Vous n'avez pas encore de notification

Page d'accueil

Options d'affichage

Abonné

Actualités

Abonné

Des thèmes sont disponibles :

Thème de baseThème de baseThème sombreThème sombreThème yinyang clairThème yinyang clairThème yinyang sombreThème yinyang sombreThème orange mécanique clairThème orange mécanique clairThème orange mécanique sombreThème orange mécanique sombreThème rose clairThème rose clairThème rose sombreThème rose sombre

Vous n'êtes pas encore INpactien ?

Inscrivez-vous !
« Nous avons les moyens d'adapter nos réseaux » rappelle le président de la Fédération française des télécomsCrédits : SonerCdem/iStock

Invité de France Inter, Arthur Dreyfuss se veut rassurant : « Nous sommes habitués à des pics de consommation, on entre dans une séquence qui va la voir augmenter de façon continue, avec une consommation de la bande passante un peu plus importante, mais nous sommes tous mobilisés pour que le réseau fonctionne pour les prochaines semaines ».

Il recommande cependant aux Français « de se mettre en WiFi sur leur box, de télécharger séries et musique la nuit pour ne pas saturer », non sans rappeler que « nous avons la capacité de prioriser : les services de secours, de santé, le télétravail ». « Nous avons les moyens d'adapter nos réseaux, nous devons le faire avec parcimonie sans pénaliser personne. Il faut que les Français puissent continuer à vivre depuis chez eux » rappelle-t-il.

L’option de la priorisation n’est pour l’heure qu’une piste, selon l’évolution de la situation. « Nous nous assurons que les accès aux services de secours soient possibles à tout horaire de la journée ». Sur Que-Choisir, Michel Combot, directeur général de la Fédération française des télécoms, ajoute que les opérateurs peuvent « aussi décider que la 4K, cette ultra haute définition extrêmement gourmande en bande passante, n’est pas indispensable. La HD suffit amplement pour regarder des films et des séries… L'évolution de la situation dans les prochains jours sera déterminante ».

  • Notre actualité sur les outils juridiques permettant d’assurer cette priorisation. 
10 commentaires
Avatar de dylem29 INpactien
Avatar de dylem29dylem29- 18/03/20 à 09:58:00

Et mes potes qui se foutaient de ma tête parce que je faisais ma réserve de Blu-Ray et de bouquins. :D

Je vais bien rigoler quand le réseau va être saturé. :8

Avatar de bilbonsacquet Abonné
Avatar de bilbonsacquetbilbonsacquet- 18/03/20 à 10:25:02

Ce qui est "drôle", c'est que la "super" 4G ne tient pas la charge et la 5G ne changera rien…

C'est bien beau d'avoir un logo "4G" ou "5G" si au Q de la borne il n'y a pas le tuyau calibré comme il faut !

Qu'ils se bougent à mettre la fibre et à investir dans l'infra !

Avatar de ben51 Abonné
Avatar de ben51ben51- 18/03/20 à 10:46:49

Pourquoi le wifi, c'est pour faire une limitation du débit du pauvre ?
Comme en cité U où il n'avais pas besoin de f**tre plus que du 100M pour 300 étudiants vue que le wifi était en collision constante ?

Édité par ben51 le 18/03/2020 à 10:47
Avatar de fred42 INpactien
Avatar de fred42fred42- 18/03/20 à 11:17:09

Non, c'est pour soulager le segment radio du réseau mobile : il est partagé entre les utilisateurs et est le goulet étranglement en cas de forte utilisation.

Avatar de ben51 Abonné
Avatar de ben51ben51- 18/03/20 à 11:24:09

Ha OK il parle des téléphones.

Avatar de Jarodd Abonné
Avatar de JaroddJarodd- 18/03/20 à 11:30:42

Je n'avais pas compris non plus, l'actu ne détaille pas. Je croyais que le wifi était mieux que le câble ethernet :reflechis:

Avatar de Kazer2.0 Abonné
Avatar de Kazer2.0Kazer2.0- 18/03/20 à 12:12:29

Sinon, pour ne pas saturer le réseau il reste toujours le P2P :transpi:

Avatar de Kazer2.0 Abonné
Avatar de Kazer2.0Kazer2.0- 18/03/20 à 12:13:32

Oui j'avais compris pareil, du genre comme le WiFi dispose de moins de bande passante, ça fait une limitation de l'utilisation :transpi:

Avatar de dylem29 INpactien
Avatar de dylem29dylem29- 18/03/20 à 12:18:24

Ou ripper ses Blu-ray sur un disque dur . :D

Avatar de dieudivin INpactien
Avatar de dieudivindieudivin- 19/03/20 à 13:27:04

Blague à part, le réseau serait moins centralisé et les solutions P2P plus répandues (comme avant en fait...), on aurait probablement moins connu de problèmes de saturation de plusieurs services de travail collaboratif en ligne ou autres outils du genre.

Il n'est plus possible de commenter cette actualité.