Haine en ligne : les premiers amendements en nouvelle lecture au SénatCrédits : Assemblée nationale

Les premiers amendements pour la séance commencent à être publiés au Sénat. Le groupe Communiste Républicain Citoyen et Écologiste propose « qu’en cas de protestation de l’auteur du message notifié, la plateforme suspende la mesure de retrait ou de déréférencement et invite le requérant à saisir le juge des référés ». 

Cette mesure permettrait « de répondre aux dérives de sur censure portant atteinte à la liberté d’expression ». 

Dans un second amendement, les mêmes députés souhaitent que le CSA reçoive « les algorithmes utilisés par ces opérateurs pour apprécier leur principe de construction, leurs mécanismes directeurs et leurs finalités ».

« Les contenus haineux sur internet sont diffusés et encouragés par les modes de fonctionnement des grandes plateformes qui en sont les réceptacles, exposent-ils. Leur modèle reposant sur « l’économie de l’attention » n’est possible que par un traitement algorithmique des données ».

Les sénateurs examineront la proposition de loi Avia le 26 février en séance publique, en nouvelle lecture suite à l’échec de la Commission mixte paritaire. Entre les députés et les sénateurs, le divorce est trop important pour espérer un compromis. Comme l’Assemblée nationale a le dernier mot, Laetitia Avia est en principe assurée de l’emporter. 

Vous n'avez pas encore de notification

Page d'accueil
Options d'affichage
Abonné
Actualités
Abonné
Des thèmes sont disponibles :
Thème de baseThème de baseThème sombreThème sombreThème yinyang clairThème yinyang clairThème yinyang sombreThème yinyang sombreThème orange mécanique clairThème orange mécanique clairThème orange mécanique sombreThème orange mécanique sombreThème rose clairThème rose clairThème rose sombreThème rose sombre

Vous n'êtes pas encore INpactien ?

Inscrivez-vous !