Vous n'avez pas encore de notification

Page d'accueil

Options d'affichage

Abonné

Actualités

Abonné

Des thèmes sont disponibles :

Thème de baseThème de baseThème sombreThème sombreThème yinyang clairThème yinyang clairThème yinyang sombreThème yinyang sombreThème orange mécanique clairThème orange mécanique clairThème orange mécanique sombreThème orange mécanique sombreThème rose clairThème rose clairThème rose sombreThème rose sombre

Vous n'êtes pas encore INpactien ?

Inscrivez-vous !
Emmanuel Macron s’en prend à la « liberté absolue » des réseaux sociauxCrédits : Elysée

Toujours lors de ses vœux à la presse, Emmanuel Macron s’en est pris aux réseaux sociaux, à « ses effets de foules » qui accompagneraient ces lieux d’échange. 

« Vous avez à faire face à un monde de plus en plus compliqué (…) une formidable transformation des méthodes de communication, une forme de concurrence déloyale non seulement des plateformes, mais au fond de chaque citoyen qui devient potentiellement ou un journaliste ou photographe cette fois-ci non réglementé ».

« Si chacun dans la rue peut faire du journalisme avec son téléphone portable sans qu’on puisse savoir qui, comment et à quel moment alors il n’y aura plus de journaliste » a-t-il ajouté.

Et le chef de l’État de pointer le « paradoxe » de l’époque « où la liberté absolue, sans aucun tabou, tout particulièrement celle des réseaux sociaux, conduit à ce qu’on puisse lapider du jour au lendemain ceux qu’on avait célébrés, qu’on puisse lapider celles et ceux avec qui on avait pu se montrer complaisant ».

« Une forme d’ordre moral spontané », « un esprit de lapidation », et celui-ci de souhaiter, en même temps, « qu’on puisse critiquer très librement » la politique, la religion, les États, etc… plaidant pour une « liberté de blasphème ».

62 commentaires
Avatar de Dice34110 Abonné
Avatar de Dice34110Dice34110- 16/01/20 à 08:43:02

C'est formidable : "C’était mieux avant quand il avais que le vieux dédé qui nous voyais faire nos conneries et que personne le prenait au sérieux. Maintenant on peut plus rien faire les gens ont des preuves..."

Formidable, de se plaindre que la société puisse être vigilante...

Avatar de tiret Abonné
Avatar de tirettiret- 16/01/20 à 08:47:17

Par contre il n'a aucun problème avec la liberté absolue des flics de tabasser voire tuer qui ils veulent, quand ils veulent.

Avatar de OliverTrets Abonné
Avatar de OliverTretsOliverTrets- 16/01/20 à 08:57:02

Quand un libéral s'inquiète des excès de la liberté...

"Ouin, on peut plus rien dire, on peut plus rien faire !" --> Mais si mon gars, tu peux continuer à dire et faire tout ce que tu veux, par contre, il faut maintenant assumer que ça se sache.

Sinon, d'un point de vu communication, moi, je l'attends toujours le simulateur de retraite du gouvernement : après, faudra pas venir te plaindre que les autres ne font que de la fakenews si toi tu refuses de faire de la news.

Édité par OliverTrets le 16/01/2020 à 08:57
Avatar de anagrys Abonné
Avatar de anagrysanagrys- 16/01/20 à 09:15:25

Macron n'a jamais été libéral, il est un pur produit de la tradition étatique centralisatrice française : tout dans l’État, tout avec l’État, tout ce qui est fait hors du cadre de l’État est nul et non avenu, tout ce qui est décidé hors de Paris n'a pas d'existence.

Avatar de spidermoon Abonné
Avatar de spidermoonspidermoon- 16/01/20 à 09:21:58

Pour simuler sa retraite, ça existe depuis longtemps sur le site officiel https://www.lassuranceretraite.fr et l'age pivot ce n'est pas nouveau. Je peux partir à 62 ans, mais pour une taux plein c'est 64 ans 11 mois et 67 ans pour avoir un bonus.
Il me reste 42 trimestres à cotiser.

Édité par spidermoon le 16/01/2020 à 09:22
Avatar de Krystanos Abonné
Avatar de KrystanosKrystanos- 16/01/20 à 09:28:03

anagrys a écrit :

Macron n'a jamais été libéral, il est un pur produit de la tradition étatique centralisatrice française : tout dans l’État, tout avec l’État, tout ce qui est fait hors du cadre de l’État est nul et non avenu, tout ce qui est décidé hors de Paris n'a pas d'existence.

:ooo:

Avatar de taxalot Abonné
Avatar de taxalottaxalot- 16/01/20 à 09:29:21

Il a RAISON.

Je ne vois pas comment on pourrait dire le contraire. 

A défaut de pouvoir compter sur la responsabilisation des citoyens, la loi Avia pourra au moins abattre un coup de massue sur ce genre de comportement délétère.

Avatar de Norde Abonné
Avatar de NordeNorde- 16/01/20 à 09:37:55

Ah oui ces mêmes réseaux sociaux qui font ce que les médias traditionnels ne font plus : du journalisme.

Je te comprend Manu, c'est vraiment pénible de se coltiner tout un tas de "sans dents" fouinant, témoignant (vidéo / photos à l'appui) et malmenant la vérité officielle.
 
Seul les personnes habilités par l'état devraient pouvoir faire état de la vérité :roll:

Vive le totalitarisme, vive la répression, vive la France !

Avatar de Stanny Abonné
Avatar de StannyStanny- 16/01/20 à 09:41:24

Le gars se rend compte d'une caractéristique majeure d'Internet en 2020...

Avatar de CounterFragger Abonné
Avatar de CounterFraggerCounterFragger- 16/01/20 à 10:04:00

T'as fini de troller la même rengaine dans tous les articles, toi ? La loi Avia impose une censure privée et expéditive (délai de 24h !) qui aboutira à ce que les réseaux sociaux ne prennent plus aucun risque : suppression pure et simple de tout contenu signalé ou presque, aboutissant à une surcensure et de fait une liberté d'expression qui n'en aura plus que le nom. C'est quand même désolant que certains se réjouissent depuis leur cuisine de telles lois iniques... jusqu'au jour où ils en feront les frais.

plaidant pour une « liberté de blasphème »

C'est déjà le cas en France, Manu ! Je ne vois même pas comment on peut parler de "blasphème" dans une société laïque, quand par définition ce terme ne concerne que les croyants. Mais avec ta magnifique loi, tous les bigots qui se sentent "froissés" par des commentaires critiquant ou pastichant leur religion se feront un plaisir de les signaler... et les réseaux sociaux de les supprimer dare-dare pour ne froisser personne.

Il n'est plus possible de commenter cette actualité.
Page 1 / 7