Vous n'avez pas encore de notification

Page d'accueil

Options d'affichage

Abonné

Actualités

Abonné

Des thèmes sont disponibles :

Thème de baseThème de baseThème sombreThème sombreThème yinyang clairThème yinyang clairThème yinyang sombreThème yinyang sombreThème orange mécanique clairThème orange mécanique clairThème orange mécanique sombreThème orange mécanique sombreThème rose clairThème rose clairThème rose sombreThème rose sombre

Vous n'êtes pas encore INpactien ?

Inscrivez-vous !
Une députée veut des messages d’avertissement sur les risques de consommation excessive de pornoCrédits : Sitade/iStock

« Fumer tue », « L'abus d'alcool est dangereux pour la santé », « Pour votre santé, évitez de manger trop gras, trop sucré, trop salé »… Et bientôt « le porno est une drogue, consommez-le avec modération » ? 

La députée Agnès Thill aimerait que soit imposé un message d’information « sur les risques d'une consommation excessive pour les adultes ». Ce message serait affiché « avant la consommation de produits pornographiques », et donc pourquoi pas à l’entrée des sites.

« Il n'y a pas la moindre information des risques de dépendance alors que les travaux sur le sujet ne sont plus à démontrer » affirme l’élue dans sa question parlementaire adressée au ministère des Solidarités et de la Santé. « Même si l'addiction à la pornographie ne fait pas encore partie des classifications internationales des maladies mentales, il n'existe guère d'études qui ne sont pas en faveur d'une telle conceptualisation » soutient-elle. 

« Aussi bien les études basées sur les électroencéphalographies ou sur l'IRM que les études neuropsychologiques ou comportementales, ou encore les études génétiques soutiennent pour une très grande majorité d'entre elles que la pornographie peut être une drogue ». 

Dans la proposition de loi contre les violences conjugales, les députés ont déjà rendu inefficaces les systèmes de déclaration d’âge à l’entrée des sites X. Cette désactivation pénale permettra la sanction des éditeurs de ces sites voire d’initier une procédure de blocage en raison de leur simple accessibilité aux mineurs. 

Dans la proposition de loi contre la haine en ligne, les mêmes veulent que les plateformes suppriment images, vidéos, textes, photo porno en moins de 24 heures si ces contenus sont là encore « susceptibles » d’être perçus par des mineurs (notre actualité).

Ces deux textes sont désormais entre les mains des sénateurs.

59 commentaires
Avatar de gg40 INpactien
Avatar de gg40gg40- 12/02/20 à 10:34:23

Hallucinant, c'est le grand retour de "se branler rend sourd" :D
Heureusement qu'on est un pays laïc

Avatar de eglyn Abonné
Avatar de eglyneglyn- 12/02/20 à 10:38:09

Bon, faut rajouter ça à la liste du coup, comme en début d'article, mais si on résume: 
pas d'alcool, pas de porno, pas de sel / sucre / gras, pas de clope.

Je pense que la viande n'est pas très loin de passer sur cette liste.

On peut toujours manger 5 fruits et légumes par jour, ouf.

 

Avatar de Krogoth Abonné
Avatar de KrogothKrogoth- 12/02/20 à 10:44:02

"L'abus de porno peut irriter le gland"...
Mais dans quel monde d'assister se dirige t on???

A force d’assistanat il y a des tdc qui branchent un appareil électrique dans les sdb. Faut arreter de déresponsabiliser les gens, qu'ils branchent un peu le cerveau!!!

Avatar de secouss Abonné
Avatar de secousssecouss- 12/02/20 à 10:47:18

J'attend le message sonore "si vous n'entendez pas ce son cessez de vous masturbez et consultez un medecin" x)

Avatar de Jarodd INpactien
Avatar de JaroddJarodd- 12/02/20 à 10:47:46

"Pour soulager votre poignet, faites une pause toutes les deux heures" :ouioui:

Avatar de yyyeeeaaahhh INpactien
Avatar de yyyeeeaaahhhyyyeeeaaahhh- 12/02/20 à 10:51:27

J'attends de voir la définition du seuil de la consommation excessive... nombre et/ou durée des vidéos ? accompagnées de masturbation avec ou sans orgasme (le edging c'est aussi une pratique, donc à prendre en
compte) ? Niveau de "perversion" (on va bien y arriver aussi, comme les tentatives anglaises) des pratiques engagées dans ces vidéos ?

Et en terme de mesures, viendra-t-on à un message en noir sur blanc sur la moitié de la surface des couvs de magazines ?

Édité par yyyeeeaaahhh le 12/02/2020 à 10:51
Avatar de TexMex Abonné
Avatar de TexMexTexMex- 12/02/20 à 10:58:56

Aller ouvrons le bal :
 
Noooooooooo Must
 
 

Avatar de bestaflex INpactien
Avatar de bestaflexbestaflex- 12/02/20 à 11:00:27

On peut discuter de la pertinence des messages de préventions en la matière mais force est de reconnaitre que la généralisation du porno sous sa forme actuelle est très discutablement une bonne chose.
Paupérisation de l'industrie, marchandisation de corps, pratiques de plus en plus violentes généralisées, accès à des population de plus en plus jeunes etc...
Je ne suis pas contre le pron, mais il y a quelque chose à faire en terme d'éducation ou d'accès ou les deux.

Avatar de Gawked Abonné
Avatar de GawkedGawked- 12/02/20 à 11:08:59

"addiction au porno = maladie mentale"

ah oui d'accord, ça ose tout là

Avatar de tipaul Abonné
Avatar de tipaultipaul- 12/02/20 à 11:22:15

qui a cinquante ans parmi vous ? (moi ;) )
Lorsque j'étais enfant, tout le monde fumait partout : dans les avions, les trains, les restaurants, la voiture, ...
En gros, le discours était "chacun est assez grand pour décider ce qu'il veut faire, fichez nous la paix".
Et puis, progressivement, les choses ont changé et aujourd'hui la cigarette est reconnue comme un fléau et elle sort du domaine public. Et c'est très bien.

Bref, la réaction de certains ici me fait penser à l'attitude d'autres il y a 20-30 ans... On se revoit dans 20-30 ans pour voir ce qu'il en est devenu du pron ?

@Gawked : "maladie mentale", ça fait peur. Mais ça ne veut pas dire "dégénéré/taré/...". Les addictions sont des maladies mentales. En France, pour une raison qui m'échappe, le terme fait mauvais genre.

Il n'est plus possible de commenter cette actualité.
Page 1 / 6