Vous n'avez pas encore de notification

Page d'accueil

Options d'affichage

Abonné

Actualités

Abonné

Des thèmes sont disponibles :

Thème de baseThème de baseThème sombreThème sombreThème yinyang clairThème yinyang clairThème yinyang sombreThème yinyang sombreThème orange mécanique clairThème orange mécanique clairThème orange mécanique sombreThème orange mécanique sombreThème rose clairThème rose clairThème rose sombreThème rose sombre

Vous n'êtes pas encore INpactien ?

Inscrivez-vous !
Piratage : l’industrie culturelle veut la transaction pénale et le blocage instantané des sites pirates

En prévision de l’examen du projet de loi sur l’audiovisuel cette semaine, plusieurs organisations, dont l’ALPA, la SACD, la SCAM ou encore la SACEM, plaident pour « une action efficace contre le piratage ». 

« Le piratage, aujourd’hui encore, en pair à pair ou en « streaming » constitue un pillage des œuvres et une limite évidente au financement de nouvelles œuvres » affirment ces structures qui militent également pour l’adoption d’outils dédiés également à la lutte contre le piratage des droits sportifs. 

Ils imaginent déjà deux « réponses concrètes » et cumulatives. « D’un côté, le blocage efficace et instantané de l’accès aux sites et aux services pirates par l’ensemble des intermédiaires techniques, dont les fournisseurs d’accès à internet ». 

De l’autre, l’instauration de la transaction pénale au bout de la réponse graduée chère à la Hadopi. « Une sanction simple, après deux rappels à la loi, pour réaffirmer que le piratage est un vol que le pays de l’exception culturelle ne peut tolérer plus longtemps ». 

Ces deux mesures ne sont pas prévues dans le cadre du projet de loi. Du moins pour l’instant. 

55 commentaires
Avatar de dylem29 Abonné
Avatar de dylem29dylem29- 02/03/20 à 10:23:48

Le piratage n'est pas un vol...celui-ci implique la disparition de la chose prétendument volée.

Mais bref...

Avatar de levieuxtoby INpactien
Avatar de levieuxtobylevieuxtoby- 02/03/20 à 10:31:41

On bat des records dans les budgets des films, mais le piratage est une « limite évidente au financement de nouvelles œuvres »

Avatar de yvan Abonné
Avatar de yvanyvan- 02/03/20 à 10:35:02

Ca fait disparaître la rémunération de l'auteur et de son éditeur. Je pense que c'est ça qui les concerne.

Et là dessus on ne peut que difficilement leur donner tort.
Maintenant quand la copie était moins facile la production était aussi moindre... leur argumentaire ne tient pas pour cette raison, pas parce que ce n'est pas le vol d'un objet physique.

Avatar de Lesgalapagos Abonné
Avatar de LesgalapagosLesgalapagos- 02/03/20 à 10:36:58

Tant que les "ayants droits" n'auront pas compris que prendre leurs clients pour des vaches à lait très bêtes n'est pas la solution, le piratage va perdurer. Ils en sont les principaux pourvoyeurs.

On avait un bon début de solution avec les streaming payant. Presque plus de piratage, tous le monde peut regarder / écouter ce qu'il veut, quand il veut, le tout pour un abonnement raisonnable.

Et là, les ayants droits inventes les contenus personnalisés. Des sites de streaming qui se mettent à faire des contenus exclusifs. Du coup, si toi, pauvres client, tu as l'outrecuidance de vouloir voir des contenus différents, tu es juste bon à prendre des abonnements très semblables, sauf sur les petits pourcents spécifiques, et te faire pomper le portefeuille ce qui est beaucoup moins agréable.

Il y aurait bien des solution, rendre une sorte d'obligation de partage des contenu après quelques mois, années de publication par exemple. Mais il semblerait que les "ayants droits" préfèrent faire mourir la poule aux œufs d'ors (ça c'est nous), plutôt que de mettre en danger leurs revenus. Ils n'ont pas encore compris que le revenu vient de la poule. Et qu'ils participent ainsi directement à entretenir le besoin de pirater.

Puisse l’intelligence leur venir (ce qui me semble désespéré).

Avatar de dylem29 Abonné
Avatar de dylem29dylem29- 02/03/20 à 10:38:43

Surtout que film téléchargé =/= perte de la vente.
De plus, ceux qui téléchargent le  + sont ceux qui consomment le  +.
 
Ils prennent le parti de dire que ceux qui téléchargent ne consomment pas et ruinent la production culturelle française (qui est déjà bien naze...) alors que le piratage et la consommation c'est plutôt un cercle vertueux...

Je n'aurai jamais découvert autant d'artiste musicaux sans le piratage, même des séries ou des films...
Après je suis d'accord que le piratage est de moins en moins justifiable avec toutes les offres à dispositions.

Mais dire qu'il ruine l'industrie est faux.

Avatar de Mihashi Abonné
Avatar de MihashiMihashi- 02/03/20 à 10:44:52

Tu remarqueras qu'ils utilisent aussi le terme « pillage » (piller : emporter violemment les biens)…
Non seulement, un pirate « emporte » des « biens », mais en plus avec « violence » :mdr2:

Avatar de yvan Abonné
Avatar de yvanyvan- 02/03/20 à 10:48:02

Si tu prends la musique, le CA et la capacité à produire des albums s'est effondré dans la décennie 2000 qui est une décennie perdue en terme de création.
C'est moins vrai pour le cinéma ou les livres, là dessus je suis d'accord.

Leur objectif avec Hadopi n'a jamais été d'empêcher les enthousiastes de pirater mais d'empêcher le grand public de pirater. C'est en parti réussi d'ailleurs pour les torrents et sur le streaming énormément de gens sont passés à netflix donc plutôt un succès également... mais pas pour la création française.

Avatar de TheMyst INpactien
Avatar de TheMystTheMyst- 02/03/20 à 10:49:05

Le piratage revient à cause de la segmentation de l'offre chez différents acteurs (Netflix, Amazon Prime Video, etc.)

On en revient au principe du câble qui était probablement une des causes de l'émergence rapide du piratage.

Le piratage se nourrit de la frustration de ne pas réussir à trouver facilement le contenu que l'on recherche. Besoin qui provient lui même de la publicité constante que l'on subit de la part de ces majors. Le cercle vicieux

Par contre je suis d'accord que le piratage permet de faciliter la consommation d'oeuvre qui entraîne lui même une consommation qui aura une part d'offre payante dans le lot. (Que ce soit des films ou des produits dérivés difficilement téléchargeable (tshirts, mugs, concerts, figurines, etc.)). Le cercle vertueux.

En gros, les majors gagnent toujours plus de frics mais on toujours de quoi se plaindre, magnifique.

Avatar de WereWindle INpactien
Avatar de WereWindleWereWindle- 02/03/20 à 10:49:50

"un blocage efficace et instantané"... rien que ça.
Quant à la mention de l'exception culturelle, je ne vois pas bien le rapport.

Avatar de yvan Abonné
Avatar de yvanyvan- 02/03/20 à 10:53:21

Les sommes perçues permettent de financer du franco français.

Ce n'est pas forcément si super au final selon moi mais c'est bien une spécificité Française.

Il n'est plus possible de commenter cette actualité.
Page 1 / 6