Vous n'avez pas encore de notification

Page d'accueil

Options d'affichage

Abonné

Actualités

Abonné

Des thèmes sont disponibles :

Thème de baseThème de baseThème sombreThème sombreThème yinyang clairThème yinyang clairThème yinyang sombreThème yinyang sombreThème orange mécanique clairThème orange mécanique clairThème orange mécanique sombreThème orange mécanique sombreThème rose clairThème rose clairThème rose sombreThème rose sombre

Vous n'êtes pas encore INpactien ?

Inscrivez-vous !
Les irrépartissables et les 25 % de la copie privée au chevet des auteurs affectés

Les sociétés de gestion collective vont pouvoir piocher dans les 25 % de la redevance pour copie privée afin d’aider financièrement les titulaires de droits d’auteur et de droits voisins. 

Ces aides seront réservées à ceux « dont les revenus découlant de l'exploitation en France des œuvres et des objets protégés se trouvent gravement affectés en raison de la crise sanitaire ».

Jusqu’à présent, un quart des sommes collectées sur les supports d’enregistrement servait à financer des actions d'intérêt général d'aide à la création, la diffusion du spectacle vivant, l'éducation artistique et culturelle, la formation des artistes ou les actions de défense. 

SACEM, SACD, SPEDIDAM, SCPP et autres sociétés pourront également utiliser les « irrépartissables », ces sommes qui n'ont pas pu être réparties notamment parce que leurs destinataires n'ont pas pu être identifiés.

Cette ouverture fait suite à un échange sur Twitter entre Pascal Rogard, directeur général de la SACD, et le juriste Cédric Manara. 

11 commentaires
Avatar de momal INpactien
Avatar de momalmomal- 30/03/20 à 08:41:34

C'est quand meme hallucinant...

  • alors, nous a la sacem, on prevoit d'utiliser 25% du pognon recuperé sur le dos des gens pour faire du spectacle vivant...

  • oula y'a le confinement donc annulation des spectacles.

  • Ouin ouin vite l'Etat aide nous sinon les pauvres artistes vont crever lentement (d'ailleurs on les voit deja errer du haut de l'immeuble de la sacem)

  • atta on vous rappelle que ce fric devait servir pour ces artistes, a la fin, donc filez le leur directement...

  • ah bon, tiens on y avait pas pensé... L'habitude de demander a l'Etat, vous comprenez...

    Et ces "irrepartissables", ben si on sait que c'est pas repartissable via la sacem, redonnez le a l'Etat, qui s'en servirait justement pour subventionner le spectacle, au lieu de le garder sous le coude pour qu'a la fin il aille dans le pot commun des gros adherents sacem...

Avatar de Ami-Kuns INpactien
Avatar de Ami-KunsAmi-Kuns- 30/03/20 à 09:12:31

Y-aura sûrement des abus.:transpi:

Avatar de ProFesseur Onizuka Abonné
Avatar de ProFesseur OnizukaProFesseur Onizuka- 30/03/20 à 10:19:31

Les dinosaures, ça a plus de 75 ans ça? :transpi:

Avatar de lechatsauvage INpactien
Avatar de lechatsauvagelechatsauvage- 30/03/20 à 10:35:58

on parie que les irrépartissables sont les musiques libre de droits ais sur lesquelles la SACEM y impose son droit d'utilisation ?

Avatar de Gamble INpactien
Avatar de GambleGamble- 30/03/20 à 10:51:08

Il me semble qu'il y a (aussi) tous les artistes qui ne payent pas la cotisation à la SACEM, et je suppose que la SACEM fait environ 0 effort pour eux lors de la répartition

Édité par Gamble le 30/03/2020 à 10:51
Avatar de v1nce INpactien
Avatar de v1ncev1nce- 30/03/20 à 11:06:00

Gamble a écrit :

Il me semble qu'il y a (aussi) tous les artistes qui ne payent pas la cotisation à la SACEM, et je suppose que la SACEM fait environ 0 effort pour eux lors de la répartition

La cotisation est de 48 euros annueles même pas un starbuck par mois.
Je suis sûr qu'en cette période difficile ça te vaudra une aide qui pourra aller jusqu'à 20 euros (annuels aussi)
Peut-être même 48 euros.

Avatar de Yco Abonné
Avatar de YcoYco- 30/03/20 à 12:10:25

En général, quelqu'un qui crée de la musique sous licence libre, c'est bien pour que tout le monde puisse en profiter de manière non payante, c'est un don.
Il est donc hors contexte de proposer à un auteur de s'affilier à une société de gestion dont il refuse, par définition, la légitimité (pas forcément l'utilité, nuance).
 
Donc que les sociétés de gestion puissent demander une taxe sur de la musique libre est inique.
Qu'on l'utilise pour "aider" de auteurs / ayants droits ajoute l'insulte au mépris.

Édité par Yco le 30/03/2020 à 12:11
Avatar de secouss Abonné
Avatar de secousssecouss- 30/03/20 à 12:13:19

Je pige pas, la sacem peut identifier n'importe quelle musique par les artistes qui y sont présents, elle sait au centime près combien tout le monde lui doit, la commission copie privée arrive à identifier et chiffrer au centime près un barème de copie privée (avec des sondages erronnés mais bon c'est un détail)

Et malgré qu'ils sachent faire tout ça ils savent pas comment "identifier" les bénéficiaires ? Attend t'a un nom, (voir plusieurs), une adresse (obligatoire pour la sacem) diverses déclarations en tout genre des maisons de disque et t'es pas foutu de retrouver le batteur crédité sur le titre ? Y a surement 2 employés en france qui font ça et encore a temps partiel, c'est surement ça .... Malhonnêteté quand tu nous tiens...

Avatar de momal INpactien
Avatar de momalmomal- 30/03/20 à 12:44:14

c'est pas le fait d'identifier, c'est que comme ils sont pas affiliés, on cherche pas...
Donc oui c'est malhonnete mais totalement logique dans leur logique.

Avatar de Gamble INpactien
Avatar de GambleGamble- 31/03/20 à 09:03:40

En fait, la sacem s'en fout de savoir quels artistes sont diffusés pendant une soirée publique, ils ne s'intéressent qu'au chiffre d'affaire de la soirée, et ponctionne un % de ce chiffre.

Il n'est plus possible de commenter cette actualité.
Page 1 / 2