Vous n'avez pas encore de notification

Page d'accueil

Options d'affichage

Abonné

Actualités

Abonné

Des thèmes sont disponibles :

Thème de baseThème de baseThème sombreThème sombreThème yinyang clairThème yinyang clairThème yinyang sombreThème yinyang sombreThème orange mécanique clairThème orange mécanique clairThème orange mécanique sombreThème orange mécanique sombreThème rose clairThème rose clairThème rose sombreThème rose sombre

Vous n'êtes pas encore INpactien ?

Inscrivez-vous !
Le coronavirus dope la (cyber)guerre de l'informationCrédits : wildpixel/iStock

La pandémie n’arrête pas les hackers et autres trolls à la solde de puissances étrangères, déplore Mediapart. Des piratages et opérations de propagande sont en effet lancés contre des gouvernements et des institutions en première ligne dans la lutte face au Covid-19.

Ces derniers jours, plusieurs sources ont ainsi fait part à nos confrères de leur courroux vis-à-vis d’opérations menées par différents États, surfant sur le complotisme ambiant à propos de l’origine du virus pour mener des campagnes de désinformation, manipuler l’opinion publique et critiquer l’action des autres gouvernements, taxés d’incompétence en contraste avec l’efficacité vantée de leurs régimes autoritaires.

Au premier rang, on retrouverait, selon une note adressée au plus haut niveau de l’État, « l’action volontariste des appareils de propagande russe, chinois et iranien qui cherchent à détourner l’attention médiatique de leurs propres responsabilités ».

« L’objectif global de la désinformation du Kremlin est, d'après un rapport au vitriol interne à l’Union européenne et révélé la semaine dernière par le Financial Times, d’aggraver la crise de santé publique dans les pays occidentaux, en particulier en sapant la confiance du public dans les systèmes de santé nationaux – empêchant ainsi une réponse efficace à l’épidémie. »

Toujours d’après le FT, l’Union européenne a enregistré depuis le 22 janvier près de 80 cas de désinformation imputables à de faux comptes « liés à l’État russe ». Le contenu de cette propagande se décline en anglais, espagnol, italien, allemand et français, et promeut notamment l’idée que le coronavirus est « une création humaine, militarisée par l’Occident ».  

La propagande chinoise opère, selon la note précitée, de manière beaucoup plus offensive, afin de se dédouaner quant à l’origine du virus. L'offensive de L’État-Parti s’adresse à la fois aux citoyens chinois et à ceux des pays étrangers, écrit Mediapart. 

On retrouve là des éléments classiques d’une stratégie mise en place depuis l’arrivée au pouvoir de Xi Jinping fin 2012 : montrer que le modèle dictatorial chinois est tout aussi légitime, voire beaucoup plus efficace, que les démocraties occidentales, accusées de vouloir empêcher l’émergence de la Chine au statut de grande puissance. Et que, finalement, il peut apporter au monde une « solution chinoise » dans les défis de la globalisation. 

Ce qui est relativement nouveau, et se voit amplement en ce moment, c’est l’utilisation massive des réseaux occidentaux, comme Twitter, pour en faire la promotion. On a vu débarquer sur cette plateforme américaine bloquée en Chine les ambassadeurs chinois. 

L'un d'entre eux n’a pas hésité à relayer des théories complotistes laissant entendre que l’épidémie aurait été apportée par des militaires américains venus en Chine en octobre pour participer aux Jeux mondiaux militaires.

L’ambassade de Chine en France n’est pas en reste. Elle a également relayé ces théories complotistes et « liké » des tweets bien peu diplomatiques dans lesquels des médias sont qualifiés de « fascistes faisant propagande du suprémacisme blanc ». 

Reuters a de son côté révélé lundi 23 mars les cyberattaques dont a été victime le site de l’Organisation mondiale de la santé (OMS). Elles ont été attribuées au groupe de hackers DarkHotel, affilié à la Corée du Nord. Selon Reuters, ils auraient tenté de s’introduire début mars dans la messagerie de l’OMS, engagée dans la lutte pour contenir le Covid-19.

44 commentaires
Avatar de Ricard INpactien
Avatar de RicardRicard- 31/03/20 à 08:56:34

C'est de la faute à qui si la macronie a tardé à réagir sur la gestion de crise ?

* La Chine
* La Russie
* L'Iran
* Agnès Buzin
* Manu Macron
* Edouard Phillipe

(Plusieurs chois possibles)

Avatar de js2082 INpactien
Avatar de js2082js2082- 31/03/20 à 09:15:19

Je me demande bien quelle est la pertinence de ces rapports quand on constate que l'Union Européenne, l'OMS et les "grandes" institutions internationales sont aux abonnés absents depuis le début de l'épidémie.

Quant à la propagande et désinformation, quelle est vraiment la pertinence des analyses des journalistes quand on lit que "l’Union européenne a enregistré depuis le 22 janvier près de 80 cas de désinformation imputables à de faux comptes « liés à l’État russe »".
80 cas?? soit une misère comparée aux dizaines/centaines de milliers de comptes complotistes du web.
Comment un journaliste peut écrire cela sans pouffer de rire?
Sans vraiment chercher, je suis sur qu'on arrive facilement à trouver 100 comptes  (et même beaucoup plus) de désinformation imputables à de faux comptes liés à l’État français...

Bref, franchement, ces articles de Médiapart et du FT semblent être des articles de complaisance, finis à la pisse, sans analyse de fond et prenant pour citation des petits trolls à la con. Et c'est d'autant plus triste quand on est face à un sujet délicat, nécessitant recul, réflexion et approfondissement.
 
Ces articles sont exactement tout ce qu'il ne faut pas faire en journalisme...

Édité par js2082 le 31/03/2020 à 09:17
Avatar de Soriatane Abonné
Avatar de SoriataneSoriatane- 31/03/20 à 09:16:51

* Obi-Wan Kenobi (qui était resté confiné sur Tatooine)

Avatar de Jarodd INpactien
Avatar de JaroddJarodd- 31/03/20 à 10:25:05

« l’action volontariste des appareils de propagande russe, chinois
et iranien qui cherchent à détourner l’attention médiatique de leurs
propres responsabilités »

Salauds de russes, qui vont visiter des usines qui fabriquent des masques pour détourner l'attention médiatiques des responsables qui ont abandonné la fabrication des masques !

Avatar de Lyaume Abonné
Avatar de LyaumeLyaume- 31/03/20 à 10:50:57

js2082 a écrit :

Bref, franchement, ces articles de Médiapart et du FT semblent être des articles de complaisance, finis à la pisse, sans analyse de fond et prenant pour citation des petits trolls à la con. Et c'est d'autant plus triste quand on est face à un sujet délicat, nécessitant recul, réflexion et approfondissement.
 
Ces articles sont exactement tout ce qu'il ne faut pas faire en journalisme...

Penses-tu vraiment faire preuve de 'recul, réflexion et approfondissement' dans ton commentaire ?
 
Je n'ai pas lu ces articles mais il semble que le sujet de faux compte avec propagande revient souvent sur le devant de la scène et mérite qu'il soit traité. Je reste d'accord sur le fait qu'il faut étudier la propagande de tous les pays car il semble que personne ne soit tout rose dans ce domaine...

Avatar de sephirostoy Abonné
Avatar de sephirostoysephirostoy- 31/03/20 à 11:05:23

L'UE a tout intérêt à discréditer la Russie et la Chine pour mieux faire passer sa propagande. Dans les 2 parties, il y a de la propagande, et il n'y pas de raison d'en croire une plus que l'autre.

Avatar de js2082 INpactien
Avatar de js2082js2082- 31/03/20 à 11:23:01

Lyaume a écrit :

Penses-tu vraiment faire preuve de 'recul, réflexion et approfondissement' dans ton commentaire ?
 
Je n'ai pas lu ces articles mais il semble que le sujet de faux compte avec propagande revient souvent sur le devant de la scène et mérite qu'il soit traité. Je reste d'accord sur le fait qu'il faut étudier la propagande de tous les pays car il semble que personne ne soit tout rose dans ce domaine...

Relis mon commentaire: je donne les arguments.
 
Maintenant si tu considères vraiment que 80 pèquenauds complotistes russes/chinois suffisent à caractériser un acte de propagande d'état, je peux plus rien pour toi, tu sembles aussi contaminé par le virus du complotisme.

 

Avatar de Norde Abonné
Avatar de NordeNorde- 31/03/20 à 11:31:42

Disons que d'un côté l'UE à fait livré 50 tonnes de matériel médical durant le gros de la crise chinoise sans en faire grand bruit et de l'autre l'arrivé de la moindre aide russe ou chinoise (avec plus de militaire que de médecin pour l'un et des test de dépistage à l’efficacité très douteuse pour l'autre) sont à chaque fois accueillis en grande pompe.

Il est certain que tout le monde prêche pour sa paroisse mais dans ce cas il n'est pas difficile de discerner les plus zélés (et qui sont loin d'être les élèves modèles) ...

D'autant que la Chine nous a montré son savoir faire en "éliminant" le médecin lanceur d'alerte pour tenter de nier la réalité et que le gouvernement Russe classait les cas de Covid comme pneumonies jusqu'à il y a peu (un vrai régal de lire entre les lignes des données de recherche cliniques des collègues russes, on se sentait mal à l'aide à lire leur numéro de contorsionnistes pour faire comprendre que c'est du Covid mais sans le dire...).

Avatar de Norde Abonné
Avatar de NordeNorde- 31/03/20 à 11:34:53

Non aucun argument, juste un point de vue méprisant.

Enfin bon, rien de neuf hein.
Épidémie ou pas tu reste le même : prompt à étaler ton caca sur la moindre surface :roll:

Avatar de Methio INpactien
Avatar de MethioMethio- 31/03/20 à 11:38:17

"déplore mediapart", parce que nous on est les gentils, et que les pays là ben ils sont méchants et je vous dis qu'ils font des choses horribles que je ne prouve pas. De toute façon qui irait ne pas croire ce que je dis puisqu'ils font d'autres choses horribles, ils méritent bien que je mente, même par défaut.

Cela mériterait pas le prix Nobel de la paix (illusoire) ?

Ces derniers jours les pires ne sont même pas les pays cités, l'US est en tête de très loin à manipuler et passer des messages qui les dédouanent de leur gestion de crise et ils passent leur temps à accuser les Nations Unies et la Chine pour le virus.

Manquerait que l'envers du décor à ce genre d'article. Parce qu'effectivement ça se tire dans les pattes dans tous les sens en ce moment, mais tous les camps dans ces histoires sont très mal informés sur les faits réels et les chronologies, du coup aucun recul ce qui perpétue facilement "la cyberguerre".

Oui nous aussi du "haut" de nos démocraties nous sommes mal informés, d'un côté il y a des dictateurs qui empêchent l'info d'être diffusée, de l'autre c'est l'argent qui étouffe l'information derrière le sensationnel.

Il n'est plus possible de commenter cette actualité.
Page 1 / 5