Vous n'avez pas encore de notification

Page d'accueil

Options d'affichage

Abonné

Actualités

Abonné

Des thèmes sont disponibles :

Thème de baseThème de baseThème sombreThème sombreThème yinyang clairThème yinyang clairThème yinyang sombreThème yinyang sombreThème orange mécanique clairThème orange mécanique clairThème orange mécanique sombreThème orange mécanique sombreThème rose clairThème rose clairThème rose sombreThème rose sombre

Vous n'êtes pas encore INpactien ?

Inscrivez-vous !
Cour des comptes : Parcoursup « s’expose à des risques qui doivent être impérativement réduits »Crédits : FatCamera/iStock

Ce rapport de 200 pages a été demandé par le Comité d’évaluation et de contrôle de l’Assemblée nationale et « dresse un premier bilan de l’accès à l’enseignement supérieur dans le cadre de la loi relative à l’orientation et à la réussite des étudiants (ORE) ».

La Cour des comptes explique tout d’abord que « l’affectation des candidats à la rentrée universitaire 2018 a ainsi été assurée sans heurts notables ». Néanmoins, « les ministères de l’Éducation nationale et de la jeunesse et de l’enseignement supérieur doivent dépasser le constat des premiers succès enregistrés. Il s’agit moins de trouver une solution à d’inévitables difficultés ponctuelles que d’interroger la concordance des dispositifs mis en place avec l’esprit de la loi ORE et les attentes des jeunes générations ».

La Cour des comptes continue : « La fonction d’orientation dans l’enseignement secondaire, en dépit de progrès notables, est la grande oubliée de cette réforme. La plateforme Parcoursup fonctionne de manière satisfaisante, mais s’expose à des risques qui doivent être impérativement réduits. La procédure d’affectation souffre encore d’un défaut de transparence, seule garante de l’équité ».

Le rapport regrette aussi la mise en place de « classements aux paramètres parfois contestables et de plus en plus automatisés ». L’institution émet 15 recommandations sur l’orientation des lycées, l’affectation des candidats sur Parcoursup et le pilotage des moyens. 

5 commentaires
Avatar de Dj Abonné
Avatar de DjDj- 28/02/20 à 10:34:54

La partie sur le fait que la qualité du soft est telle que s'ils publient plus de code ils risquent de se faire pirater c'est quand même énorme :mdr:

Et le fait que personne (sauf le big boss) ne s'y retrouve dans la DB car il y a des tables dans tous les sens avec des noms étranges c'est ...

Avatar de JD Abonné
Avatar de JDJD- 28/02/20 à 10:44:55

Malgré la publication du rapport de la cour des comptes, les algorithmes locaux ne sont toujours pas et ne seront pas publiés alors que les inscriptions des élèves va bientôt prendre fin et que la nouvelle procédure de 2020 va bientôt commencer.

Vive la France, vive la transparence et vive l'open data & co. :francais:

Avatar de Freeben666 Abonné
Avatar de Freeben666Freeben666- 28/02/20 à 12:51:34

Pour ceux que ça intéresse, David Louapre avait sorti une vidéo sur le type d'algorithmes utilisés pour ce genre de systèmes :https://www.youtube.com/watch?v=dO1pLi2Dedw

Avatar de Winderly Abonné
Avatar de WinderlyWinderly- 01/03/20 à 20:01:38

"La Cour des comptes explique tout d’abord que « l’affectation des candidats à la rentrée universitaire 2018 a ainsi été assurée sans heurts notables ». Néanmoins, « les
ministères de l’Éducation nationale et de la jeunesse et de
l’enseignement supérieur doivent dépasser le constat des premiers succès
enregistrés."
 
 Ça ne correspond pas du tout à ce que j'en ai perçu (que ce soit à la radio ou ailleurs).

Avatar de tpeg5stan Abonné
Avatar de tpeg5stantpeg5stan- 02/03/20 à 08:24:56

les médias se focalisent sur les problèmes, comme toujours.
Ce n'est pas récent (lire ici) que finalement parcoursup 2018 a fait à peu près aussi bien qu'APB 2017.

Il n'est plus possible de commenter cette actualité.