Vous n'avez pas encore de notification

Page d'accueil

Options d'affichage

Abonné

Actualités

Abonné

Des thèmes sont disponibles :

Thème de baseThème de baseThème sombreThème sombreThème yinyang clairThème yinyang clairThème yinyang sombreThème yinyang sombreThème orange mécanique clairThème orange mécanique clairThème orange mécanique sombreThème orange mécanique sombreThème rose clairThème rose clairThème rose sombreThème rose sombre

Vous n'êtes pas encore INpactien ?

Inscrivez-vous !
Le gouvernement ne veut pas doter les éboueurs de « caméras-piétons »Crédits : Gzen92 (CC-BY-SA-4.0)

Alors que pompiers et surveillants pénitentiaires peuvent depuis peu s’équiper en « caméras-piétons » (ces caméras embarquées généralement portées au niveau du torse), le ministère de l’Intérieur vient de rejeter une proposition du sénateur François Grosdidier, qui envisageait d’étendre le bénéfice de ce dispositif aux éboueurs.

Les « agents chargés de la collecte des déchets, qu'ils soient en gestion directe ou en délégation de service public (...) sont de plus en plus la cible d'agressions, comme ce fut le cas en 2017 au sein de Metz métropole, ce qui a poussé les agents à réclamer leur droit de retrait », expliquait l’élu LR au travers d’une question écrite en date du 22 mars 2018.

Réponse de la Place Beauvau : « En dépit des agressions physiques ou verbales dont ils font l'objet, les agents en charge de la collecte des déchets ne sont pas en charge de missions de sécurité permettant de considérer comme justifié et proportionné leur équipement en caméras mobiles. »

Le ministère de l’Intérieur souligne tout particulièrement que « le dispositif des caméras mobiles affecte les garanties apportées aux citoyens pour l'exercice des libertés publiques », « en ce qu'il est de nature à porter atteinte au droit au respect de la vie privée ».

Ce sujet devrait bientôt s’inviter à l’Assemblée nationale, le groupe LREM ayant déposé le mois dernier une proposition de loi visant à doter les gardes-champêtres de caméras-piétons.

25 commentaires
Avatar de Jarodd INpactien
Avatar de JaroddJarodd- 04/02/20 à 09:18:34

Mais n'importe qui peut être agressé dans la rue, qu'il soit en train de travailler ou pas... Doit-on pour autant équiper tout le monde ? (en sachant qu'on est déjà souvent filmé "pour notre sécurité"...).

Avatar de luckydu43 Abonné
Avatar de luckydu43luckydu43- 04/02/20 à 10:10:02

Justement, c'est sur ce point que le MININT se défend :
« les agents en charge de la collecte des déchets ne sont pas en charge de missions de sécurité permettant de considérer comme justifié »
Bien qu'il reconnaisse ce point : « le dispositif des caméras mobiles affecte les garanties apportées aux citoyens pour l'exercice des libertés publiques », il le réserve aux « pompiers et surveillants pénitentiaires » qui, eux, exercent une mission de sécurité. On peut étendre à la vidéo-surveillanceprotection de masse des villes qui, elle aussi, « exerce une mission de rassurement sécurité ».

Édité par luckydu43 le 04/02/2020 à 10:11
Avatar de 127.0.0.1 INpactien
Avatar de 127.0.0.1127.0.0.1- 04/02/20 à 10:12:53

Jarodd a écrit :

Mais n'importe qui peut être agressé dans la rue, qu'il soit en train de travailler ou pas... Doit-on pour autant équiper tout le monde ?

Le gouvernement chinois pense que oui.
La NSA pense que oui.
etc.

Avatar de ArchangeBlandin Abonné
Avatar de ArchangeBlandinArchangeBlandin- 04/02/20 à 10:13:51

Tu ne paies pas un cameraman à plein temps pour assurer ta sécurité ? Les gardes du corps, c'est hasbeen !

Avatar de Sans intérêt Abonné
Avatar de Sans intérêtSans intérêt- 04/02/20 à 10:35:41

Les « agents chargés de la collecte des déchets, qu'ils soient en gestion directe ou en délégation de service public (...) sont de plus en plus la cible d'agressions, comme ce fut le cas en 2017 au sein de Metz métropole, ce qui a poussé les agents à réclamer leur droit de retrait », expliquait l’élu LR au travers d’une question écrite en date du 22 mars 2018.

C'est sûr, les éboueurs sont demandeurs d'une caméra permanente qui surveille leurs allers et venues. Ben voyons.

Avatar de alex.d. Abonné
Avatar de alex.d.alex.d.- 04/02/20 à 10:37:42

Pas du tout. La NSA pense que tout le monde doit être surveillé, mais certainement pas que tout le monde doit surveiller les autres.

Avatar de skankhunt42 Abonné
Avatar de skankhunt42 skankhunt42 - 04/02/20 à 10:51:11

Jarodd a écrit :

Mais n'importe qui peut être agressé dans la rue, qu'il soit en train de travailler ou pas... Doit-on pour autant équiper tout le monde ? (en sachant qu'on est déjà souvent filmé "pour notre sécurité"...).

Oui mais ce taux augmente considérablement selon les quartier ce que le gouvernement ne veut pas reconnaitre... Dans les quartier de non droit ce taux est proche du 100%.

Avatar de Jarodd INpactien
Avatar de JaroddJarodd- 04/02/20 à 10:58:21

Définir "quartier de non droit"
Sourcer le "proche de 100%"
:chinois:

Avatar de 127.0.0.1 INpactien
Avatar de 127.0.0.1127.0.0.1- 04/02/20 à 11:04:11
  1. Là où se déroulent les enquêtes chocs en immersion sur les chaines de la TNT

    1. idem réponse 1.

    :D

Édité par 127.0.0.1 le 04/02/2020 à 11:04
Avatar de skankhunt42 Abonné
Avatar de skankhunt42 skankhunt42 - 04/02/20 à 11:07:54

Jarodd a écrit :

Définir "quartier de non droit" Sourcer le "proche de 100%"

Second degré ? Si tu habite à paris je t'invite à aller dans la rue Rue Hélène Jakubowicz vers les 16 / 17 h et à y faire plusieurs allez retour. A mon humble avis dès la première fois on va te dire que t'a rien à faire ici si tu viens pas acheter du shit. Les flics évitent cette rue et tous les habitant. Bon après ça à peut être changé en 4 ans mais bon ça fait 20 ans que c'est comme ça.

Il n'est plus possible de commenter cette actualité.
Page 1 / 3