Vous n'avez pas encore de notification

Page d'accueil

Options d'affichage

Abonné

Actualités

Abonné

Des thèmes sont disponibles :

Thème de baseThème de baseThème sombreThème sombreThème yinyang clairThème yinyang clairThème yinyang sombreThème yinyang sombreThème orange mécanique clairThème orange mécanique clairThème orange mécanique sombreThème orange mécanique sombreThème rose clairThème rose clairThème rose sombreThème rose sombre

Vous n'êtes pas encore INpactien ?

Inscrivez-vous !
Coronavirus : des livraisons de biens sans signature, recours au télésoin Crédits : thodonal/iStock/ThinkStock

Toujours pour faire face à l’épidémie, un autre arrêté a été publié ce matin. Il concerne plusieurs secteurs d’activités : interdiction des navires de croisière et des navires à passagers non réguliers transportant plus de 100 passagers, transports collectifs, de malades, gestion des ordonnances médicales, etc.

L’une des mesures vise tout particulièrement la livraison à domicile de marchandises. « Les chauffeurs, après communication avec le destinataire ou son représentant » doivent désormais laisser les colis « devant la porte en mettant en œuvre des méthodes alternatives qui confirment la bonne livraison ». L’arrêté se garde de préciser ces méthodes qui devront donc être imaginées par chaque structure.

En tout cas, il est fait interdiction de récupérer la signature du destinataire : « Il ne peut être exigé de signature d'un document sur quelque support que ce soit par le destinataire ou son représentant », insiste le texte.

Juridiquement, la livraison sera dès lors réputée toujours conforme au contrat, sauf si le consommateur ou tout destinataire conteste, « au plus tard à l'expiration du délai prévu contractuellement ou à défaut de stipulation contractuelle à midi du premier jour ouvrable suivant la remise de la marchandise ».

« Ces dispositions sont d'ordre public ». Elles sont donc impératives. Le même texte demande aux professionnels de santé de recourir à la télésanté vis-à-vis des patients suspectés d'infection ou reconnus Covid-19. 

Ils doivent utiliser « des outils numériques respectant la politique générale de sécurité des systèmes d'information en santé et la réglementation relative à l'hébergement des données de santé ou, pour faire face à la crise sanitaire, à tout autre outil numérique ». Rappelons que les données de santé sont par définition sensibles sur le terrain du RGPD.

Le suivi des patients peut également être assuré par les infirmiers libéraux ou salariés d'une structure par télésoin sous la forme d'un télésuivi (préférentiellement par vidéotransmission ou sinon par téléphone).

6 commentaires
Avatar de Guinnness INpactien
Avatar de GuinnnessGuinnness- 20/03/20 à 09:44:34

Ca va pas trop gêner GLS, les spécialistes du "je laisse le colis n'importe où, à n’importe qui, au besoin je le balance par dessus le portail/la clôture comme un bourrin même, voir surtout, s'il y a marqué fragile sur le carton, je signe à la place du destinataire, etc ... " bref eux ils appliquent déjà ces directives depuis pas mal d'années :D

Par contre Mercredi j'ai reçu un paquet par Chronopost, pour lequel j'ai dû signer (avec mon propre stylo mais sur une feuille que tout le monde, le gars y compris, manipule sans gants donc pas grand "intérêt sanitaire"), et pour une fois le livreur a réussi à trouver mon adresse (pas si courant avec eux :roll:), s'est pointé à l'heure prévue, et s'est donné l peine de sonner pour voir si j'étais bien chez moi (en même temps avec le confinement l'excuse du "destinataire absent" serait lus difficile à justifier :D), comme quoi suffit d'une bonne pandémie pour faire de Chronopost un transporteur tout à fait correct :D

Avatar de Patch INpactien
Avatar de PatchPatch- 20/03/20 à 10:07:07

Guinnness a écrit :

Ca va pas trop gêner GLS, les spécialistes du "je laisse le colis n'importe où, à n’importe qui, au besoin je le balance par dessus le portail/la clôture comme un bourrin même, voir surtout, s'il y a marqué fragile sur le carton, je signe à la place du destinataire, etc ... " bref eux ils appliquent déjà ces directives depuis pas mal d'années :D

Comme Colis Privé. Qui a d'ailleurs sa propre spécialité : les enquêtes pour colis perdu qui durent environ 1/2 journée, et qui confirment ce qu'ils disaient déjà avant, même si c'est une grosse ânerie :D

Avatar de choukky INpactien
Avatar de choukkychoukky- 20/03/20 à 12:31:46

Guinnness a écrit :

Ca va pas trop gêner GLS, les spécialistes du "je laisse le colis n'importe où, à n’importe qui, au besoin je le balance par dessus le portail/la clôture comme un bourrin même, voir surtout, s'il y a marqué fragile sur le carton, je signe à la place du destinataire, etc ... " bref eux ils appliquent déjà ces directives depuis pas mal d'années :D

Par contre Mercredi j'ai reçu un paquet par Chronopost, pour lequel j'ai dû signer (avec mon propre stylo mais sur une feuille que tout le monde, le gars y compris, manipule sans gants donc pas grand "intérêt sanitaire"), et pour une fois le livreur a réussi à trouver mon adresse (pas si courant avec eux :roll:), s'est pointé à l'heure prévue, et s'est donné l peine de sonner pour voir si j'étais bien chez moi (en même temps avec le confinement l'excuse du "destinataire absent" serait lus difficile à justifier :D), comme quoi suffit d'une bonne pandémie pour faire de Chronopost un transporteur tout à fait correct :D

:mdr: Excellent, et tellement vrai. :dix:

Avatar de dolphin42 INpactien
Avatar de dolphin42dolphin42- 20/03/20 à 17:25:55

Je vais me retrouver avec une machine à laver devant ma porte :transpi:

Avatar de fred42 INpactien
Avatar de fred42fred42- 20/03/20 à 18:52:38

Il y a généralement des roues sous une machine à laver que l'on active avec un levier. Tu devrais donc t'en sortir facilement sauf si tu as des escaliers, là il faudra porter.

Avatar de dolphin42 INpactien
Avatar de dolphin42dolphin42- 21/03/20 à 08:26:36

Celle-ci n'a pas de roues, mais j'ai pu la faire glisser sur un tapis (pas d'escaliers à franchir heureusement). :chinois:

Il n'est plus possible de commenter cette actualité.