Vous n'avez pas encore de notification

Page d'accueil

Options d'affichage

Abonné

Actualités

Abonné

Des thèmes sont disponibles :

Thème de baseThème de baseThème sombreThème sombreThème yinyang clairThème yinyang clairThème yinyang sombreThème yinyang sombreThème orange mécanique clairThème orange mécanique clairThème orange mécanique sombreThème orange mécanique sombreThème rose clairThème rose clairThème rose sombreThème rose sombre

Vous n'êtes pas encore INpactien ?

Inscrivez-vous !
Continuité pédagogique : la propagation de Covid-19 est aussi due au manque de moyens numériques

Europe 1 relate un drame qui se déroule dans le Haut-Rhin, mais qui pourrait arriver dans n’importe quel département : le manque de moyens numérique qui conduit à l’échange de documents physiques au nom de la continuité pédagogique des élèves. 

« La semaine dernière, coûte que coûte, les enseignants, en faisant preuve de volonté, et les parents, se sont échangés des papiers, des documents, donné rendez-vous », explique Florence Claudepierre, présidente de la fédération de parents d'élèves FCPE du Haut-Rhin.

Elle enchaîne : « Maintenant, on a des enseignants, des parents, des personnels périscolaires qui sont malades […] Certains sont à l'hôpital en réanimation ». Elle accuse la pression mise par la continuité pédagogique sur l’ensemble du système éducatif.

Certains parents et élèves sont en effet particulièrement inquiets des épreuves du brevet et surtout du bac qui approchent à grands pas, d’autant que c’est encore le flou le plus total : aucun report ou changement n’a officiellement été annoncé.

Récemment, Jean-Michel Blanquer a annoncé que « le baccalauréat aura lieu », sans préciser sous quelle forme. Elle sera certainement différente, peut-être avec plus de contrôle continu mais rien ne serait encore acté pour l’instant. Une annonce devrait être faite dans une dizaine de jours selon le ministre.  

Comme nous l’avons déjà expliqué, l’éducation nationale n’était pas prête pour le passage au tout numérique, avec d'innombrables couacs et changements de directives dans les premiers jours. La situation s’est depuis quelque peu tassée, des tablettes/ordinateurs sont prêtés dans certaines régions, mais les ENT ne tiennent toujours pas la charge.

30 commentaires
Avatar de yl INpactien
Avatar de ylyl- 26/03/20 à 10:21:45

« Maintenant, on a des enseignants, des parents, des personnels périscolaires qui sont malades […] Certains sont à l'hôpital en réanimation »

Et pendant ce temps, SiBête restait fidèle à sa réputation:
https://www.liberation.fr/direct/element/sibeth-ndiaye-declare-que-les-enseignan...

Avatar de Norde Abonné
Avatar de NordeNorde- 26/03/20 à 10:24:40

C'est clairement n'importe quoi ce forcing pour la continuité pédagogique.
 
La consigne a été donnée au dernier moment, rien n'est prévu pour, les élèves les plus défavorisés (et donc souvent les plus en difficultés) sont laissés sur le carreaux faut d'équipement et pour parvenir à cela les enseignants s'arrachent les cheveux à suivre au cas par cas les élèves afin d'essayer que l'information passe un minimum...

Et de ce que je vois ça à l'air d'être aussi génial pour les parents : l'organisation est différentes selon chaque classe / école, donc pour chaque enfant c'est un format différent.

Et tout ça pour quoi, pour tenter de faire croire que le gouvernement gère la situation et que tout avait été prévu :troll: ?

Avatar de romainsromain Abonné
Avatar de romainsromainromainsromain- 26/03/20 à 10:32:23

C'est un véritable cauchemar pour ma femme et moi :

Je suis Exploitant Applicatif aux finances publiques  : Réquisitionné en télétravail tous les jours
Ma femme est Contrôleuse aux finances publiques : Réquisitionné en trésorerie.

On a 3 enfants , 2,4 et 6 ans dont une au CP.

Autant te dire que je pleure tous les jours avec la continuité pédagogique mais je m'y accroche. Après 1 semaine et demi je suis juste a bout physiquement et j'ai pas un métier physique, alors je compatis avec les "1ere lignes"

Avatar de Estya Abonné
Avatar de EstyaEstya- 26/03/20 à 10:33:49

on a du bol : le val de Marne dote ses collégiens d'un ultraportable. bon à la maison c'est pas les écrans qui manquaient de toute façon, mais du coup ça marche pas trop mal depuis l'arrêt des cours.
côté primaire par contre, ils sont à la rue...

Avatar de ArchangeBlandin Abonné
Avatar de ArchangeBlandinArchangeBlandin- 26/03/20 à 10:36:45

On reçoit des mails des instits à travers le relais mail de l'académie.
Chacune s'organise franchement comme elle veut. J'ai un mail par jour pour ma fille, et un mail par semaine pour mon fils, avec ce qu'ils doivent faire pour la journée ou la semaine donc.

Au final, ça dépend vraiment des profs.
On m'a parlé des collégiens et des trucs en ligne à heure fixe, ça a pas l'air drôle pour le suivi, surtout en télé-travaillant.

Le gouvernement, au final, il a dit débrouillez-vous aux académies, et demandez-nous s'il vous faut des moyens...
J'ai l'impression qu'on a de grosses disparités entre les académies. Soit elles ne sont pas toutes soutenues pareil, soit certaines n'ont pas fait en amont ce qui avait été prévu. Ou le tout à la fois, c'est la faute de tout le monde.

Avatar de Norde Abonné
Avatar de NordeNorde- 26/03/20 à 10:42:10

ArchangeBlandin a écrit :

J'ai l'impression qu'on a de grosses disparités entre les académies. Soit elles ne sont pas toutes soutenues pareil, soit certaines n'ont pas fait en amont ce qui avait été prévu. Ou le tout à la fois, c'est la faute de tout le monde.

Disons que comme les recteurs d'académie sont nommés par la présidence, on devine rapidement la source du problème :transpi:

Avatar de ArchangeBlandin Abonné
Avatar de ArchangeBlandinArchangeBlandin- 26/03/20 à 10:50:59

Pour avoir bossé pour l'administration, le changement de direction, ça ne fait qu'infléchir légèrement le cap pris par le système administratif (on peut se représenter ça comme l'inertie du système et le recteur ayant une force limitée pour pousser le tout avec ses petits bras)...
Donc, si tout le reste de l'académie, c'est à dire les personnes qui ont une idée différente de celle du recteur continuent sur leur lancée, il ne se passera pas grand chose de différent.

Avatar de sephirostoy Abonné
Avatar de sephirostoysephirostoy- 26/03/20 à 10:59:07

Ça serait passer sous silence le fait que le virus a pu se propager facilement après les vacances de Février où les gens voyagent et que certains parents irresponsables laissent aller à l'école leurs enfants avec des signes apparents de maladie (pas nécessairement Covid-19). Il y aura des pratiques et des mesures à changer...

Avatar de Arkeen Abonné
Avatar de ArkeenArkeen- 26/03/20 à 11:59:50

" Récemment, Jean-Michel Blanquer a annoncé que « le baccalauréat aura lieu » raconté n'imp, comme d'hab. "

Autant je peux comprendre qu'ils soient dépassés par les évènements, autant c'est carrément hypocrite de prétendre l'inverse et de faire des annonces qui sont quasi-systématiquement invalidées par les faits.
C'est un peu comme avec Trump, je commence à ne même plus lire les paroles des officiels, parce que c'est systématiquement n'importe quoi.

Avatar de tipaul Abonné
Avatar de tipaultipaul- 26/03/20 à 12:24:17

En même temps, moi je dis merci au ministre d'avoir dit que les examens auraient lieu. Tu imagines les lycéens s'il avait dit :

  • "les examens n'auront pas lieu, tout le monde a le bac" => youhou !!! vacances !!! Netflix, youtube et fornite 10H/j !
  • "les examens n'auront pas lieu, personne n'a le bac, redoublement général" => révolution !!!

A date d'aujourd'hui, la version officielle (qui date du 15 mars), dit, sur le site du ministère :
[les ministres] ont décidé du report des examens nationaux et des concours pour ces trois prochaines semaines. Leur reprogrammation se fera dans les délais les plus courts possibles en fonction de l’évolution de la situation.

=> franchement, je ne vois pas trop ce qu'ils pouvaient dire d'autre !

  J'imagine que le ministre va devoir affronter familles et professionnels du tourisme s'il reporte le bac à juillet. Bref, quoi qu'il fasse, il y a quelqu'un à qui ça ne conviendra pas. Et s'il ne fait rien également, bien sûr. Putain, j'aimerais pas être ministre moi...

Il n'est plus possible de commenter cette actualité.
Page 1 / 3