L’ONU a été victime d’une cyberattaque d’envergure l’été dernier, mais n’avait rien dit

C’est en tout cas ce qu’affirment The New Humanitarian et le Times, en s’appuyant sur des déclarations d’employés. 

Un porte-parole des Nations Unies confirme et donne quelques détails : « L'attaque a permis de compromettre des composants au cœur de l'infrastructure […] La nature exacte et la portée de l'incident n'ayant pu être déterminées, [l'ONU] a décidé de ne pas divulguer publiquement cette cyberattaque ».

Les pirates auraient pu récupérer près de 400 Go de données, mais auraient aussi effacé leurs traces autant que possible. Selon plusieurs sources, une telle attaque a probablement été financée/commanditée par un État.

Vous n'avez pas encore de notification

Page d'accueil
Options d'affichage
Abonné
Actualités
Abonné
Des thèmes sont disponibles :
Thème de baseThème de baseThème sombreThème sombreThème yinyang clairThème yinyang clairThème yinyang sombreThème yinyang sombreThème orange mécanique clairThème orange mécanique clairThème orange mécanique sombreThème orange mécanique sombreThème rose clairThème rose clairThème rose sombreThème rose sombre

Vous n'êtes pas encore INpactien ?

Inscrivez-vous !