Vous n'avez pas encore de notification

Page d'accueil

Options d'affichage

Abonné

Actualités

Abonné

Des thèmes sont disponibles :

Thème de baseThème de baseThème sombreThème sombreThème yinyang clairThème yinyang clairThème yinyang sombreThème yinyang sombreThème orange mécanique clairThème orange mécanique clairThème orange mécanique sombreThème orange mécanique sombreThème rose clairThème rose clairThème rose sombreThème rose sombre

Vous n'êtes pas encore INpactien ?

Inscrivez-vous !
 Le renseignement au service de la lutte contre l’agribashingCrédits : photohomepage/iStock/Thinkstock

Questionné par le sénateur Pierre Louault (UC), inquiet face aux « extrémistes végans » ou ces « faucheurs volontaires qui mènent des opérations d'intimidation inacceptables à l'encontre de certaines professions comme les bouchers ou les agriculteurs, éleveurs ou céréaliers », le ministre de l’Intérieur a voulu assurer de son soutien.  

« La protection de l'environnement, la bientraitance animale sont légitimes mais elles ne doivent pas s'exercer en pointant du doigt l'agriculture ni en usant d'incivilités voire de violences » explique Christophe Castaner dans sa réponse.  

Face aux « mouvances écologistes radicales et des groupuscules se réclamant « anti-spécistes » », il indique que les actes de violences ou de dégradations « font systématiquement l'objet d'enquêtes conduites sous l'autorité des procureurs de la République ». 

Il prévient également que des « efforts inédits en matière de recrutement de policiers et de gendarmes mis en œuvre durant le quinquennat vont également permettre d'abonder les ressources des services de renseignement ». 

En somme, grâce à des finalités très généreuses, la loi de 2015 sur le renseignement, adoptée après les attentats, va permettre d’anticiper ces actes au fil des divers outils de surveillance technologiques.  

DEMETER, la nouvelle cellule nationale de suivi des atteintes au monde agricole, compte ainsi parmi ses missions la recherche et l’analyse du renseignement « en vue de réaliser une cartographie évolutive de la menace et détecter l’émergence de nouveaux phénomènes et/ou groupuscules ».

62 commentaires
Avatar de M'enfin ! INpactien
Avatar de M'enfin !M'enfin !- 19/02/20 à 09:41:24

Je trouve ça plutôt bien. Il y a eu un emballement des communautés dans les moyens d'action face à l'incapacité de se faire entendre. Aujourd'hui n'importe quelle communauté légitime ses violences et sa radicalisation sous prétexte d'être dans le camp du bien et d'avoir une belle morale et haute vertue. Stop.

Avatar de Patch INpactien
Avatar de PatchPatch- 19/02/20 à 09:47:23

Parler d'agribashing me fait toujours marrer. Ils mélangent volontairement les industries agro-alimentaires qui sont là pour se faire un max de fric quitte à bousiller la santé des gens (industries qui sont la cible principale), et les petits agriculteurs qui eux ne sont pas touchés par ca, mais qui subissent totalement les méthodes de l'industrie agro...

Avatar de dylem29 INpactien
Avatar de dylem29dylem29- 19/02/20 à 09:47:36

Après c'est compliqué, la cause est noble (sauver l'Humanité et l'environnement actuel d'une fin qui peut être évitée), mais c'est vrai que la violence dessert la cause.

Avatar de Gamble INpactien
Avatar de GambleGamble- 19/02/20 à 09:49:58

En résumé, il faut laisser faire l'agro industrie, qui se moque de la loi. Il ne faut surtout pas pointer du doigt les délinquants (enfin, ceux qui sont copains avec les politiques).

Avatar de adrieng INpactien
Avatar de adriengadrieng- 19/02/20 à 09:51:18

Pour contrebalancer le point de vue de la FNSEA et du gouvernement, voici deux textes sur Demeter:

 Le gouvernement a créé une cellule militaire pour surveiller les opposants à l’agro-industrie

Les associations écologistes dénoncent des « actions violentes » de la FNSEA

 Chacun se fera son opinion.

Avatar de millman42 Abonné
Avatar de millman42millman42- 19/02/20 à 10:02:59

dylem29 a écrit :

Après c'est compliqué, la cause est noble (sauver l'Humanité et l'environnement actuel d'une fin qui peut être évitée), mais c'est vrai que la violence dessert la cause.

Je ne vois pas vraiment en quoi s'opposer aux OGM va "sauver l'Humanité et l’environnement actuel d'une fin qui peut être évitée".

Et même pour l'agriculture conventionnel ce n'est pas évident.

Avatar de dylem29 INpactien
Avatar de dylem29dylem29- 19/02/20 à 10:07:57

Bah, les gens sont vegans souvent parce qu'ils ne veulent plus être à l'origine de la souffrance des animaux, mais aussi parce que la production de viande engendre beaucoup de CO², de destruction de forêts pour la création de terres agricoles, etc. :D

Avatar de millman42 Abonné
Avatar de millman42millman42- 19/02/20 à 10:13:43

Là il n'est pas question uniquement des vegans.

Avatar de dylem29 INpactien
Avatar de dylem29dylem29- 19/02/20 à 10:16:14

Oui, les mouvements écologistes radicales. :D

Avatar de magroutte INpactien
Avatar de magrouttemagroutte- 19/02/20 à 10:30:30

Quand je vois que le Spanc du coin vient vérifier si le composte de ma maison est bien étanche sans infiltration dans le sol et me demande de couler une dalle de béton en dessous alors que l'agriculteur qui est à 80m fait un tas d'excréments qui doit faire 7 ou 8 mètres de haut sur 10 de large tous les mois qui est laissé sous la pluie ( pas super pour les écoulements) avant de le déplacer le sur ses terrains alentours... Eh bien oui il y a de quoi penser que l'Etat ne fait pas son job.
Aller dire ensuite que c'est bien de s'attaquer aux conséquences (ici les actions écolos) et ne même pas parler de la cause (Laxisme et inaction du gouvernement, il faut se rendre compte que les agriculteurs ont tout les droits à la campagne), c'est aller dans le sens de l'autoritarisme et c'est bien triste.

Je veux bien avoir un composte aux normes ( même si je fais déjà ça pour l'environnement), mais ce régime du "deux poids deux mesures" dans un pays  qui prône "l'égalité" et bien il y a un moment cela frise et dépasse même la blague.
 

Il n'est plus possible de commenter cette actualité.
Page 1 / 7