Vous n'avez pas encore de notification

Page d'accueil

Options d'affichage

Abonné

Actualités

Abonné

Des thèmes sont disponibles :

Thème de baseThème de baseThème sombreThème sombreThème yinyang clairThème yinyang clairThème yinyang sombreThème yinyang sombreThème orange mécanique clairThème orange mécanique clairThème orange mécanique sombreThème orange mécanique sombreThème rose clairThème rose clairThème rose sombreThème rose sombre

Vous n'êtes pas encore INpactien ?

Inscrivez-vous !
Game Developers Conference : Google fait le récapitulatif de ses annoncesCrédits : mtreasure/iStock

Comme prévu, la Game Developers Conference de Google a eu lieu hier soir. L’éditeur en propose un résumé sur son site.

On peut y voir notamment les outils mis en avant pour le développement des jeux vidéo, comme une révision complète des profilers dans Android Studio pour suivre à la trace la manière dont le code est exécuté, la Game Development Extension pour Visual Studio, un nouvel inspecteur GPU, ou encore l’arrivée pour cet été du support d’Android par le CryEngine.

Outre un rappel touchant à la monétisation publicitaire via Google Ads et AdMob, Google revient sur son offre cloud construite en partenariat avec Ubisoft, Agones. La solution est bâtie sur Kubernetes et doit aider les développeurs à gérer le déploiement des composants nécessaires à leurs jeux, sur des serveurs, en environnement hybride ou localement.

Et bien entendu, Google oblige, une partie de la conférence était dévolue à Stadia. Conscient que l’absence de développeurs indépendants jusqu’à présent était un vrai problème – ils peuvent faire ou défaire une plateforme par leur simple présence ou absence – Google a annoncé les Stadia Makers.

Il s’agit d’un nouveau programme conçu spécialement pour ces développeurs. Créé en partenariat avec Unity, il doit déboucher sur un système d’autopublication des jeux. Google Makers inclut une assistance technique spécifique, l’envoi de kits de développement avec prêt de matériel (jusqu’à cinq), et une réduction des coûts selon les projets.

L’éligibilité se fera sur la base des projets, qui doivent – pendant la phase pilote – utiliser Unity 2019.3 au moins. Le lancement officiel du programme devrait se faire quelque part entre cette année et 2021, sans plus de précisions. 

2 commentaires
Avatar de near667 Abonné
Avatar de near667near667- 25/03/20 à 03:39:05

Alors d'un côté Android va supporter le cryengine (:eeek2: does it run crysis? :bravo:) et de l'autre stadia force l'utilisation d'unity... Le monde à l'envers :mad2:

Avatar de wackyseb Abonné
Avatar de wackysebwackyseb- 25/03/20 à 07:01:13

WTF... Really !!
Et Unreal Engine, c'est du poulet, sérieux

Il n'est plus possible de commenter cette actualité.