Vous n'avez pas encore de notification

Page d'accueil

Options d'affichage

Abonné

Actualités

Abonné

Des thèmes sont disponibles :

Thème de baseThème de baseThème sombreThème sombreThème yinyang clairThème yinyang clairThème yinyang sombreThème yinyang sombreThème orange mécanique clairThème orange mécanique clairThème orange mécanique sombreThème orange mécanique sombreThème rose clairThème rose clairThème rose sombreThème rose sombre

Vous n'êtes pas encore INpactien ?

Inscrivez-vous !
5G : Londres autorise Huawei, uniquement sur des domaines « non sensibles »

Le Premier ministre britannique doit ménager la chèvre et le chou. En plein Brexit, il ne faudrait pas dégrader la relation avec les américains qui poussent à bannir purement et simplement Huawei, ni celle avec l’Europe qui prône l’ouverture. 

« Leur implication sera limitée à 35%, ils seront exclus du traitement des données comme de tous les réseaux et lieux sensibles, tels que les sites nucléaires et les bases militaires », rapporte Reuters en se basant sur des déclarations du gouvernement.

Nicky Morgan, secrétaire aux Communications, marche sur des œufs : « Il s’agit d’une solution spécifique au Royaume-Uni pour des raisons spécifiques au Royaume-Uni et cette décision répond aux défis auxquels nous sommes confrontés en ce moment ».

2 commentaires
Avatar de Ricard INpactien
Avatar de RicardRicard- 29/01/20 à 14:20:11

uniquement sur des domaines « non sensibles

Les anglais seront ravis d'apprendre que leur vie privée n'est pas sensible.

Avatar de Idiogène INpactien
Avatar de IdiogèneIdiogène- 29/01/20 à 18:09:30

Car en France la donne est différente peut-être ? :non:
Les sites sensibles ont aussi très peu d'autres moyens de communication... les armées ne font pas n'importe quoi. Si Huawei ou Alcatel ou qui sais-je d'autre devaient répondre à toutes les contraintes en vigueur je suppose qu'on aurait pas franchi le 512K. Pis en fait... il n'y a pas besoin de plus parfois. :D

Édité par Idiogène le 29/01/2020 à 18:13
Il n'est plus possible de commenter cette actualité.