Vous n'avez pas encore de notification

Page d'accueil

Options d'affichage

Abonné

Actualités

Abonné

Des thèmes sont disponibles :

Thème de baseThème de baseThème sombreThème sombreThème yinyang clairThème yinyang clairThème yinyang sombreThème yinyang sombreThème orange mécanique clairThème orange mécanique clairThème orange mécanique sombreThème orange mécanique sombreThème rose clairThème rose clairThème rose sombreThème rose sombre

Vous n'êtes pas encore INpactien ?

Inscrivez-vous !
Un appel d’offres du ministère de l’Intérieur pour 650 drones, dont des modèles inférieurs à 50 grammesCrédits : Gregory_DUBUS/iStock

Quatre lots sont programmés dans l’appel d’offres : fourniture de 565 « micro-drones du quotidien », de 66 « drones de capacité nationale » mais aussi de 20 « nano-drones spécialisés ». Des passerelles de réception des trames WiFi des drones collaboratifs composent le quatrième lot. 

Ces accords cadres, signalés par le journaliste @BriceLeBorgne, se chiffrent en tout à 3,8 millions d’euros. Ils sont conclus pour une durée de deux ans, reconduits annuellement de manière tacite, pour une durée totale de quatre ans.

« Afin de renforcer l’efficacité opérationnelle des unités de la sécurité intérieure, les systèmes de drones constituent un appui depuis la troisième dimension en matière d’observation-surveillance, de recherche, de reconnaissance, de constatation et de renseignement », assurent les documents officiels.

Le micro-drone du quotidien, « destiné aux unités les plus variées de la sécurité intérieure, pour un usage simple et fréquent de renvoi d’image, essentiellement de jour » pèsera moins de 1 kg. 

L’intérieur souhaite « une discrétion visuelle et sonore à une hauteur de vol de 100 m et une distance de l’objectif de 100 m ». Son autonomie sera de 25 minutes.Il embarquera des capteurs vidéos, avec grossissement 6x.

Le drone à capacité nationale pèsera moins de 8 kg. Hauteur de vol de 120 mètres et distance de l’objectif de 500 mètres.  L’optique permettra un grossissement de 30x « minimum pour la caméra jour ». La distance de transmission sera de 5 km minimum. Il embarquera un capteur thermique de 640 x 512 pixels, à 30 images par seconde. 

Enfin, sur la balance du nano-drone spécialisé, pas plus de 50 grammes. Il permettra « une discrétion visuelle et sonore à une hauteur de vol de 50 m et une distance de l’objectif de 50 m ». Sa résolution sera de 640 x 480 pixels, et le zoom numérique de 4x minimum. L’intérieur aimerait qu’il dispose d’un capteur thermique avec résolution minimum de 160 x 120 pixels.

Distance de transmission ? « 2 km minimum ».

28 commentaires
Avatar de Biour Abonné
Avatar de BiourBiour- 14/04/20 à 09:07:35

Ce serait pas mal que Parrot remporte au mois le lot des micro-drones.
Dernier acteur national (ok fabriqué en chine).:francais:

Avatar de Maxouime INpactien
Avatar de MaxouimeMaxouime- 14/04/20 à 09:44:50

:vomi2::vomi2::vomi2::vomi2::vomi2::vomi2::vomi2::vomi2::vomi2::vomi2::vomi2::vomi2::vomi2::vomi2::vomi2::vomi2::vomi2::vomi2::vomi2::vomi2:

tout simplement.

Les drones ca n'a rien de cool :https://lafabrique.fr/theorie-du-drone/

Je comprend qu'on aime les utiliser pour du loisir (dans la limite du respect des autres) mais là on esquive complètement les impacts sociétaux et psychologiques de ces engins. Encore une fois du techno solutionisme...

Allez parler aux gens qui se savent surveillés actuellement (via a un hélicoptère en géo-stationnaire au dessus de leur ville). C'est en France, ca fait péter des câbles.

Édité par Maxouime le 14/04/2020 à 09:47
Avatar de Cashiderme INpactien
Avatar de CashidermeCashiderme- 14/04/20 à 09:53:53

Ça fait combien de masques FFP2 3.8 millions d'€ ? Combien de respirateurs ?
Un bon sens des priorités :roll:

Avatar de fred42 INpactien
Avatar de fred42fred42- 14/04/20 à 09:58:52

Maxouime a écrit :

Les drones ca n'a rien de cool :https://lafabrique.fr/theorie-du-drone/

Les drones dont il est question dans ton lien sont des drones de guerre armés. Ce n'est pas la même chose que ce dont il est question ici.

C'est dommage de mélanger, parce que ça rend le reste de ton commentaire suspect alors que je serais assez d'accord avec le reste de ton commentaire écrit.

Avatar de Jarodd Abonné
Avatar de JaroddJarodd- 14/04/20 à 10:19:24

Et qu'est-ce qui empêche de mettre une arme sur un drone, une fois que l'habitude d'être surveillé se sera installé ? Plus personne ne conteste les multiples caméras de surveillance installées dans l'espace public, ou dans les lieux privés, aujourd'hui, pourtant elles l'étaient au départ. Ce n'est qu'une question de temps, il suffira d'attendre la première occassion pour le faire, tout finir par arriver (par exemple, la reprise de manifestations qui dégénèrent).

Avatar de js2082 INpactien
Avatar de js2082js2082- 14/04/20 à 10:22:41

fred42 a écrit :

Les drones dont il est question dans ton lien sont des drones de guerre armés. Ce n'est pas la même chose que ce dont il est question ici.

C'est dommage de mélanger, parce que ça rend le reste de ton commentaire suspect alors que je serais assez d'accord avec le reste de ton commentaire écrit.

Les drones sont armés de caméras à fort zoom et de caméras thermiques.
 C'est largement suffisant pour détruire ta vie privée.

Quant aux drones armés d'armes à feux/missile, ça existe déjà et l'état français s'en sert déjà sur les théâtres d'opération militaire ou d'intervention policière (de la BRI notamment).

Ici, l'appel d'offres va juste servir à étendre et renforcer les capacités déjà existantes.
Doucement mais surement, les drones s'imposent d'eux-même: il ne serait pas étonnant de voir dans 10 ans des drones de combat patrouiller la ville et tirer de façon autonome en cas de "danger détecté".

Avatar de fred42 INpactien
Avatar de fred42fred42- 14/04/20 à 10:27:46

js2082 a écrit :

Quant aux drones armés d'armes à feux/missile, ça existe déjà et l'état français s'en sert déjà sur les théâtres d'opération militaire ou d'intervention policière (de la BRI notamment).

Tu as une source pour cela ? Je n'en ai jamais entendu parler.

Avatar de js2082 INpactien
Avatar de js2082js2082- 14/04/20 à 11:07:04

fred42 a écrit :

Tu as une source pour cela ? Je n'en ai jamais entendu parler.

Pour la BRI, ça fait plus de 5 ans qu'ils utilisent des drones.

La France possédait déjà de longue date des drones classiques et a décidé de procéder à leur armement en 2017. Mais rien n'indiquait jusqu'à présent que la police nationale n'utilisait de drones de combat à proprement parler.
 
C'est désormais chose faite: récemment, la police nationale a annoncé avoir fait appel à l'Armée de l'air pour former ses agents sur l'utilisation de tous les drones utilisés dans l'armée, dont les Reaper (drones de combat très loin d'être inoffensif).
Vu le temps de ces formations (145 heures) et les personnels immobilisés de l'armée de l'air, le cout par personne est conséquent: on se doute bien que cette dépense n'est pas effectuée uniquement pour que le policier fasse de jolies images avec son drone.

 

Avatar de Ricard INpactien
Avatar de RicardRicard- 14/04/20 à 11:09:20

Cashiderme a écrit :

Ça fait combien de masques FFP2 3.8 millions d'€ ? Combien de respirateurs ?
Un bon sens des priorités :roll:

Toi, si tu continues à être anti-patriotique, tu vas l'avoir ton coup de matraque... :fumer:

Avatar de fred42 INpactien
Avatar de fred42fred42- 14/04/20 à 11:27:10

Ton affirmation initiale était donc bien erronée ou en tout cas, tes liens ne sont pas une source la prouvant.

js2082 a écrit :

C'est désormais chose faite: récemment, la police nationale a annoncé avoir fait appel à l'Armée de l'air pour former ses agents sur l'utilisation de tous les drones utilisés dans l'armée, dont les Reaper (drones de combat très loin d'être inoffensif).

Ceci n'est pas dit dans l'article que tu as mis en lien. Cette partie concerne évidement les militaires (énumération que j'ai mise en gras) :
« former les pilotes à distance et les opérateurs de tous les drones de l’armée de l’Air, qu’ils soient forces spéciales ou conventionnelles, commando-parachutiste, fusilier-commando ou personnel navigant sur Reaper »

Il n'est plus possible de commenter cette actualité.
Page 1 / 3