Vous n'avez pas encore de notification

Page d'accueil

Options d'affichage

Abonné

Actualités

Abonné

Des thèmes sont disponibles :

Thème de baseThème de baseThème sombreThème sombreThème yinyang clairThème yinyang clairThème yinyang sombreThème yinyang sombreThème orange mécanique clairThème orange mécanique clairThème orange mécanique sombreThème orange mécanique sombreThème rose clairThème rose clairThème rose sombreThème rose sombre

Vous n'êtes pas encore INpactien ?

Inscrivez-vous !
L’UE prévoit d’interconnecter ses bases de données de reconnaissance facialeCrédits : imaginima/iStock

Un rapport établi par les polices nationales de dix États membres de l'UE, dirigé par l'Autriche, appelle à l'introduction d'une législation européenne pour interconnecter les bases de données de reconnaissance faciale dans chacun des 27 États membres.

Le rapport, que The Intercept a obtenu d'un responsable européen préoccupé par le développement du réseau, a été distribué aux responsables européens et nationaux en novembre 2019, et appelle aussi à son interconnexion avec les bases de données similaires américaines. 

Le rapport s'inscrit dans le cadre des discussions sur l'extension du Traité de Prüm de 2005 de coopération policière et judiciaire en matière pénale, qui permet d'ores et déjà l’échange de données génétiques, d’empreintes digitales, de plaques d'immatriculation et de données à caractère personnel.

Les informations fournies par la Commission européenne au Parlement européen en novembre dernier montrent que près de 700 000 euros vont à une étude du cabinet de conseil Deloitte sur d'éventuelles modifications du système Prüm, une partie des travaux portant sur la technologie de reconnaissance faciale.

La Commission européenne a également versé 500 000 euros à un consortium d'agences publiques dirigé par l'Institut estonien de médecine légale pour « cartographier la situation actuelle de la reconnaissance faciale dans les enquêtes criminelles dans tous les États membres de l'UE », dans le but de progresser « vers l'échange possible de données faciales », selon une présentation de projet envoyée aux représentants nationaux à Bruxelles.

16 commentaires
Avatar de jackjack2 Abonné
Avatar de jackjack2jackjack2- 24/02/20 à 08:53:38

What could go wrong?

Avatar de Boris Vassilieff Abonné
Avatar de Boris VassilieffBoris Vassilieff- 24/02/20 à 09:17:10

Rien à craindre, c'est sécurisé par Huawei et Gedicom

Avatar de tiret Abonné
Avatar de tirettiret- 24/02/20 à 09:23:43

Les rosbifs ont peut-être eu raison avec le brexit...

Avatar de js2082 INpactien
Avatar de js2082js2082- 24/02/20 à 09:26:04

jackjack2 a écrit :

What could go wrong?

On se le demande bien.

C'est pas comme si l'histoire du monde nous avait déjà fourni des exemples de possibles dérives de ce type de fichiers...

 

Avatar de Gamble INpactien
Avatar de GambleGamble- 24/02/20 à 09:32:17

js2082 a écrit :

On se le demande bien.

C'est pas comme si l'histoire du monde nous avait déjà fourni des exemples de possibles dérives de ce type de fichiers...

Même sans dérive, ça ouvre grand la porte au piratage du maillon faible
 

Avatar de refuznik Abonné
Avatar de refuznikrefuznik- 24/02/20 à 09:49:59

Ils ne se sont pas encore mis d'accord sur l'utilisation de la reconnaissance facial que déja il prévoit de se partager les bdd.

Avatar de Arkeen Abonné
Avatar de ArkeenArkeen- 24/02/20 à 12:54:05

C'est la même UE qui a voté de RGPD ? Et qui pousse à l'adoption de Signal ? C'est à rien n'y comprendre.
 
 :fou:

Avatar de Jossy Abonné
Avatar de JossyJossy- 24/02/20 à 13:01:59

C'est pour ta tranquillité et ta sécurité voyons ! :mrgreen:

Édité par Jossy le 24/02/2020 à 13:02
Avatar de Arkeen Abonné
Avatar de ArkeenArkeen- 24/02/20 à 13:06:13

Ben d'un coté ils poussent pour des mesures strictes de la vie privée, et de l'autre ... ils font l'inverse

Avatar de Jossy Abonné
Avatar de JossyJossy- 24/02/20 à 13:12:08

Voyons c'est facile ! On ne veut pas que les GAFAM aient trop de données car on veut garder notre monopole ! :troll:  
De la même façon que les eurodéputés ne veulent pas de reconnaissance faciale chez eux, mais pour les autres c'est différent.

Édité par Jossy le 24/02/2020 à 13:12
Il n'est plus possible de commenter cette actualité.
Page 1 / 2