Fingerprinting : Brave se dote d'un nouveau mécanisme de défense

Les développeurs de Brave travaillent actuellement à l’équiper d’un bloqueur de fingerprinting décrit comme beaucoup plus efficace que ce que l’on peut trouver dans les concurrents.

Le fingerprinting est pour rappel l’ensemble des techniques permettant d’identifier de manière unique un(e) internaute sur le web, en se basant sur une foule de détails : navigateur et version utilisés, système d’exploitation, réponses aux API et de nombreuses informations. Un ensemble de valeurs composant une empreinte unique.

Cette technique est de plus en plus utilisée, maintenant que les navigateurs durcissent le ton contre les dispositifs classique, notamment Firefox et le nouvel Edge, dont les préventions de suivi sont actives par défaut.

Selon Brave toutefois, les techniques utilisées jusqu’à présent ne donneraient que de piètres résultats. Firefox essaye de bloquer autant de ces demandes d’informations que possible, tandis que Safari tente au contraire de donner toujours les mêmes valeurs pour tout le monde.

L’approche de Brave est différente : il ne bloque pas les demandes, mais donne des valeurs aléatoires chaque fois qu’une requête d’information est reçue. Selon les développeurs, la technique a l’avantage d’être plus efficace, tout en n’affectant pas la navigation.

Brave apparait donc comme unique à chaque nouvelle session de navigation, dans chaque onglet ou au cours de chaque passage d’un site à un autre. Les développeurs paraissent particulièrement sûrs de leur approche, qui est pour l’instant en cours de test.

L’équipe invite les internautes curieux de cette nouvelle technique à récupérer la version de développement et à se faire une idée par eux-mêmes. Le générateur aléatoire ne sera diffusé auprès du grand public que plus tard dans l’année, pour l’instant sans précision.

Il est en tout cas intéressant de voir comment la vie privée devient graduellement un point de comparaison toujours plus important entre les navigateurs. Avec le poids représenté par Chrome cependant (environ 60 % de parts de marché), les publicitaires peuvent garder pour l’instant l’esprit à peu près tranquille.

Vous n'avez pas encore de notification

Page d'accueil
Options d'affichage
Abonné
Actualités
Abonné
Des thèmes sont disponibles :
Thème de baseThème de baseThème sombreThème sombreThème yinyang clairThème yinyang clairThème yinyang sombreThème yinyang sombreThème orange mécanique clairThème orange mécanique clairThème orange mécanique sombreThème orange mécanique sombreThème rose clairThème rose clairThème rose sombreThème rose sombre

Vous n'êtes pas encore INpactien ?

Inscrivez-vous !