Vous n'avez pas encore de notification

Page d'accueil

Options d'affichage

Abonné

Actualités

Abonné

Des thèmes sont disponibles :

Thème de baseThème de baseThème sombreThème sombreThème yinyang clairThème yinyang clairThème yinyang sombreThème yinyang sombreThème orange mécanique clairThème orange mécanique clairThème orange mécanique sombreThème orange mécanique sombreThème rose clairThème rose clairThème rose sombreThème rose sombre

Vous n'êtes pas encore INpactien ?

Inscrivez-vous !
LPM : le tarif des messages d’alerte envoyés par les opérateurs à la demande de l’ANSSI

Depuis la loi de programmation militaire 2019-2025, « lorsque sont détectés des événements susceptibles d'affecter la sécurité des systèmes d'information », les opérateurs de communications électroniques doivent informer sans délai l’ANSSI. 

À sa demande, ils peuvent être contraints d’informer leurs abonnés « de la vulnérabilité de leurs systèmes d'information ou des atteintes qu'ils ont subies ».

Ce matin, a été fixée la grille tarifaire de l’envoi de ces messages.

Pour un envoi dans les 12 jours :

  • 800 € pour l'envoi du message à moins de 50 destinataires
  • 2000 € pour l'envoi du message à un nombre de destinataires compris entre 50 et 500
  • 3500 € pour l'envoi du message à plus de 500 destinataires

Pour un envoi en deux jours ouvrés : 

  • 1600 € pour l'envoi du message à moins de 50 destinataires
  • 4000 € pour l'envoi du message à un nombre de destinataires compris entre 50 et 500
  • 7000 € pour l'envoi du message à plus de 500 destinataires
10 commentaires
Avatar de secouss Abonné
Avatar de secousssecouss- 03/04/20 à 08:07:04

Mmmmmh pas bien compris, c'est qui qui paye tout ça ? Pourquoi une grille ? C'est l'état qui paye les opérateurs quand ils informent leurs abonnés d'une faille ?

Avatar de Optrolight Abonné
Avatar de OptrolightOptrolight- 03/04/20 à 08:42:04

Sur demande de l'anssi apparemment oui. Je comprends pas les tarifs. Pourquoi si cher? c'est quoi la base de calcul?

Avatar de ndjpoye Abonné
Avatar de ndjpoyendjpoye- 03/04/20 à 08:48:34

Idem, je comprend pas tout. Serait'il possible de rentrer un peut plus dans le détail SVP ?

Avatar de manus Abonné
Avatar de manusmanus- 03/04/20 à 09:04:58

Surtout quand on compare à la tarification d'Hadopi pour la récupération d'info...

Édité par manus le 03/04/2020 à 09:06
Avatar de le hollandais volant Abonné
Avatar de le hollandais volantle hollandais volant- 03/04/20 à 09:11:32

C'est cher :o
Pour ce tarif, je veux bien envoyer les e-mails manuellement moi !

Avatar de Soriatane Abonné
Avatar de SoriataneSoriatane- 03/04/20 à 09:22:23

Je me demande si ce n'est pas pour envoyer des courriers avec A/R.
Une lettre A/R avec une entếte officiel, cela va faire bouger les entreprises ou les particuliers avec des ordinateurs vérolés.

Avatar de Estya Abonné
Avatar de EstyaEstya- 03/04/20 à 09:24:41

donc c'est l'État qui demande combien il doit payer pour que l'ANSI informe les gens que leur sécurité est affectée d'un risque à cause de leur opérateur (réseau, service etc) ?
c'est génial. il y a une loi qui prévoit d'obliger d'informer, et dans la foulée ça rapporte des sous à celui qui a fait une boulette (ou qui s'est fait défoncer ses serveurs) :)

Avatar de vexal Abonné
Avatar de vexalvexal- 03/04/20 à 09:33:46

Je ne comprends pas bien le principe non plus et le pourquoi de ces tarifs élevés.
C'est possible de nous faire un dossier là dessus ? :smack:

Avatar de Jarodd INpactien
Avatar de JaroddJarodd- 03/04/20 à 12:11:51

De quels "opérateurs de communications électroniques" parle-t-on ici ?

Avatar de near667 Abonné
Avatar de near667near667- 05/04/20 à 15:13:18

Serait ce lié ? 
Puisque l'infraction relevée par l'hadopi est grosso modo de n'avoir pas sécurisé son accès internet, et que l'opérateur en est informé (par la demande d'identification de l'utilisateur de l'ip), l'opérateur est peut être tenu d'en informer son client.
Du coup les opérateurs expliquent à l'autorité concernée combien ça va coûter...
Hypothèse fortement capilotractée j'en conviens... 

Il n'est plus possible de commenter cette actualité.