Vous n'avez pas encore de notification

Page d'accueil

Options d'affichage

Abonné

Actualités

Abonné

Des thèmes sont disponibles :

Thème de baseThème de baseThème sombreThème sombreThème yinyang clairThème yinyang clairThème yinyang sombreThème yinyang sombreThème orange mécanique clairThème orange mécanique clairThème orange mécanique sombreThème orange mécanique sombreThème rose clairThème rose clairThème rose sombreThème rose sombre

Vous n'êtes pas encore INpactien ?

Inscrivez-vous !
Espionnage : les États-Unis affirment avoir des preuves contre Huawei, qui contre-attaqueCrédits : andriano_cz/iStock

L'histoire est connue depuis des mois : le gouvernement américain affirme à qui veut l’entendre que Huawei présente un risque de sécurité pour le déploiement de la 5G. Il encourage fortement ses partenaires à ne pas acheter d’équipements chinois.

Stéphane Richard avait d’ailleurs sa petite idée sur la question : les parts de marché de Huawei sont « nulles aux États-Unis (ça n’étonnera personne), ce qui explique au passage pourquoi les Américains sont très virulents contre les Chinois : le fait de bannir les Chinois ne les pénalise pas ».

La question des preuves est souvent revenue sur le devant de la scène mais, problème, nous n’en avons pour le moment pas vu la moindre. Un quotidien allemand affirmait récemment que son pays en avait obtenu, mais sans préciser lesquelles ou leur nature.

Aujourd’hui, c’est au tour du Wall Street Journal d’affirmer que des preuves existent, suite à un entretien avec le conseiller à la sécurité nationale (Robert O’Brien). Ce dernier affirme au passage que « Huawei est secrètement capable d’accéder à des informations sensibles et personnelles dans les infrastructures qu’il gère et qu’il vend partout dans le monde »… mais là encore sans dévoiler plus d’informations.

Réponse du berger à la bergère, Huawei a publié un communiqué et attaque bille en tête les États-Unis : « Comme en témoignent les fuites de Snowden, ils accèdent secrètement aux réseaux de télécommunications du monde entier, espionnant d'autres pays depuis un certain temps », évoquant le cas du suisse Crypto AG pendant la seconde guerre mondiale.

Le chinois enchaîne : « Les allégations américaines selon lesquelles Huawei utilise l'interception légale ne sont qu'un écran de fumée, elles n'adhèrent à aucune forme de logique dans le domaine de la cybersécurité. Huawei n'a jamais et n'accèdera jamais secrètement à des réseaux de télécommunications, et nous n'avons pas la capacité de le faire ». 

Le sujet n’en reste pas moins sensible, car plusieurs pays ont d’ores et déjà annoncé avoir banni Huawei. En France, les opérateurs doivent demander l’accord de l’ANSSI avant de pouvoir installer des équipements du chinois.

20 commentaires
Avatar de misterB Abonné
Avatar de misterBmisterB- 13/02/20 à 09:30:43

Question crédibilité en les "preuves" des ricains et les réponses chinoise on est sur d'une seul chose, c'est qu'on ne sait vraiment rien :D

Avatar de Mihashi Abonné
Avatar de MihashiMihashi- 13/02/20 à 09:52:43

En fait, les américains ont des preuves parce qu'ils « accèdent secrètement aux réseaux de télécommunications du monde entier », et c'est pour ça qu'ils ne peuvent pas les donner sans se griller :transpi:

Avatar de deathscythe0666 Abonné
Avatar de deathscythe0666deathscythe0666- 13/02/20 à 09:57:34

Si les preuves existent, il y a de fortes chances qu'elles aient été obtenues par des moyens pas vraiment légaux et diplomatiquement acceptables ...

Si elles existent.

Avatar de anagrys Abonné
Avatar de anagrysanagrys- 13/02/20 à 10:06:06

ça me rappelle le coup des "failles intentionnelles dans les équipements 4g" dévoilées par un site de presse US il y a quelques mois... et qui référençaient en fait des soucis largement connus, documentés et corrigés dans des outils basiques (telnet, entre autres).
Ou, plus loin de ça, les "preuves" contre Saddam Hussein... bon, c'était d'un autre niveau...

Avatar de WereWindle INpactien
Avatar de WereWindleWereWindle- 13/02/20 à 10:28:38

anagrys a écrit :

Ou, plus loin de ça, les "preuves" contre Saddam Hussein... bon, c'était d'un autre niveau...

toutafé... parce que là, au moins, ils avaient montré quelque chose (bidonné, mais bon...)

Avatar de Jarodd INpactien
Avatar de JaroddJarodd- 13/02/20 à 10:35:35

Au final... Rien de neuf.

Avatar de dematbreizh Abonné
Avatar de dematbreizhdematbreizh- 13/02/20 à 10:52:42

la réponse fait à mes yeux, très "c'est celui qui le dit qui l'est!"
ou "c'est lui qu'a commencé"

Avatar de spidermoon Abonné
Avatar de spidermoonspidermoon- 13/02/20 à 10:53:26

Cela ne serait pas étonnant, déjà quand je vois ce que transmet l'appli AiFit liée à ma balance connectée made in china, c'est un poil flippant :eeek2:. Je me demande ce que font les chinois avec mes mesures de poids et de taux de masse graisseuse :transpi:

Avatar de dematbreizh Abonné
Avatar de dematbreizhdematbreizh- 13/02/20 à 10:53:41

C'est peut-être du coup le véritable sens (caché) de la réponse: un avertissement

Avatar de TexMex Abonné
Avatar de TexMexTexMex- 13/02/20 à 11:22:33

Ce serait une bonne excuse en France pour relancer l'industrie des fabricants d'équipement.

Ha non, je déconne, ils ont tout vendu / fusionné. De vrais visionnaires nos élus.

tadaaaaaa!

 

Il n'est plus possible de commenter cette actualité.
Page 1 / 2