Vous n'avez pas encore de notification

Page d'accueil

Options d'affichage

Abonné

Actualités

Abonné

Des thèmes sont disponibles :

Thème de baseThème de baseThème sombreThème sombreThème yinyang clairThème yinyang clairThème yinyang sombreThème yinyang sombreThème orange mécanique clairThème orange mécanique clairThème orange mécanique sombreThème orange mécanique sombreThème rose clairThème rose clairThème rose sombreThème rose sombre

Vous n'êtes pas encore INpactien ?

Inscrivez-vous !
LPM : le tarif des sondes de l’ANSSICrédits : baona/iStock

Au Journal officiel, le gouvernement a fixé le tarif relatif à l’installation, au fonctionnement, à l’hébergement et au retrait des sondes de détection et d’interception « d’événements susceptibles d’affecter la sécurité des systèmes d’information des autorités publiques, des opérateurs d’importance vitale et des opérateurs de services essentiels ». 

Ces tarifs sont ceux qu’appliquera l’ANSSI, l’Agence nationale pour la sécurité des systèmes d’information en application de la loi de programmation militaire. 

Dans son avis, la Commission supérieure du numérique et des postes estime qu’ « aucune disposition réglementaire ne couvre l’obligation des opérateurs à inscrire dans leurs feuilles de route d’infrastructure 5G les dispositifs techniques nécessaires à l’installation de ce type de dispositif ». 

Elle considère qu’il aurait été plus avantageux de les prendre d’ores et déjà en compte dans cette tarification. 

À titre d’exemple, l’installation des sondes de l’ANSSI sera facturée 100 euros. Il faudra compter 50 euros pour la mise en place ou retrait de la duplication d'un trafic réseau et de son acheminement vers un dispositif de détection sur le réseau de l'opérateur de communications électroniques ou sur le système d'information du FAI ou d’un hébergeur. 

5 commentaires
Avatar de secouss Abonné
Avatar de secousssecouss- 09/03/20 à 09:01:57

100 balles et un mars pour la sonde, pas cher pas cher ^^

Avatar de ghost111 Abonné
Avatar de ghost111ghost111- 09/03/20 à 10:09:18

Normal, ce sont des composants Cisco avec un OS Windows, au niveau sécurité il n'y a pas mieux ni moins cher.

:mdr::mdr::mdr:

Avatar de WereWindle INpactien
Avatar de WereWindleWereWindle- 09/03/20 à 10:43:29

ben quand tu vois qu'en tant que particulier Orange te facture 86€ si tu fais déplacer un tech et que finalement le problème ne vient pas de la zone de responsabilité d'Orange, non c'est pas trop abusif de la part de l'ANSSI :transpi:

Avatar de gg40 INpactien
Avatar de gg40gg40- 09/03/20 à 17:45:08

WereWindle a écrit :

ben quand tu vois qu'en tant que particulier Orange te facture 86€ si tu fais déplacer un tech et que finalement le problème ne vient pas de la zone de responsabilité d'Orange, non c'est pas trop abusif de la part de l'ANSSI :transpi:

Pas faut... Mais yen a d'autre qui ne se déplace pas.
Tu es responsable donc tu paies. Fini France Télécoms et la notion d'usagés. Vive les clients.

Avatar de flan_ Abonné
Avatar de flan_flan_- 10/03/20 à 22:43:34

Ce n'est pas très clair dans l'article (à mes yeux). 

En cas d'attaque informatique, l'ANSSI peut imposer la mise en place d'une sonde réseau sur les réseaux vitaux des opérateurs d'importance vitale (on ne parle pas du réseau des abonnés grand public Orange/Bouygues/OVH/ mais plutôt du réseau interne d'une centrale nucléaire), sonde qui remonterait uniquement des signatures d'attaque informatique vers l'ANSSI.

 Comme c'est l'ANSSI qui impose ça à un opérateur privé, celui-ci est dédommagé par l'État pour cette installation. Les 100€ facturés sont donc payés par l'État à l'opérateur d'importance vitale si l'ANSSI lui impose cette sonde sur son réseau. 
Ce n'est pas le prix de la sonde elle-même (qui à mon avis coûte bien plus cher, même si je n'en sais rien, à vrai dire).

Il n'est plus possible de commenter cette actualité.