Vous n'avez pas encore de notification

Page d'accueil

Options d'affichage

Abonné

Actualités

Abonné

Des thèmes sont disponibles :

Thème de baseThème de baseThème sombreThème sombreThème yinyang clairThème yinyang clairThème yinyang sombreThème yinyang sombreThème orange mécanique clairThème orange mécanique clairThème orange mécanique sombreThème orange mécanique sombreThème rose clairThème rose clairThème rose sombreThème rose sombre

Vous n'êtes pas encore INpactien ?

Inscrivez-vous !
Facebook Workplace : refusant de payer ou de céder ses données, le CERN « met fin à l'essai »Crédits : CERN

L’Organisation européenne pour la recherche nucléaire explique que « la modification du statut du compte Workplace du CERN contraint l'Organisation à arrêter l'utilisation de cette plateforme ».

Fin 2016, le réseau social proposait des « conditions attrayantes lui permettant de tester la plateforme gratuitement », le CERN avait sauté le pas. L’Organisation explique que « les réactions n'ont pas toujours été positives. De nombreux utilisateurs ont fait savoir qu'ils préféraient ne pas recourir à l'outil d'une entreprise à laquelle ils ne font pas confiance s'agissant de la protection de données à caractère personnel ».

L’année dernière intervient un changement de tarification : « Deux options s'offraient au CERN : soit payer pour continuer à utiliser la version initialement gratuite, soit passer à une version certes gratuite, mais sans droits d'administration et d'accès avec une authentification CERN unique, et moyennant un transfert de toutes les données à Facebook ».

« Perdre le contrôle de nos données était inacceptable, tout comme payer pour un outil ne faisant pas partie de l'offre de services de base proposés à la communauté », explique le CERN qui a donc décidé de quitter la plateforme.

Diverses solutions alternatives sont rapidement évoquées : « Mattermost, le système de messagerie instantanée et de communication en temps réel peut déjà être utilisé pour remplacer les groupes publics ou privés sur Workplace. Discourse peut également servir à échanger des informations pouvant ensuite être référencées, et est déjà employé par de nombreux membres des communautés CERN market et ROOT comme plateforme de questions-réponses ».

Pour rappel, l’Organisation européenne pour la recherche nucléaire était revenue en détails cet été sur son projet Microsoft Alternatives (MALt) visant à passer sur des solutions open source. Le but était « d'atténuer les effets des augmentations prévues des droits de licence de logiciel ». 

23 commentaires
Avatar de Dude76 Abonné
Avatar de Dude76Dude76- 06/02/20 à 10:14:18

« De nombreux utilisateurs ont fait savoir qu'ils préféraient ne pas recourir à l'outil d'une entreprise à laquelle ils ne font pas confiance s'agissant de la protection de données à caractère personnel »

Tout pareil, ça m'aurait fait froid dans le dos.
Je me demande même quels profilings FB a pu mettre en place ou exploiter dans ce workspace.

Avatar de Leum Abonné
Avatar de LeumLeum- 06/02/20 à 10:43:41

Que les bureaucrates du CERN cessent de chercher à ne pas bousculer leurs habitudes et suivent l'avis de leurs employés férus d'Open Source...

Avatar de ColinMaudry Abonné
Avatar de ColinMaudryColinMaudry- 06/02/20 à 11:29:45

Un Discourse bien animé et structuré peut être un super outil de travail. Pour la messagerie, j'aime beaucoup RocketChat, qui est un peu un clone de Slack.

Avatar de Jossy Abonné
Avatar de JossyJossy- 06/02/20 à 11:35:55

La logique de Facebook : "Soit vous administrez vous-même l'outil sur vos serveurs et vous payez un max, soit on fait le boulot nous-même et on vous décharge en utilisant nos serveurs, tout ça gratuitement".:bravo:
Ils n'essayent même plus d'être discrets sur leur modèle économique !

Avatar de Jarodd INpactien
Avatar de JaroddJarodd- 06/02/20 à 12:45:11

Donc le CERN aurait voulu toutes les fonctionnalités, la protection des données, et ne rien payer ?

C'est Sheldon Cooper qui est aux manettes ? :keskidit:

Avatar de Kevsler INpactien
Avatar de KevslerKevsler- 06/02/20 à 14:41:07

Ah l'histoire ne dit pas s'ils n'auraient pas voulu payer. Apparemment le point bloquant c'est l'hébergement des données.

Avatar de Loufute Abonné
Avatar de LoufuteLoufute- 06/02/20 à 15:09:54

Jossy a écrit :

Ils n'essayent même plus d'être discrets sur leur modèle économique !

L'ont-ils jamais été ?

Avatar de Jarodd INpactien
Avatar de JaroddJarodd- 06/02/20 à 15:12:18

Kevsler a écrit :

Ah l'histoire ne dit pas s'ils n'auraient pas voulu payer. Apparemment le point bloquant c'est l'hébergement des données.

« Perdre le contrôle de nos données était inacceptable, tout comme
payer pour un outil ne faisant pas partie de l'offre de services de base
proposés à la communauté »

La perte du contrôle des données, avec les gens qui gueulent, ont du peser. Mais le fait de devoir payer a semble-t-il également fait partie de l'équation.

Avatar de Jossy Abonné
Avatar de JossyJossy- 06/02/20 à 15:53:01

Non, mais là c'est vraiment prendre les gens pour des cons.

Avatar de Salamandar Abonné
Avatar de SalamandarSalamandar- 06/02/20 à 16:06:20

Ah, toi, tu ne connais pas le CERN, si ?

Il n'est plus possible de commenter cette actualité.
Page 1 / 3