Vous n'avez pas encore de notification

Page d'accueil

Options d'affichage

Abonné

Actualités

Abonné

Des thèmes sont disponibles :

Thème de baseThème de baseThème sombreThème sombreThème yinyang clairThème yinyang clairThème yinyang sombreThème yinyang sombreThème orange mécanique clairThème orange mécanique clairThème orange mécanique sombreThème orange mécanique sombreThème rose clairThème rose clairThème rose sombreThème rose sombre

Vous n'êtes pas encore INpactien ?

Inscrivez-vous !
Au CES, HBO met certains journalistes face à la réalité du traitement de leurs données

Lors des salons internationaux, les invitations fusent généralement de toute part pour des présentations parfois aussi longues que monotones. Mais certaines provoquent de réelles surprises. Au CES de Las Vegas, HBO proposait à des journalistes une « Westworld experience » bien surprenante.

Les invitations étaient assorties d’un questionnaire sur les régimes alimentaires et demandaient de préciser les comptes sur les réseaux sociaux… voyez-vous venir la suite ? L’expérience Westworld a rapidement tourné au « cauchemar » pour certains invités.

Les organisateurs ont en effet utilisé la masse de données disponibles pour les renvoyer en pleine figure aux participants. Jess Joho de Mashable relate en détail sa troublante expérience dans cette actualité.

Sur le fond, cette idée n’a rien de nouveau et on trouve sur Internet de nombreuses vidéos où les réseaux sociaux sont utilisés pour trouver des masses d’informations afin de déstabiliser des personnes, nous pouvons par exemple citer le « voyant » de Com’Infinie.

Dans le cadre de HBO, des acteurs étaient mélangés aux journalistes, avec un rôle bien précis… toute ressemblance avec Westworld était évidemment voulue. « Toute cette expérience m'a laissé avec la conviction inébranlable que, finalement, nous ne sommes qu'un ensemble de données dans un réseau interconnecté. Réel ou faux, cela ne fait aucune différence », conclut notre confrère.

14 commentaires
Avatar de AltreX Abonné
Avatar de AltreXAltreX- 10/01/20 à 09:52:42

l'actu de Jess joho est ultra romancée (a la hollywoodienne je dirais) pour accentuer l'effet waouh, mais je trouve extremement malsain l'activité de cette boite Inciteinc qui propose de "faciliter" les choix de vie des gens, si c'est pas un fake pour prouver le point.

Avatar de misterB Abonné
Avatar de misterBmisterB- 10/01/20 à 09:55:40

Donc certains Journalistes Tech on eut besoin d'une campagne marketing pour une série TV orchestré par la chaine pour se rendre vraiment compte de l'étendue des dégâts? :mdr2::mdr2::mdr2:

Et on s'étonne que Zuckerberg et autres soient tranquilles et puissent continuer a faire de la merde, jusqu'a pourrir les élections des pays :D

Avatar de misterB Abonné
Avatar de misterBmisterB- 10/01/20 à 09:58:32

AltreX a écrit :

l'actu de Jess joho est ultra romancée (a la hollywoodienne je dirais) pour accentuer l'effet waouh, mais je trouve extremement malsain l'activité de cette boite Inciteinc qui propose de "faciliter" les choix de vie des gens, si c'est pas un fake pour prouver le point.

Tout redirige sur le site de HBO

Le pouvoir du marketing m'étonnera toujours :mdr::mdr::mdr:

Avatar de AltreX Abonné
Avatar de AltreXAltreX- 10/01/20 à 10:05:46

je m'en doutais un peu, mais effectivement c'est assé affligeant de voir le manque de prise de conscience sur le sujet.

Avatar de fry Abonné
Avatar de fryfry- 10/01/20 à 10:06:14

a mon avis, ce n'est ni l'un ni l'autre, c'est une boite fictive qui sert de promotion pour la saison 3, fait de manière très réaliste justement pour marquer les esprits.
 
il n'y a pas les ressources matérielles ou humaines pour faire ce qui est annoncé.
ils ont fait une "démo" sur les journalistes, mais c'était un échantillon ciblé, et ils ont du passer un moment pour élaborer le questionnaire, compiler les résultats, créer le scénario de la soirée ...
 
ça a probablement prit des semaines voire des mois avec une sacrée équipe de psy et de scénaristes (+ les fourmis qui sont allées voir les comptes sur les réseaus sociaux)
 
j'imagine sans pb qu'ils ait identifiés bien plus de journalistes à qui ils allaient envoyer les invitations pour faire leur recherches, puis qu'ils ont envoyé les invitations à une petite partie et qu'ils n'avaient plus qu'a traiter les réponses au formulaire pour les détails de la soirée
 
sans parler des répétitions des acteurs, ils ont pas pu mémoriser toutes les interactions de la soirée en 2j, c'est pas des robots de westworld qui peuvent récupérer instantanément les infos du journaliste auquel ils s'adressent pour adapter leur comportement/dialogue à la volée

Avatar de Jarodd Abonné
Avatar de JaroddJarodd- 10/01/20 à 10:09:53

Les organisateurs ont en effet utilisé la masse de données disponibles pour les renvoyer en pleine figure aux participants.

Concrètement ça signifie quoi ? Je n'ai pas bien compris sur la source liée (en anglais).

Avatar de AltreX Abonné
Avatar de AltreXAltreX- 10/01/20 à 10:11:25

on est d'accord, prouver le point ne veut pas dire que les moyens sont la au moment T mais que la possibilité existe. La technique peut évolué dans le temps, il faut pas la considérer comme un frein à cette éventualité ce serais se voiler la face.

Avatar de AltreX Abonné
Avatar de AltreXAltreX- 10/01/20 à 10:13:11

globalement ils ont pris et compilé toutes les infos des journalistes pour les utiliser et faire entré en scene des acteurs qui avait l'air de les connaître très bien le tout dans une mise en scène cherchant à accentuer la chose.

Avatar de Br31zh Abonné
Avatar de Br31zhBr31zh- 10/01/20 à 10:50:38
Avatar de tazvld Abonné
Avatar de tazvldtazvld- 10/01/20 à 13:32:57

Jarodd a écrit :

Concrètement ça signifie quoi ? Je n'ai pas bien compris sur la source liée (en anglais).

De ce que j'ai rapidement lu, en gros, dans la foule il y avait des acteurs qui ont interagi avec eux comme s'il les connaissaient, en parlant de leur chien, de leur petits ami, de leurs enfant, si leur déménagement s'est bien dérouler...

Throughout the night, random folks approached me and my coworkers to discuss personal details about our lives, our work, the articles we'd written, changes to our hair color, and — in one case — uncertainty about whether or not a move out of their current city was warranted. To be clear, there were some misses in what I later learned was a 600 page, personally tailored script for the evening. We noticed that those of us with little online presence were harder for them to pin down. Other times, details got switched around (like my boyfriend and dog's names.)

Et puis derrière, ça part un peu en Psycho Pass, en leur disant que prendre des décision, c'est stressant, tient, voila voici votre repas que l'on a commandé à votre place pour vous.

"Decisions confront us every day of our lives. What'd you order for dinner? Well, clearly, we chose that one for you tonight. But wasn't it surprising how nice it was to give up that little bit of freedom?"

(Et pourtant, déjà dans Matrix Reloaded, l'Architecte avait justement noté qu'il fallait conserver une illusion de libre arbitre.)

Il n'est plus possible de commenter cette actualité.
Page 1 / 2