Vous n'avez pas encore de notification

Page d'accueil

Options d'affichage

Abonné

Actualités

Abonné

Des thèmes sont disponibles :

Thème de baseThème de baseThème sombreThème sombreThème yinyang clairThème yinyang clairThème yinyang sombreThème yinyang sombreThème orange mécanique clairThème orange mécanique clairThème orange mécanique sombreThème orange mécanique sombreThème rose clairThème rose clairThème rose sombreThème rose sombre

Vous n'êtes pas encore INpactien ?

Inscrivez-vous !
Droits voisins de la presse : Emmanuel Macron dénonce « le chantage » du déréférencementCrédits : HugoDécrypte

Lors de ses vœux à la presse Emmanuel Macron a invectivé « les grandes plateformes du numérique » accusées de piller la presse. « Elles diffusent vos articles, vos productions sans payer ou en payant des sommes dérisoires avec des comportements prédateurs » a-t-il estimé, sans indiquer toutefois combien ces plateformes drainent de visiteurs sur les sites des éditeurs.  

Aujourd’hui la directive sur le droit d’auteur est menacée dans son application, ajoute le Président de la République. « Vous êtes l’objet d’une menace, d’un chantage, celui du déréférencement ». Il vise à demi-mot la stratégie de Google qui a décidé de ne plus indexer les articles de presse, sauf si les éditeurs acceptent une diffusion gratuite. 

« Il nous faut mener le combat. Des procédures sont engagées devant l’Autorité de la concurrence » a rappelé le chef de l’État, visiblement agacé que la directive ait été votée victorieusement en Europe, mais écrabouillée par l’astuce mise en œuvre par le géant américain.    

« Nous ne transigerons pas avec ceux qui pillent et qui font du chantage. Notre mobilisation est totale » a embrayé Franck Riester, sur Twitter

86 commentaires
Avatar de anonyme_f6b62d162990fde261db0e0ba2db118e Abonné

Mayway vas-y Manu, nationalise Google et fais France grande encore!

Avatar de eglyn Abonné
Avatar de eglyneglyn- 16/01/20 à 08:40:32

Comment on peut être autant à côté de la plaque... Je sais bien qu'on doit flatter une partie de ses électeurs, mais quand même...

Avatar de tiret Abonné
Avatar de tirettiret- 16/01/20 à 08:42:33

D'un autre côté le mec ne supprime pas le verrou de Bercy. Il ferait en sorte que Google et les autres paient leurs impôts il y aurait déjà moins de problème. Le souci est que demander à ses potes de payer leur dû ça ne se fait pas.

Avatar de Dice34110 Abonné
Avatar de Dice34110Dice34110- 16/01/20 à 08:47:11

Putain c'est un sport national!
Les mecs se plaignent d'un comportement, créer une taxe, les mecs chouinent a nouveaux parce que le comportement était quand même bien pratique...

Si le fait de proposer ton article créer un véritable préjudice, le fait de ne plus le proposer annule ton préjudice et donc tu n'as plus rien a réclamer mon grand

Avatar de Furanku Abonné
Avatar de FurankuFuranku- 16/01/20 à 08:52:06

Nous ne transigerons pas avec ceux qui pillent et qui font du chantage. Notre mobilisation est totale

Venant de Riester, membre du gouvernement qui plus est, c'est assez « drôle » (et très malvenu) :transpi:

La paille et la poutre, toussa toussa...

Avatar de OliverTrets Abonné
Avatar de OliverTretsOliverTrets- 16/01/20 à 08:52:12

Dice34110 a écrit :

Si le fait de proposer ton article créer un véritable préjudice, le fait de ne plus le proposer annule ton préjudice et donc tu n'as plus rien a réclamer mon grand

Un président de la république avec un haut niveau de "pensée complexe" (on peut considérer que ça reste un type doué d'une certaine intelligence) pas foutu de comprendre ce genre de principe élémentaire, ça me laisse sans voix.

... ou alors c'est de la com et il nous prend tous pour des cons.

Avatar de Kevsler INpactien
Avatar de KevslerKevsler- 16/01/20 à 09:09:57

OliverTrets a écrit :

... ou alors c'est de la com et il nous prend tous pour des cons.

Depuis le début.

Avatar de anagrys Abonné
Avatar de anagrysanagrys- 16/01/20 à 09:10:18

Attention à ce que vous dites quand-même, ceci est une infox du niveau de ce qui est partagé par le gouvernement :

Il vise à demi-mot la stratégie de Google qui a décidé de ne plus
indexer les articles de presse, sauf si les éditeurs acceptent une
diffusion gratuite.

==> Google n'impose pas une diffusion gratuite des articles de presse, ils se contentent de dire que si les sites de presse veulent avoir un peu plus qu'un lien brut chez eux ils faut qu'ils acceptent d'être référencés gratuitement.
Ce n'est pas tout à fait la même chose. Au passage, aux dernières nouvelles seuls Le Point et Le Canard Enchaîné avaient refusé. Ça veut dire que les autres, tous les autres, sans exception, estiment leur "préjudice" à être référencés comme pas si évident que ça.

Avatar de lanoux Abonné
Avatar de lanouxlanoux- 16/01/20 à 09:18:49

+1

hors contexte, j'aurais presque l'impression d'écouter un cheminot de chez sud sur un piquet de grève contre la réforme des retraites (ou un avocat vu que le gouvernement pille leur caisses)

Avatar de lanoux Abonné
Avatar de lanouxlanoux- 16/01/20 à 09:21:07

le canard a toujours refusé d'etre sur le net arguant que ce serait mortifère. Durant des années ils se sont battus a chaque fois que leurs colonnes se retrouvaient en ligne. Ce n'est que très récemment qu'ils ont cédé en publiant la une du journal.

Il n'est plus possible de commenter cette actualité.
Page 1 / 9