Vous n'avez pas encore de notification

Page d'accueil

Options d'affichage

Abonné

Actualités

Abonné

Des thèmes sont disponibles :

Thème de baseThème de baseThème sombreThème sombreThème yinyang clairThème yinyang clairThème yinyang sombreThème yinyang sombreThème orange mécanique clairThème orange mécanique clairThème orange mécanique sombreThème orange mécanique sombreThème rose clairThème rose clairThème rose sombreThème rose sombre

Vous n'êtes pas encore INpactien ?

Inscrivez-vous !
MWC : les défections continuent avec AT&T, Cisco et Facebook, la GSMA pourrait annuler le salonCrédits : Gwengoat/iStock

Depuis la fin de la semaine dernière, il ne se passe pas un jour ou presque sans que des sociétés annoncent qu’elles ne viendront pas à Barcelone, ou avec des effectifs réduits, en raison de l’épidémie de coronavirus 2019-nCoV (Covid-19).  

Dans le lot, on retrouve : Amazon, Ericsson, Intel, LG, NTT Docomo, NVIDIA, Samsung, Sony, TCL et ZTE. On peut désormais ajouter AT&T, Cisco, Facebook et Vivo. L’OMS a récemment rappelé que Covid-19 représentait une « très grave menace » pour le monde, expliquant les désertions en série à Barcelone.

Mais on constate un effet boule de neige : une fois les premiers partis, d’autres ont rapidement suivis. Pendant ce temps, la position officielle de la GSMA reste la même : le salon est maintenu avec quelques mesures de sécurité supplémentaire. Mais les choses pourraient bouger : selon une source de Reuters, les représentants de la GSMA (dont Stéphane Richard est l’actuel président du Conseil d’administration) devraient se réunir vendredi pour discuter d’une éventuelle annulation.

La question pour la GSMA est maintenant de savoir si elle doit maintenir un salon qui pourrait n'être que l’ombre de lui-même, devant éviter tout problème sanitaire, ou s'il faut désormais arrêter les frais. Un choix qui aurait évidemment de très importantes répercussions financières pour les organisateurs et la région catalane. 

De son côté, le ministre de la Santé espagnol (Salvador Illa) a indiqué hier à des journalistes qu’il n’y avait, selon lui, pas de raison d’annuler cette manifestation. Il a ajouté que la GSMA pourrait annoncer de nouvelles mesures dès aujourd’hui, sans préciser lesquelles... en espérant qu'aucun autre gros équipementier n'annonce son retrait complet.

8 commentaires
Avatar de ErGo_404 Abonné
Avatar de ErGo_404ErGo_404- 12/02/20 à 10:26:58

La fuite des gros risque de donner moins de visibilité au grand public sur les produits ... grand public. Mais je pense que les entreprises ont toujours besoin de se rencontrer sur tous les produits B2B. Les nombreux "petits" dépendent un peu de ce genre de salons, je doute qu'ils abandonnent.

Reste à voir la décision de la GSMA.

Avatar de secouss Abonné
Avatar de secousssecouss- 12/02/20 à 10:46:03

Les gros ont surtout vu une super occasion d'économiser sur du blabla marketing, ils ont une excuse en or pour retarder les annonces (souvent vides) qu'ils font lors des salons !

"A cause du coronavirus nous présenterons notre nouvelle innovation absolument pas fini, sans prix ni spécifications arrêtées un peu plus tard"

Avatar de Jonathan Livingston Abonné
Avatar de Jonathan LivingstonJonathan Livingston- 12/02/20 à 10:59:02

Ma boite, plutôt petite, dans le B2B et pour laquelle ce salon est très important, a aussi décidé d'annuler sa participation. Dommage, je devais présenter une démo sur notre stand...

Avec les derniers résultats présentés hier par les médecins chinois -- à savoir que la période d'incubation est plutôt de 24 jours (et non 15) et que tous les malades ne présentent pas de fièvre -- les mesures de sécurité prises par la GSMA tombent à l'eau. On est bien partis pour une annulation complète du salon, ou un report de quelques mois si c'est possible.

On peut trouver qu'il y a beaucoup de sur-réaction sur ce sujet, pour un virus après tout pas beaucoup plus mortel que la grippe (pour l'instant) même s'il est bien plus contagieux. Mais ce virus est nouveau et peut encore réserver quelques surprises, il n'y a toujours pas de vaccin permettant au moins de limiter la mortalité chez les personnes à risque, et il nécessite une prise en charge des malades plus lourde que pour la grippe.

En l'état actuel, un tel salon serait la garantie de disséminer rapidement le Covid-19 dans le monde entier.

Avatar de anagrys Abonné
Avatar de anagrysanagrys- 12/02/20 à 12:36:01

J'ajoute que la guérison semble être moins évidente aussi que pour la grippe, sur les 11 cas recensés en France, il n'y a à ce jour (officiellement) aucune guérison, bien que les premiers cas aient été détectés il y a quelques semaines maintenant.
Effectivement, tant qu'on ne sait pas de façon certaine où on met les pieds, c'est mieux d'être trop prudents.

Avatar de Lahanaif INpactien
Avatar de LahanaifLahanaif- 12/02/20 à 22:26:03
Édité par Tolor le 13/02/2020 à 00:09
Avatar de Norde Abonné
Avatar de NordeNorde- 13/02/20 à 15:32:34

Jonathan Livingston a écrit :

On peut trouver qu'il y a beaucoup de sur-réaction sur ce sujet, pour un virus après tout pas beaucoup plus mortel que la grippe (pour l'instant) même s'il est bien plus contagieux. Mais ce virus est nouveau et peut encore réserver quelques surprises, il n'y a toujours pas de vaccin permettant au moins de limiter la mortalité chez les personnes à risque, et il nécessite une prise en charge des malades plus lourde que pour la grippe.

Le coronavirus 2019-nCoV est moins mortel (3 fois moins pour l'instant) et moins contagieux (la cible est .
(et heureusement d'ailleurs, car sinon la stratégie de quarantaine à grande échelle de la chine serait une catastrophe sanitaire en plus d'être une catastrophe sociale ^^).

Pour avoir une idée concrète de la différence, vous avez 10000 fois moins de chance d'attraper le Coronavirus en Chine que la grippe :chinois:

Mais ça vient de Chine alors ça fait peur...
Les Chinois portent tous des masques (alors que c'est inutile, seul les contaminés devraient en porter pour limiter la dissémination de leurs projections salivaires et pulmonaires).

Un Salon comme le GSMA n'a donc aucune chance de déclencher une pandémie de Coronavirus.

 

anagrys a écrit :

J'ajoute que la guérison semble être moins évidente aussi que pour la grippe, sur les 11 cas recensés en France, il n'y a à ce jour (officiellement) aucune guérison, bien que les premiers cas aient été détectés il y a quelques semaines maintenant.
Effectivement, tant qu'on ne sait pas de façon certaine où on met les pieds, c'est mieux d'être trop prudents.

Les cas nécessitant une hospitalisation sont des cas graves dont la guérison est donc plus longue/complexe et nécessite une période de surveillance/repos par la suite (qui est comprise dans le temps de guérison).
Il en va de même pour les personnes affaiblies qui sont touchées par la grippe (les hospitalisations durent plusieurs semaines dans ces cas là).

Le traitement est le même que pour toutes les infections virales : des antiviraux qui n'ont pour effets que de diminuer / bloquer la multiplication des virus. les antibiotiques ne servent à rien ici).
Chaque molécule antivirale est plus ou moins efficace sur tel ou tel virus et dans le cas du 2019-nCoV il a fallut tâtonner avant de trouver les molécules les plus efficaces (on est pas dans Docteur House, on n'utilise pas les patients comme banc de test).
C'est la même chose avec la grippe, sauf que l'on connait les molécules les plus efficaces.

Après cela reste un virus donc on ne peut que ralentir son action afin que l'organisme puisse reprendre le dessus. Si le patient est trop affaibli son pronostic vital est engagé...

 

S'il vous plait, je sait que ce n'est pas votre métier et que vous pensez bien faire (merci les médias qui nous inondent d'articles plus alarmistes les uns que les autres...), mais ne racontez pas n'importe
quoi quand vous ne maitrisez pas un sujet :/

Édité par Norde le 13/02/2020 à 15:32
Avatar de anagrys Abonné
Avatar de anagrysanagrys- 13/02/20 à 15:59:27

en l'occurrence, la politique qui est suivie apparemment au niveau mondial est de tenter d'endiguer l'épidémie, donc si un cas est détecté, c'est hospitalisation direct, et la personne ne sort que quand on est raisonnablement sûr qu'elle n'est plus contagieuse - j'imagine que les critères pour se dire "raisonnablement sûr" sont définis au niveau de l'OMS.

Maintenant, si tu pouvais expliquer factuellement ce qui était "n'importe quoi" dans les deux commentaires auxquels tu réponds, ça nous permettrait peut-être de faire mieux la prochaine fois...?
(au passage, merci pour la précision sur les hospitalisations liées à la grippe :chinois: )

Avatar de Norde Abonné
Avatar de NordeNorde- 14/02/20 à 00:38:46

anagrys a écrit :

en l'occurrence, la politique qui est suivie apparemment au niveau mondial est de tenter d'endiguer l'épidémie, donc si un cas est détecté, c'est hospitalisation direct, et la personne ne sort que quand on est raisonnablement sûr qu'elle n'est plus contagieuse - j'imagine que les critères pour se dire "raisonnablement sûr" sont définis au niveau de l'OMS.

 
Tout d'abord il y a seulement une épidémie dans certaines localités Chinoises (60000 cas en Chine et même pas 500 pour le reste du monde). Donc on endigue pas grand chose ailleurs...

Pour limiter la propagation d'une maladie (et donc empêcher une épidémie), c'est très simple :
Il faut limiter les échanges.
 
Donc on stoppe les voyages et on demande aux personnes contaminées de rester chez elles.
Dans le cas ou la contamination est apportée de l'extérieur des frontières, une quarantaine médicale peut être imposée au personnes potentiellement infectées (= ayant voyagé dans des pays infectés et présentant les symptômes correspondants).

Le délai de quarantaine est de deux semaines (en France du moins).

Si complication il y a, les personnes sont hospitalisées.
Dans ce cas là la personne sort lorsqu'elle est remise sur pied, pas seulement quand le virus est éradiqué.
Si
on prend l'exemple de la grippe, le pic des symptômes dure 3 à 4 jours
(avec guérison complète à la clé) mais l'asthénie (=épuisement) et la
toux peuvent durer plusieurs semaines. Sans parler des multiples complications possibles pour les personnes à risque (jeunes enfants, personnes âgées, femmes enceintes, immunodéprimés, etc...)

Si on ne le fait pas pour la grippe c'est que les foyers de contamination sont beaucoup trop nombreux pour être endigués (sauf à paralyser totalement le pays, sans gage de succès)

 

anagrys a écrit :

Maintenant, si tu pouvais expliquer factuellement ce qui était "n'importe quoi" dans les deux commentaires auxquels tu réponds, ça nous permettrait peut-être de faire mieux la prochaine fois...?
(au passage, merci pour la précision sur les hospitalisations liées à la grippe :chinois: )

Factuellement ? (mauvais adjectif je pense :P)

Pour faire simple : Tout ce que vous avez dit est faux :/
 
Le coronavirus n'est ni plus mortel que la grippe, ni plus contagieux, ni plus difficile à guérir. C'est tout l'inverse.
Il en est de même pour la pneumonie à pneumocoque (championne des décès en France, devant la grippe).

Mais il est facile de savoir ce qui vous induit en erreur :
 
> Le Figaro : "Coronavirus: pour les experts, le monde est au bord d’une pandémie" (rien dans leur article ne justifie ce titre)

> 20 minutes : "Le risque de mutation du coronavirus inquiète"
(qu'il mute ne changera rien, nous n'avons pas de vaccin... et aucune partie de l'article ne justifie ce titre...)
 

Il n'est plus possible de commenter cette actualité.