Vous n'avez pas encore de notification

Page d'accueil

Options d'affichage

Abonné

Actualités

Abonné

Des thèmes sont disponibles :

Thème de baseThème de baseThème sombreThème sombreThème yinyang clairThème yinyang clairThème yinyang sombreThème yinyang sombreThème orange mécanique clairThème orange mécanique clairThème orange mécanique sombreThème orange mécanique sombreThème rose clairThème rose clairThème rose sombreThème rose sombre

Vous n'êtes pas encore INpactien ?

Inscrivez-vous !
Ne dites plus « geoblocking » mais « géoblocage »

La Commission d’enrichissement de la langue française a adopté de nouvelles traductions concernant le secteur des télécommunications, apprend-t-on au Journal officiel du 22 janvier.

« Zero rating, toll-free data » devient ainsi « trafic gratuit », « geoblocking » « géoblocage » ou « blocage géographique », « crowdsensing » « mégacollecte », etc.

39 commentaires
Avatar de kamuisuki INpactien
Avatar de kamuisukikamuisuki- 22/01/20 à 10:56:46

Oui mais ils perdent leur temps..
parler Anglais est tellement plus hype, personne va parler avec les mots Français.
 

Avatar de quegorosoit INpactien
Avatar de quegorosoitquegorosoit- 22/01/20 à 11:35:45

En même temps il est important que de nouveaux mots puissent avoir leur traduction en français, pour que l'on puisse les utiliser dans des textes en français.
Il n'y a pas vraiment de lien entre mode et dialectique, il est simplement possible de parler une langue correctement ou non.

Avatar de yvan Abonné
Avatar de yvanyvan- 22/01/20 à 12:30:38

Blocage géographique était déjà plus fréquemment utilisé que geoblocking qui sonne bien guignol globish de base.
Geoblocage, pourquoi pas?

Avatar de canti INpactien
Avatar de canticanti- 22/01/20 à 12:49:14

Personnellement je pense que c'est contre productif, et incohérent avec la façon dont une langue évolue. Ça me semble tout à fait normal que des mots de la langue anglaise entre dans le parlé français, comme des mots arabessont entrée dans la langue française ( Azur, Azimut, Zero, ...) par invasion, ou échange scientifique / culturel, comme l'art et la musique sont bourrés de mots italiens, comme dans le domaine de la cuisine et du luxe, les autres pays adoptent des mots français etc..

Prendre le domaine de la technologie ( RF, télécommunication, internet) et décréter que l'on doit utiliser des équivalent français dans ce domaine spécialement, montre plus une incompréhension de ces domaines, plus que la protection d'une langue qu'ils ont apprit au certificat d'étude comme "LE" français, et voudrait qu'on en reste là

Allez décréter la terminologie musicale, artistique, et scientifique, on verra comment ils seront accueilli...

Avatar de Cellular Abonné
Avatar de CellularCellular- 22/01/20 à 13:36:55

y'a vraiement des gens qui disent "géoblocking" ?

Avatar de sephirostoy Abonné
Avatar de sephirostoysephirostoy- 22/01/20 à 13:49:33

Je croyais que pour qu'un mot soit admissible dans le dictionnaire il fallait qu'il soit un minimum utilisé :D

Édité par sephirostoy le 22/01/2020 à 13:49
Avatar de alex.d. Abonné
Avatar de alex.d.alex.d.- 22/01/20 à 14:06:57

Tu penses vraiment sérieusement qu'il faut importer geoblocking plutôt que dire blocage géographique, ou t'es un troll ? (tu noteras ici l'usage d'un mot emprunté au suédois)

Avatar de Macarie Abonné
Avatar de MacarieMacarie- 22/01/20 à 14:31:52

Personnellement je comprend pas pourquoi ils invente des mots non utilisé, geoblocage personne va l'utilisé vu que les gens utilise déjà blocage géographique, de ce fait encore un mots inutile, comme si le français n'avais pas déjà assé de mots non utilisé, c'est a eux a adapter comment les gens parle non l'inverse.

Avatar de WereWindle INpactien
Avatar de WereWindleWereWindle- 22/01/20 à 15:09:43

Macarie a écrit :

c'est a eux a adapter comment les gens parle non l'inverse.

C'est très exactement ce qu'ils essaient de faire.
(je pense, vu le contexte général de ton message, que tu as écrit l'exact opposé de ce que tu voulais dire :transpi:)

D'un côté, ce comité (bénévole rappelons le) pisse face au vent les yeux grands ouverts parce que vraiment très peu de personnes suivront leur recommandations (par habitude, par tendance à utiliser un certain champ sémantique/linguistique dans un contexte donné ou que sais-je encore).

D'un autre côté, je ne trouve pas mal qu'il y ait des "gardiens du temple" avec un pouvoir prescriptif. La langue évolue dans le temps, c'est un fait mais c'est un processus long qu'il ne sert à rien de rusher et je trouve bien qu'il y ait un contrepoids. (En plus, encore une fois, ils n'imposent rien)

Avatar de Frank Einstein INpactien
Avatar de Frank EinsteinFrank Einstein- 22/01/20 à 15:40:06

canti a écrit :

Personnellement je pense que c'est contre productif, et incohérent avec la façon dont une langue évolue. Ça me semble tout à fait normal que des mots de la langue anglaise entre dans le parlé français, comme des mots arabessont entrée dans la langue française ( Azur, Azimut, Zero, ...) par invasion, ou échange scientifique / culturel, comme l'art et la musique sont bourrés de mots italiens, comme dans le domaine de la cuisine et du luxe, les autres pays adoptent des mots français etc..

Prendre le domaine de la technologie ( RF, télécommunication, internet) et décréter que l'on doit utiliser des équivalent français dans ce domaine spécialement, montre plus une incompréhension de ces domaines, plus que la protection d'une langue qu'ils ont apprit au certificat d'étude comme "LE" français, et voudrait qu'on en reste là

Allez décréter la terminologie musicale, artistique, et scientifique, on verra comment ils seront accueilli...

Certains l'ont apparemment mieux "apprit" que d'autres...

Il n'est plus possible de commenter cette actualité.
Page 1 / 4