Vous n'avez pas encore de notification

Page d'accueil

Options d'affichage

Abonné

Actualités

Abonné

Des thèmes sont disponibles :

Thème de baseThème de baseThème sombreThème sombreThème yinyang clairThème yinyang clairThème yinyang sombreThème yinyang sombreThème orange mécanique clairThème orange mécanique clairThème orange mécanique sombreThème orange mécanique sombreThème rose clairThème rose clairThème rose sombreThème rose sombre

Vous n'êtes pas encore INpactien ?

Inscrivez-vous !
Coronavirus (Covid-19) : Doctolib veut équiper les médecins, la téléconsultation rendue gratuite

L'entreprise, qui dit travailler avec  115 000 professionnels (50 % des médecins spécialistes et 25 % des médecins généralistes libéraux français) et 2 500 établissements de santé veut aider au développement de cette pratique.

Elle est d'ores et déjà en hausse au sein de son service, 40 % en une semaine selon ses chiffres, mais n'est pas disponible chez l'ensemble des médecins.

Ainsi, Doctolib veut les équiper et les former, sans préciser pour le moment toutes les modalités.  Elle indique vouloir « financer intégralement les coûts d’équipement, de formation et de gestion » de la téléconsultation, la rendre gratuite pour les médecins et patients de France et renforcer son équipe en charge de la consultation vidéo.

Cela permettra également à l'entreprise d'attirer un nombre croissant de professionnels vers ses services, qui devraient retrouver leur tarification classique une fois la crise sanitaire passée. 

7 commentaires
Avatar de fabcool Abonné
Avatar de fabcoolfabcool- 06/03/20 à 10:34:18

/HS On
 Doctolib est mignon, mais apparemment ils ont une politique assez étrange vis à vis du "no-show", apparemment après 2 no-show on se fait ban de l'application , et plus de réservation possible, pas de contact possible puisqu'il faut le compte connecté pour les contacter.
On va pas tarder  à faire partir un ptit LRAR ...:roll:
/HS Off

Avatar de th3squal Abonné
Avatar de th3squalth3squal- 06/03/20 à 10:53:59

Sur le principe c'est bien, mais ils oublient de dire qu'ils facturent leurs services aux professionnels de santé :mdr2:

Avatar de Jarodd INpactien
Avatar de JaroddJarodd- 06/03/20 à 11:28:39

Pas besoin de le préciser explicitement, on se doute bien que même formé gratuitement à un outil, il faudra ensuite payer pour s'en servir.

Avatar de tigs Abonné
Avatar de tigstigs- 07/03/20 à 08:21:54

Après plusieurs lapins (2 ou 3?) il n'est effectivement plus possible d'utiliser doctolib pour prendre de rendez-vous dans le cabinet en question.
Il ne faut pas oublier que doctolib est un service privé, facturé assez cher aux médecins, qui a justement pour principal objectif de limiter les lapins. Cela me semble donc plutôt logique qu'ils fassent tout pour limiter le phénomène.
Et très honnêtement, étant médecin spécialiste client de doctolib, j'enrage du nombre de lapins, plusieurs par semaine, alors que j'ai des délais à 4-6 mois. Si tous les patients venaient ou au moins annulaient 24h avant, mes délais seraient peut être un peu moins mauvais...
Pour la téléconsultation, c'est effectivement une offre "deux mois gratuits" sous prétexte de l'épidemie pour fidéliser les clients (c'est à dire les médecins).
 

Édité par tigs le 07/03/2020 à 08:22
Avatar de sinbad21 INpactien
Avatar de sinbad21sinbad21- 07/03/20 à 13:57:25

no-show c'est quand le patient ne vient pas au rdv ? Ça me paraît normal qu'il soit banni, les gens sont d'un sans-gêne !

Avatar de BlueSquirrel Abonné
Avatar de BlueSquirrelBlueSquirrel- 08/03/20 à 13:38:39

Ca dépend. Regarde par exemple ce témoignage d'une psy qui dit que les lapins peuvent être courants dans son métier, voire normaux et compréhensible selon la pathologie du patient.

Le soucis c'est que Doctolib semble ne pas laisser suffisamment de liberté au praticien.

Avatar de Dr. Klein INpactien
Avatar de Dr. KleinDr. Klein- 10/03/20 à 13:40:20

Quel altruisme, chez Doctolib!

C'est beau de voir une société privée ayant la santé publique autant à cœur et pas du tout essayer de profiter d'une crise sanitaire pour accroitre son influence et ainsi pouvoir augmenter ses tarifs pour mettre en avant certains produits plutôt que d'autres sur sa plate-forme de prescription...

Édité par Dr. Klein le 10/03/2020 à 13:44
Il n'est plus possible de commenter cette actualité.