un CPE (équipement mobile de test en réception). 

L’Agence nationale des fréquences propose de nombreux graphiques (techniques) détaillés sur les niveaux d’exposition des ondes sur l’axe entre l’antenne et le terminal de réception/envoie des données.

Pour rappel, la question de la 5G et des risques sanitaires inquiète certains et le gouvernement (avec l’Arcep) travaille sur la « stratégie de communication » à apporter pour éviter de refaire « une Linky ». 

Vous n'avez pas encore de notification

Page d'accueil
Options d'affichage
Abonné
Actualités
Abonné
Des thèmes sont disponibles :
Thème de baseThème de baseThème sombreThème sombreThème yinyang clairThème yinyang clairThème yinyang sombreThème yinyang sombreThème orange mécanique clairThème orange mécanique clairThème orange mécanique sombreThème orange mécanique sombreThème rose clairThème rose clairThème rose sombreThème rose sombre

Vous n'êtes pas encore INpactien ?

Inscrivez-vous !