Vous n'avez pas encore de notification

Page d'accueil

Options d'affichage

Abonné

Actualités

Abonné

Des thèmes sont disponibles :

Thème de baseThème de baseThème sombreThème sombreThème yinyang clairThème yinyang clairThème yinyang sombreThème yinyang sombreThème orange mécanique clairThème orange mécanique clairThème orange mécanique sombreThème orange mécanique sombreThème rose clairThème rose clairThème rose sombreThème rose sombre

Vous n'êtes pas encore INpactien ?

Inscrivez-vous !
Covid-19 : une pandémie de « solutionnisme technologique »Crédits : South_agency/iStock

D'après OneZero, 28 pays au moins ont mis en place des programmes de surveillance visant à identifier les personnes contaminées par le coronavirus et/ou à renforcer les mesures de confinements et de quarantaines, soit 5 de plus que le « Digital Rights Tracker » de Top10vpn.

La ville de Recife, l'une des plus petites régions métropolitaines du Brésil, suit les emplacements de 700 000 personnes grâce à leurs smartphones. 

« Nous avons une visibilité sur certains comportements qui ne pouvaient pas être capturés par d'autres technologies. Par exemple, si une personne quitte sa maison, nous pouvons le détecter en quelques secondes », a déclaré le PDG de l'une des startups brésiliennes travaillant en collaboration avec les gouvernements.

À Dubaï, les caméras généralement utilisées pour capturer les automobilistes à grande vitesse analyseront désormais les plaques d'immatriculation des conducteurs et détermineront si elles sont considérées comme des travailleurs essentiels. Le système suivrait prétendument les conducteurs tout au long de leur trajet et saura si l'itinéraire qu'ils empruntent correspond à leur travail.

Ceux mis en quarantaine à Hong Kong doivent porter des bracelets électroniques qui suivent leur emplacement. Les bracelets sont distribués à l'aéroport et doivent être jumelés avec le smartphone de la personne. Une fois la personne arrivée à son domicile, on lui donne une minute pour se promener dans son appartement histoire de calibrer le bracelet et l'application qui l'accompagne.

En Pologne, les personnes mises en quarantaine reçoivent par intermittence des messages leur réclamant de se prendre en photo et de l'envoyer dans les 20 minutes, sous peine d'amende. Une application de reconnaissance faciale vérifie qu'il s'agit bien d'eux, et les données de localisation du téléphone sont utilisées pour s'assurer qu'elles sont vraiment à la maison.

En Russie, dans la région de Nizhny Novgorod, les citoyens téléchargent une application qui génère un code QR unique et chronométré qui leur permet de sortir pendant trois heures pour faire l'épicerie, une heure pour promener un chien ou 30 minutes pour sortir les poubelles.

Des cas confirmés de coronavirus sont suivis en Corée du Sud par l'analyse de leurs achats par cartes bancaires, du suivi de la localisation de leurs téléphones et des séquences de vidéosurveillance, probablement analysés par des algorithmes de reconnaissance faciale, pour vérifier si elles portaient bien un masque.

28 commentaires
Avatar de HerrFrance Abonné
Avatar de HerrFranceHerrFrance- 14/04/20 à 08:20:12

C’est franchement flippant... Combien de pays vont garder ces systèmes en place après le confinement ?

Avatar de Obidoub Abonné
Avatar de ObidoubObidoub- 14/04/20 à 08:27:08

ça nous pend clairement au nez...

Avatar de chichillus Abonné
Avatar de chichilluschichillus- 14/04/20 à 08:33:36

Clairement, il y a pas mal de nazillons qui vont avoir du mal à rendre leurs nouveaux jouets une fois la fête terminée... (mais sera-t-elle terminée un jour ? dans un an, ne va-t-on pas nous sortir que la menace épidémique est permanente ?)

Avatar de ColinMaudry Abonné
Avatar de ColinMaudryColinMaudry- 14/04/20 à 08:49:14

Ils font comment avec celles et ceux qui n'ont pas de smartphone ?

Si ça arrivait en France, je n'hésiterais pas longtemps avant de repasser à mon dumbphone. Déjà qu'en temps normal je n'ai pas de relation fusionnelle avec mon smartphone, alors en période de mobilité réduite, c'est sans soucis.

Avatar de Groink INpactien
Avatar de GroinkGroink- 14/04/20 à 09:04:54

chichillus a écrit :

Clairement, il y a pas mal de nazillons qui vont avoir du mal à rendre leurs nouveaux jouets une fois la fête terminée... (mais sera-t-elle terminée un jour ? dans un an, ne va-t-on pas nous sortir que la menace épidémique est permanente ?)

Le système nazi était largement décentralisé pour ce qui est de la surveillance, et reposait sur la "contribution" de tous. C'est une des raisons pour lesquels il a tenu aussi longtemps encore après le débarquement : la résilience du système.
Même en décapitant la tête, le système aurait continué de fonctionner. Beaucoup de chefs et d'initiatives locales, autour d'une idéologie commune.

Ici, c'est très différent, la surveillance est centralisée, tout est concentré en seul point.

Édité par Groink le 14/04/2020 à 09:06
Avatar de Ami-Kuns INpactien
Avatar de Ami-KunsAmi-Kuns- 14/04/20 à 09:14:24

On va finir badger comme le bétail.:transpi:

Édité par Ami-Kuns le 14/04/2020 à 09:15
Avatar de Agent Orange INpactien
Avatar de Agent OrangeAgent Orange- 14/04/20 à 09:27:49

Pas prêt à changer mon vieux Nokia 2 G !

Avatar de Jarodd INpactien
Avatar de JaroddJarodd- 14/04/20 à 09:37:15

La surveillance à outrance, puis la destruction annoncée du Code du travail et des acquis sociaux... Sans oublier le fait que toute voix dissonante doit se taire, car elle nuit à l'"unité nationale".
Cette pandémie est une bénédiction pour les gouvernements.

Avatar de chichillus Abonné
Avatar de chichilluschichillus- 14/04/20 à 09:38:12

Groink a écrit :

Ici, c'est très différent, la surveillance est centralisée, tout est concentré en seul point.

Exact. Stasillon alors ? :transpi:

Avatar de 127.0.0.1 INpactien
Avatar de 127.0.0.1127.0.0.1- 14/04/20 à 09:38:55

HerrFrance a écrit :

Combien de pays vont garder ces systèmes en place après le confinement ?

Au nom de la lutte contre le terrorisme, de la disparition d'enfants ou de la sécurité publique ?

Surement aucun... :roll:

Édité par 127.0.0.1 le 14/04/2020 à 09:39
Il n'est plus possible de commenter cette actualité.
Page 1 / 3