Vous n'avez pas encore de notification

Page d'accueil

Options d'affichage

Abonné

Actualités

Abonné

Des thèmes sont disponibles :

Thème de baseThème de baseThème sombreThème sombreThème yinyang clairThème yinyang clairThème yinyang sombreThème yinyang sombreThème orange mécanique clairThème orange mécanique clairThème orange mécanique sombreThème orange mécanique sombreThème rose clairThème rose clairThème rose sombreThème rose sombre

Vous n'êtes pas encore INpactien ?

Inscrivez-vous !
Coronavirus : l’Europe soutient 18 projets de recherche pour un total de 48,5 millions d’eurosCrédits : Samara Heisz/iStock

La Commission européenne explique qu’elle « a alloué 47,5 millions d'euros à 17 projets de recherche dans le cadre du programme européen « Horizon 2020 » ». Un 18e – HG nCoV19– est venu se greffer après l’annonce, faisant grimper le total à 48,5 millions d’euros. 

Les 140 équipes de recherche impliquées travaillent sur des projets comme : 

  • l’amélioration de la préparation et de la réponse aux épidémies en développant de meilleurs systèmes de surveillance afin de prévenir et de contrôler la propagation du virus ;
  • des tests de diagnostic rapide pouvant être effectués à proximité directe du patient, dans les lieux de soins, permettant un diagnostic précoce et précis ;
  • de nouveaux traitements ;
  • le développement de nouveaux vaccins.

La Commission européenne précise que « les équipes de recherche partageront leurs résultats afin d'accélérer la réponse de la santé publique ». La liste des 18 projets est disponible par ici.

5 commentaires
Avatar de secouss Abonné
Avatar de secousssecouss- 01/04/20 à 08:48:49

En espérant qu'ils fassent pas les même conneries que lors du SRAS ... 2 ans après ils ont coupé les fonds tuant dans l'oeuf les recherches pour un vaccin enzymatique (adaptable aux différents coronavirus) car pas de risque immédiat... Resultat on est à poil aujourd'hui.

La recherche n'as pas de prix... Et n'est et ne sera jamais rentable, enfin si, avec un vaccin (donc quelques millions d'€ sur le sujet pendant 10 ans) on aurait pas de pandémie...

Avatar de js2082 INpactien
Avatar de js2082js2082- 01/04/20 à 09:46:19

Poisson d'avril ???  :transpi:

 

secouss a écrit :

En espérant qu'ils fassent pas les même conneries que lors du SRAS ... 2 ans après ils ont coupé les fonds tuant dans l'oeuf les recherches pour un vaccin enzymatique (adaptable aux différents coronavirus) car pas de risque immédiat... Resultat on est à poil aujourd'hui.

La recherche n'as pas de prix... Et n'est et ne sera jamais rentable, enfin si, avec un vaccin (donc quelques millions d'€ sur le sujet pendant 10 ans) on aurait pas de pandémie...

+1000
Mais avec la crise post pandémie qui s'annonce, il y a de fortes chances pour que tous ces fonds soient coupés une fois la pandémie terminée. 
Il y a de forts risques que rien ne change au final (jusqu'au prochain évènement qui fera encore plus de morts)

Avatar de ndjpoye Abonné
Avatar de ndjpoyendjpoye- 01/04/20 à 11:23:45

secouss a écrit :

En espérant qu'ils fassent pas les même conneries que lors du SRAS ... 2 ans après ils ont coupé les fonds tuant dans l'oeuf les recherches pour un vaccin enzymatique (adaptable aux différents coronavirus) car pas de risque immédiat... Resultat on est à poil aujourd'hui.

La recherche n'as pas de prix... Et n'est et ne sera jamais rentable, enfin si, avec un vaccin (donc quelques millions d'€ sur le sujet pendant 10 ans) on aurait pas de pandémie...

:chinois:
 Dans les pertes, t'as aussi les thésard "SRAS" de l'époque qui, faute de financement, ne sont pas devenu les spécialiste d'aujourd'hui :s

Avatar de Norde Abonné
Avatar de NordeNorde- 01/04/20 à 12:04:51

Tiens ça me rappelle des choses....
 
Des annonces dans l'urgence sur le court terme et... rien d'autre.
Je n'y crois plus, j'aimerai avoir tord mais je suis prêt à parier que rien ne va changer :craint:

Avatar de Jarodd INpactien
Avatar de JaroddJarodd- 01/04/20 à 14:11:32

Et dans 6 mois, "on a dépensé tout l'argent magique qu'on n'avait pas"...

Il n'est plus possible de commenter cette actualité.