Vous n'avez pas encore de notification

Page d'accueil

Options d'affichage

Abonné

Actualités

Abonné

Des thèmes sont disponibles :

Thème de baseThème de baseThème sombreThème sombreThème yinyang clairThème yinyang clairThème yinyang sombreThème yinyang sombreThème orange mécanique clairThème orange mécanique clairThème orange mécanique sombreThème orange mécanique sombreThème rose clairThème rose clairThème rose sombreThème rose sombre

Vous n'êtes pas encore INpactien ?

Inscrivez-vous !
Covid-19 : le gouvernement demande une ouverture complète des publications et données scientifiquesCrédits : da-kuk/iStock

Dans un communiqué, le ministère de l’Enseignement et de la Recherche explique que « la circulation de toutes les informations scientifiques doit être facilitée pour permettre des avancées décisives, notamment concernant l'amélioration de la prise en charge des patients ».

Ainsi, « Olivier Véran et Frédérique Vidal demandent l'accès libre et public aux publications mais aussi aux données issues de la recherche en lien avec l'épidémie de Covid-19 en France ».

Plusieurs étapes sont détaillées : 

  • « Diffuser de manière précoce des résultats via des plateformes de prépublication ouvertes
  • Déposer sans délai des publications acceptées en texte intégral sur une archive ouverte. La publication dans des revues en accès ouvert est fortement encouragée.
  • Partager les protocoles et les données provisoires, puis finales dans le respect des règles établies (RGPD)
  • Mettre en place un « plan de gestion des données » avec mise à jour et transmission au financeur »
  • Le ministère explique enfin que « des dispositions juridiques adaptées pourront si besoin être mises en oeuvre pour assurer le déploiement de cette politique d'ouverture ».

L’enjeu est important et devrait dépasser le cadre de nos frontières pour une libération des données au niveau européen et mondial.

« En open access on pourrait fluidifier considérablement la circulation de la connaissance, ce qui peut sauver des vies. Il faut bien comprendre qu'on met en danger la société puisqu'elle ignore ce qu'elle a produit comme connaissance », expliquait Marin Darcos (conseiller scientifique pour la science ouverte auprès du directeur général de la recherche) en 2016 à Data Gueule.

« On peut parler d'Ebola où on comprend qu'il faut aller vite, mais on peut parler de la crise de l'euro, de l'épidémie de la vache folle... On a besoin de toute la connaissance scientifique pour produire des solutions rapidement ». Cela s’applique aussi sans aucun doute à la maladie Covid-19 et au virus SARS-Cov-2.

15 commentaires
Avatar de AncalagonTotof Abonné
Avatar de AncalagonTotofAncalagonTotof- 31/03/20 à 09:00:17

On reparle des Elsevier et cie ?

Je demande la publication de toutes les communications du gouvernement et de ses lobbies sous toutes leurs formes afin de faciliter la grande purge. Aucun corrompu, aucun assassin ne doit passer entre les mailles du filet.

(oui, colère)

Avatar de Soriatane Abonné
Avatar de SoriataneSoriatane- 31/03/20 à 09:22:32

On oeut aussi parler des documents AFNOR (notament les masques)? Ils auraient été librement accessible sous licence CC By  ou Licence Ouverte  nous n'aurions pas perdu 15 jours, et les bricoleurs ou experts en couture aurait pu en fournir pour leur cercle proche.

À l'opposé, la méthode de l'OMS pour préparer les solutions hydro-alcoolique était accessible dès janvier (et je suppose bien avant vu les populations cibles de l'OMS).

Édité par Soriatane le 31/03/2020 à 09:23
Avatar de Marc4444 Abonné
Avatar de Marc4444Marc4444- 31/03/20 à 09:35:46

AncalagonTotof a écrit :

On reparle des Elsevier et cie ?

Je demande la publication de toutes les communications du gouvernement et de ses lobbies sous toutes leurs formes afin de faciliter la grande purge. Aucun corrompu, aucun assassin ne doit passer entre les mailles du filet.

(oui, colère)

Ce sont pas les mêmes qui se plaignaient que l'état en avait fait trop avec la grippe A ?

Elsevier, oui bonne exemple, car il y a de nombreux scientifiques qui les dénoncent justement, mais quand on fait l’effort de chercher vraiment la majorité des la communauté scientifique appelle à la modération et pas aux polémiques.
Je ne soutiens pas Macron, mais si vous cherchez bien, les décisions ont été prises avec consultation de nombreux spécialistes.
 Je vais donner une réponse que je fais souvent, par haine du gouvernement, vous ne regardez que les articles qui vont dans votre opinion. Je vous invite à élargir votre vision et lire aussi des articles qui ne vont pas dans votre sens.

Franchement "la grande purge" OK mais assumez pour qui vous votez derrière, car je suis curieux de voir quel parti politique aurait mieux géré cette crise ? A moins que vous ne soyez anarchiste, mais là, plus de gestion de crise nationale du tout...

Édité par Marc4444 le 31/03/2020 à 09:37
Avatar de Jarodd INpactien
Avatar de JaroddJarodd- 31/03/20 à 11:21:14

 Les communs, quand ça les arrange...

Avatar de chichillus Abonné
Avatar de chichilluschichillus- 31/03/20 à 11:40:21

Marc4444 a écrit :

Ce sont pas les mêmes qui se plaignaient que l'état en avait fait trop avec la grippe A ?

Le gouvernement en a effectivement trop fait sur la grippe A.

La grippe A comme le Coronavirus n'ont pas commencé leur carrière en France, et dans les deux cas on a eu très vite leurs paramètres épidémiologiques approximatifs (taux de transmission, mortalité), et on pouvait estimer le scénario le plus probable: gripette pour la grippe A, et hécatombe pour le Coronavirus.

Les pays où les épidémies démarrent ont une excuse pour faire n'importe quoi; pas les pays situés à l'autre bout du monde qui ont des semaines pour observer et préparer une riposte adaptée.

Avatar de MaxiMat INpactien
Avatar de MaxiMatMaxiMat- 31/03/20 à 12:29:41

chichillus a écrit :

Le gouvernement en a effectivement trop fait sur la grippe A.

La grippe A comme le Coronavirus n'ont pas commencé leur carrière en France, et dans les deux cas on a eu très vite leurs paramètres épidémiologiques approximatifs (taux de transmission, mortalité), et on pouvait estimer le scénario le plus probable: gripette pour la grippe A, et hécatombe pour le Coronavirus.

Les pays où les épidémies démarrent ont une excuse pour faire n'importe quoi; pas les pays situés à l'autre bout du monde qui ont des semaines pour observer et préparer une riposte adaptée.

Je suis d'accord avec toi, mais "après la bataille", on est toujours bon pour refaire l'histoire. Là, il y avait des décisions à prendre, avec un bon timing et en prenant un très grand nombre de paramètres. Quand on voit que les scientifiques revoient leurs copies (exemple du Dr. Raoult qui disait petite grippette en décembre/janvier et qui maintenant dit : "en fait, c'est un peu plus que ça, le truc COVID-19".

On est très loin d'avoir toutes les informations. Donc, je rejoins Marc4444, prenons des pincettes et pour une première pandémie, on aurait pu faire bien pire. ..
 
Bref, je n'aimerai pas à être le Président de la République ces temps ci... Et arrêtons de critiquer. Le temps des procès viendra après.

Avatar de chichillus Abonné
Avatar de chichilluschichillus- 31/03/20 à 13:34:04

Le Dr Raoulot est loin d'être une référence sur le plan de la méthodologie; mais on trouve certes toujours a posteriori des "experts" qui s'étaient plantés. Tu vas voir que tous ceux qui s'étaient plantés (et seulement eux) vont être rétrospectivement propulsés en "plus grands experts mondiaux". On nous fait le coup à chaque fois !

Mais je persiste: une épidémie, ça n'a rien d'exceptionnel, et c'est facile à modéliser au moins à la louche. Je suis loin d'être le seul à l'avoir fait en janvier en 5min dans mon fauteuil, il suffisait de s'intéresser un peu au sujet et de savoir à quoi ressemble une courbe exponentielle... rien qu'avec les données disponibles dans la presse, c'était vraiment clair qu'on allait vers l'hécatombe, totalement à l’opposé d'une grippe A.

Je suis totalement sidéré que le gouvernement n'ait rien vu venir, rien de rien, cécité totale. Même pas un comité machin histoire d'avoir un plan au cas où. Je ne critique pas le fait d'avoir pris de mauvaises décisions, évidemment qu'une crise c'est difficile à gérer, et d'ailleurs je trouve que le gouvernement prend plutôt de bonnes décisions... avec des semaines de retard, de manière idéologique, chaotique et avec un mépris certain pour les gens sur le terrain, mais ça on, a l'habitude, et c'est quand même plus efficace que de ne rien faire. Mais maintenant, au lieu de reconnaître leurs erreurs, ils nous font le numéro du déni hautain; ça m'énerve assez, je dois l'admettre :transpi:.

Quant au temps des procès... Lire le Canard de cette semaine: les commissions d'enquête ont déjà du plomb dans l'aile, et le gouvernement fait clairement tout ce qu'il peut pour qu'il ne puisse jamais y avoir d'enquête indépendante. Et est-ce qu'on a eu des enquêtes après les foirages du ministère de l'intérieur après les attentats ? Après la crise de 2008 ? Après n'importe quelle crise en fait ? À mon avis, il n'y aura pas d'enquête, et encore moins de procès.

Avatar de Marc4444 Abonné
Avatar de Marc4444Marc4444- 31/03/20 à 13:59:17

MaxiMat a écrit :

Je suis d'accord avec toi, mais "après la bataille", on est toujours bon pour refaire l'histoire. Là, il y avait des décisions à prendre, avec un bon timing et en prenant un très grand nombre de paramètres. Quand on voit que les scientifiques revoient leurs copies (exemple du Dr. Raoult qui disait petite grippette en décembre/janvier et qui maintenant dit : "en fait, c'est un peu plus que ça, le truc COVID-19".

On est très loin d'avoir toutes les informations. Donc, je rejoins Marc4444, prenons des pincettes et pour une première pandémie, on aurait pu faire bien pire. ..
 
Bref, je n'aimerai pas à être le Président de la République ces temps ci... Et arrêtons de critiquer. Le temps des procès viendra après.

MaxiMat a écrit :

Je suis d'accord avec toi, mais "après la bataille", on est toujours bon pour refaire l'histoire. Là, il y avait des décisions à prendre, avec un bon timing et en prenant un très grand nombre de paramètres. Quand on voit que les scientifiques revoient leurs copies (exemple du Dr. Raoult qui disait petite grippette en décembre/janvier et qui maintenant dit : "en fait, c'est un peu plus que ça, le truc COVID-19".

On est très loin d'avoir toutes les informations. Donc, je rejoins Marc4444, prenons des pincettes et pour une première pandémie, on aurait pu faire bien pire. ..
 
Bref, je n'aimerai pas à être le Président de la République ces temps ci... Et arrêtons de critiquer. Le temps des procès viendra après.

Merci MaxiMat, une réponse mesurée comme j'aimerai en voir plus.

Avatar de Norde Abonné
Avatar de NordeNorde- 31/03/20 à 14:46:45

Marc4444 a écrit :

Elsevier,
oui bonne exemple, car il y a de nombreux scientifiques qui les
dénoncent justement, mais quand on fait l’effort de chercher vraiment la
majorité des la communauté scientifique appelle à la modération et pas
aux polémiques.

 
Je ne soutiens pas Macron, mais si vous
cherchez bien, les décisions ont été prises avec consultation de
nombreux spécialistes.

 
Ce n'est pas dans la continuité des messages auxquels tu répond, mais en tant que scientifique, je me permet quelques corrections :

> Je ne sait pas à propos de quoi tu parle de modération ou polémique mais le rapport des scientifiques par rapports aux grands éditeurs est, comment dire, une haine sans limites ?
D'autant plus que c'est ce même système complètement bancale qui a propulsé des gens comme Raoult "plus grands chercheurs Français" (car oui, si on regarde les statistiques de ces publications, il publie en moyenne 1 article tous les 4 à 6 jours depuis 1895... et de là il est l'un des mieux classés de la planète. Reste à trouver l'erreur :troll: )

> Les décisions ont été prises d'après les recommandations du conseil scientifique qui a été nommé :
   - Au dernier moment (début mars au mieux et plus vraisemblablement la semaine d'avant confinement)
   - Sur des critères qui nous sont inconnus (que fait Raoult la dedans, tous les scientifiques aimeraient le savoir... pourquoi pas Jacques Benveniste tant qu'on y est !)

Avatar de noks Abonné
Avatar de noksnoks- 31/03/20 à 17:10:27

MaxiMat a écrit :

Je suis d'accord avec toi, mais "après la bataille", on est toujours bon pour refaire l'histoire. Là, il y avait des décisions à prendre, avec un bon timing et en prenant un très grand nombre de paramètres. Quand on voit que les scientifiques revoient leurs copies (exemple du Dr. Raoult qui disait petite grippette en décembre/janvier et qui maintenant dit : "en fait, c'est un peu plus que ça, le truc COVID-19".

On est très loin d'avoir toutes les informations. Donc, je rejoins Marc4444, prenons des pincettes et pour une première pandémie, on aurait pu faire bien pire. ..
 
Bref, je n'aimerai pas à être le Président de la République ces temps ci... Et arrêtons de critiquer. Le temps des procès viendra après.

Wow ça fait plaisir de lire des choses un peu plus mesurés qu'a l'accoutumé ces temps-ci ...

Clairement, comme tu le souligne, je n'aurais pas aimer avoir à prendre les décisions depuis le début de ce merdier. On était tous d'accord sur la "gripette" au mois de Février, oui on c'est planté, oui on était en retard des les premières mesures ....

La c'est l'hystérie collective, les gens suréagissent à la moindre info qui leur est donnée, on dirait des coqs sans tête, alors que si il y a un moment ou il faut savoir raison garder, c'est justement en temps de crise....

Il sera temps de faire les comptes quand on aura le temps de prendre du recul sur ce qui c'est passé, c'est débile mais c'est humain c'est comme ça ...

Il n'est plus possible de commenter cette actualité.
Page 1 / 2