Vous n'avez pas encore de notification

Page d'accueil

Options d'affichage

Abonné

Actualités

Abonné

Des thèmes sont disponibles :

Thème de baseThème de baseThème sombreThème sombreThème yinyang clairThème yinyang clairThème yinyang sombreThème yinyang sombreThème orange mécanique clairThème orange mécanique clairThème orange mécanique sombreThème orange mécanique sombreThème rose clairThème rose clairThème rose sombreThème rose sombre

Vous n'êtes pas encore INpactien ?

Inscrivez-vous !
Reconnaissance faciale et lycées : le rapporteur public conclut à l’annulation de la délibération de la RégionCrédits : WDnet/iStock

C’est ce qu’indique la Quadrature du Net au fil d’un « livetweet ». L’association avait porté ce dossier du tribunal administratif de Marseille avec la Ligue des Droits de l’Homme notamment. « La Région utilise un marteau piqueur pour frapper une fourmi » rapporte l'association.

Toujours d’après ce compte-rendu, le magistrat chargé d’éclairer le tribunal a signalé une possible violation de l’article 5 du RGPD. Il concerne les principes relatifs aux traitements des données personnelles. Ces données doivent ainsi être « adéquates, pertinentes et limitées à ce qui est nécessaire au regard des finalités pour lesquelles elles sont traitées ». 

La CNIL s’est déjà penchée sur ce dossier. Dans sa délibération du 25 octobre 2019, l’autorité avait elle aussi rappelé ce principe de proportionnalité. Les données biométriques des élèves, carburant de la reconnaissance faciale, « ne devraient être traitées que si la finalité du traitement ne peut être raisonnablement atteinte par d'autres moyens ». 

Or, justement, d’autres solutions sont possibles pour un établissement, comme l’usage d’un badge ou tout simplement, l’embauche d’agents supplémentaires. 

Le jugement du tribunal administratif sera rendu dans 3 semaines.

16 commentaires
Avatar de Jarodd INpactien
Avatar de JaroddJarodd- 04/02/20 à 09:06:12

Que vaut la décision d'un "rapporteur public" ? La décision du tribunal suit-elle généralement cette décision ?

Avatar de odoc Abonné
Avatar de odocodoc- 04/02/20 à 09:47:21

pas d'obligation légale, mais c'est très souvent le cas.

Avatar de Idiogène INpactien
Avatar de IdiogèneIdiogène- 04/02/20 à 10:23:34

En quoi un badge serait plus pertinent ?

Les violences scolaires s'évitent par le personnel intermédiaire... au moins cela aurait le mérite d'être clair.

Avatar de skankhunt42 Abonné
Avatar de skankhunt42 skankhunt42 - 04/02/20 à 10:52:11

Idiogène a écrit :

Les violences scolaires s'évitent par le personnel intermédiaire...

Sauf que c'est pas des violence scolaire mes des violences de rue qui ce finisse à l'école.

Avatar de Idiogène INpactien
Avatar de IdiogèneIdiogène- 04/02/20 à 11:00:05

Mais justement, quand tu appelles les flics pour des agressions du personnel enseignant, il faut soit démissionner soit embaucher des surveillants. Sinon c'est la justice qui s'en charge et franchement il faut avoir de la chance.

Le lycée n'a pas à être coupé du monde, il a à sa charge de le rendre accessible. Et pour cela on a pas trouvé mieux en 150 ans d'éducation que de faire les choses en petit pour apprendre aux petits. Question de proportionnalité.
C'est d'ailleurs très symptomatique des universités Françaises prises comme l'aboutissement du système éducatif : les présidents d'université tapent sur les présidents de lycées qui tapent sur les directeurs d'école. Une belle brochette d'imbéciles que voilà.

Avatar de skankhunt42 Abonné
Avatar de skankhunt42 skankhunt42 - 04/02/20 à 11:13:55

Idiogène a écrit :

la justice

 
C'est la source de quasiment tout les maux dans ce pays.
 

Idiogène a écrit :

Le lycée n'a pas à être coupé du monde, il a à sa charge de le rendre accessible.

Pour la faire courte, le lycée et le système éducatif de la france est à chier. Fabrication de robot consommateur qui ne sais pas réfléchir par lui même. Au final c'est juste plus ou moins une garderie.

Idiogène a écrit :

 Et pour cela on a pas trouvé mieux en 150 ans d'éducation

La solution c'est pas forcément à nous de la trouver, ça marche mieux dans d'autres pays.
 

Idiogène a écrit :

que de faire les choses en petit pour apprendre aux petits.

Comme de voir des gamins de 12 ans faire le guet et des gamins de 14 vendre du shit au adultes ?

Avatar de Idiogène INpactien
Avatar de IdiogèneIdiogène- 04/02/20 à 11:21:57

skankhunt42 a écrit :

La solution c'est pas forcément à nous de la trouver, ça marche mieux dans d'autres pays.

Comme de voir des gamins de 12 ans faire le guet et des gamins de 14 vendre du shit au adultes ?

Autres pays qui ont l'avantage de ne pas être les inventeurs du système. Donc pas de S.A.V à assumer par la suite. :non:

Non, tu oublies l'objet premier du lycée qu'est l'enseignement. Tu n'apprends pas à faire des équations différentielles au lycée. Tu les apprends réellement après. C'est bien le problème de savoir à quel niveau s'adresse l'enseignement actuel grosso modo.

Avatar de loser Abonné
Avatar de loserloser- 04/02/20 à 11:26:39

 La finalité du traitement qui a été retenue est l'identification des élèves/d'empêcher les non élèves d'entrer.
La baisse des violences scolaires, c'est trop indirect je suppose.

Avatar de Idiogène INpactien
Avatar de IdiogèneIdiogène- 04/02/20 à 11:36:38

L'exclusion des indésirables est un problème qui concerne les parents d'élèves et la gestion administrative du lycée. Ce n'est pas réellement un problème technique.

Je propose donc de distribuer des EMP portatifs. :langue:

Avatar de skankhunt42 Abonné
Avatar de skankhunt42 skankhunt42 - 04/02/20 à 11:46:50

Idiogène a écrit :

Non, tu oublies l'objet premier du lycée qu'est l'enseignement. Tu n'apprends pas à faire des équations différentielles au lycée. Tu les apprends réellement après. C'est bien le problème de savoir à quel niveau s'adresse l'enseignement actuel grosso modo.

En théorie le lycée te permet de réfléchir tout seul pour trouver une solution via un background profond mais en pratique au travail c'est à coup de doc et d'essais. J'ai toujours prôner pour tenter de refaire passer le bac à un échantillons d'adultes. Car au final justement à quoi bon savoir faire une équation truc si à 40 ans t'est même pas capable de faire une règle de trois ?

A un moment donnée trop d'information c'est négatif et au mieux c'est juste bénéfique temporairement. Perso j'aurais préféré direct travailler sur toshop à 16 ans que me taper le lycée puis 3 ans d'études qui ont servis à rien.

Plus je viellis et plus j'apprend moi même via des vidéos / tuto et plus je me rend compte que l'enseignement c'est vraiment de la merde. Si tu veut je peut donner deux exemple tout con :

. Lycée sti électronique : J'ai touché plus de led et de circuit le jours ou je me suis mis à arduino. Au lycée limite t'en cramais une que t'était collé 1h. Le gros lol quand 10 ans plus tard tu vois enfin de visu à quoi ressemble un croquis machin sur un dessin technique. Ha c'est ça un buzzer en fait ! Hooo une diode zéner. C'est plus sympa que taper du tableau de karnau toute la journée :
. Ecole de graphisme : Le prof il te montre un truc tout les mois mais la plupart du temps c'est débrouille toi. Par contre quand je regarde une vidéo de bob ross ou de flietsher JE BAVE. Big up à la prof d'histoire de l'art qui passais sa vie à nous parler de drogués genre pollock.

Pour résumer, je pense que le lycée et l’enseignement devrait d'avantage s'axer sur l'expexpérimentation. C'est l'expexpérimentation qui permet par la suite de ce motiver à approfondir la théorie dans une matière et obligatoire si ça t'intéresse à partir d'un certain point.

Par contre faire quasiment que de la théorie peut devenir constructif car à la fin t'est dégouté.

ps : Gros bug d'accent sur firefox. Pas besoin d'aller au lycée pour savoir patcher ça, m'enfin...
 
 

Idiogène a écrit :

Autres pays qui ont l'avantage de ne pas être les inventeurs du système. Donc pas de S.A.V à assumer par la suite. :non:

Perso ce que je lis c'est " baltringue qui à peur de changer ". :langue:

Il n'est plus possible de commenter cette actualité.
Page 1 / 2