Microsoft Teams : nouvelles fonctions et explosion du nombre d’utilisateurs

La solution de messagerie pour entreprise, livrée avec Office 365, a vu son nombre d’utilisateurs grimper en flèche suite à l’épidémie du virus SARS-CoV-2, provoquant la maladie Covid-19.

En l’espace d’une semaine seulement, le nombre d’utilisateurs actifs quotidiennement est passé de 32 à 44 millions. Microsoft, comme d’autres éditeurs, a décidé de rendre son service gratuit tout le temps que durerait le confinement, expliquant une hausse aussi spectaculaire. On ne sait cependant pas la proportion d’utilisateurs gratuits. Il se pourrait donc que le soufflé retombe après la crise. 

Parallèlement, l’éditeur met à jour l’application, qui reçoit plusieurs nouvelles fonctions. Dont deux attendues car courantes sur ce type de plateforme de communication. D’abord la suppression du bruit ambiant pendant les conférences audio/vidéo. Ensuite la possibilité de « lever la main » pour demander à prendre la parole.

Tout aussi important, Teams peut maintenant fonctionner en mode « bas débit » et en hors ligne. Les modifications, messages reçus et envoyés sont synchronisés après le retour de la connexion à Internet. Dans l’interface, le logiciel laisse enfin l’utilisateur extraire une conversation pour créer une fenêtre séparée.

Enfin, plusieurs nouvelles intégrations sont à noter, notamment RealWear qui commercialise des périphériques portés sur tête, pour une utilisation sans les mains. Enfin, l'application iOS saura bientôt flouter l'arrière-plan en visioconférence.

Vous n'avez pas encore de notification

Page d'accueil
Options d'affichage
Abonné
Actualités
Abonné
Des thèmes sont disponibles :
Thème de baseThème de baseThème sombreThème sombreThème yinyang clairThème yinyang clairThème yinyang sombreThème yinyang sombreThème orange mécanique clairThème orange mécanique clairThème orange mécanique sombreThème orange mécanique sombreThème rose clairThème rose clairThème rose sombreThème rose sombre

Vous n'êtes pas encore INpactien ?

Inscrivez-vous !