1 000 radars détruits

En réponse à une question parlementaire sur les conséquences financières des actes de vandalisme commis sur les radars en marge des manifestations des gilets jaunes, le ministère de l'intérieur vient de répondre que le coût du vandalisme des radars en 2019 est estimé au 31 décembre 2019 autour de 36 millions d'euros, comparé aux 33 millions estimés en 2018.

Il en ressort également que la destruction de 1 000 radars a provoqué une baisse des recettes évaluée à 300 millions d'euros. Le parc des radars fixes et celui des radars autonomes auraient été les plus dégradés.

Le remplacement systématique des radars fixes détruits par des radars tourelles aurait provoqué une hausse du vandalisme de ces derniers, observé depuis leur déploiement massif en septembre 2019.

Néanmoins, précise le ministère, le taux moyen de disponibilité de l'ensemble des radars est remonté à 82,27 % au 31 décembre 2019 et l'objectif fixé est d'atteindre à nouveau le taux de disponibilité cible de 93 % au 31 décembre 2020.

Vous n'avez pas encore de notification

Page d'accueil
Options d'affichage
Abonné
Actualités
Abonné
Des thèmes sont disponibles :
Thème de baseThème de baseThème sombreThème sombreThème yinyang clairThème yinyang clairThème yinyang sombreThème yinyang sombreThème orange mécanique clairThème orange mécanique clairThème orange mécanique sombreThème orange mécanique sombreThème rose clairThème rose clairThème rose sombreThème rose sombre

Vous n'êtes pas encore INpactien ?

Inscrivez-vous !