Vous n'avez pas encore de notification

Page d'accueil

Options d'affichage

Abonné

Actualités

Abonné

Des thèmes sont disponibles :

Thème de baseThème de baseThème sombreThème sombreThème yinyang clairThème yinyang clairThème yinyang sombreThème yinyang sombreThème orange mécanique clairThème orange mécanique clairThème orange mécanique sombreThème orange mécanique sombreThème rose clairThème rose clairThème rose sombreThème rose sombre

Vous n'êtes pas encore INpactien ?

Inscrivez-vous !
Eric Léandri quitte ses fonctions de président pour la tête du comité stratégique de Qwant

La décision sera effective le 15 janvier, annonce Qwant, confirmant une information de Libération publiée ce matin, et du Canard enchaîné du 4 décembre dernier. 

Il ne disparaitra pas du paysage puisqu’il arrive à la tête du comité consultatif chargé de piloter les orientations de l’entreprise. Ce comité stratégique et scientifique sera chargé d’appuyer le conseil de gouvernance, lui aussi créé pour l’occasion et présidé par Antoine Troesch, directeur de l’investissement de la Banque des Territoires (au groupe Caisse des Dépôts).

Léandri sera remplacé par Jean-Claude Ghinozzi, aujourd’hui directeur général adjoint, chef commercial et marketing de Qwant. D’avril 2011 à novembre 2016, il fut en charge des ventes et du marketing chez Microsoft France. 

Tristan Nitot, qui avait été désigné directeur général voilà à peine plus de trois mois, redescend d’un cran. Celui « qui assurait à titre transitoire la mission de directeur général, se concentrera de nouveau sur sa fonction de VP Advocacy ».

Dans le même temps, le moteur est en passe de devenir le service par défaut sur l’ensemble des postes de l’administration, indique Libération. 

La décision, activée le 30 avril 2020, fait suite à une note de la Direction interministérielle du numérique en date du 7 janvier. Les fonctionnaires pourront basculer toutefois sur un autre moteur s’ils le souhaitent.

L’entreprise annonce par ailleurs que « les actionnaires de référence la Banque des Territoires (groupe Caisse des Dépôts) et Axel Springer ont décidé de renouveler leur confiance et se sont engagés à participer à un nouveau tour de table qui sera finalisé courant février ». 

Cette réorganisation intervient suite une série d’articles parus dans la presse cet été, en particulier dans nos colonnes : 

46 commentaires
Avatar de anonyme_f6b62d162990fde261db0e0ba2db118e Abonné

comité consultatif 
conseil de gouvernance,
directeur général adjoint
chef commercial et marketing 
directeur général 
VP Advocacy (???)

Alors je sais pas vous, mais je suis toujours complètement perdu dans ce genre de trucs. En interne ça a peut-être du sens, mais alors de l'extérieur...
A se demander si y'a pas un service "Naming" dans les grosses boîtes pour gérer les étiquettes à mettre sur les gens :D

Avatar de TexMex Abonné
Avatar de TexMexTexMex- 09/01/20 à 09:26:04

C'est n'est pas plus qu'un changement de forme. Pas forcément sur le fond. En général; plus c'est allambiqué moins cela a de sens sur le fond.

 

Avatar de Sebaas Abonné
Avatar de SebaasSebaas- 09/01/20 à 09:42:21

TexMex a écrit :

En général; plus c'est allambiqué moins cela a de sens sur le fond. 

Et + ça paye!

Avatar de js2082 INpactien
Avatar de js2082js2082- 09/01/20 à 09:47:45

Pour avoir à gérer ce genre de choses, je te confirme que ce type de strates décisionnelles sont souvent superflues.
 
Ça fait du boulot pour le juriste certes, mais faut avouer que dans bien des cas, on est plus face à des comités théodules qui permettent de flatter l'égo de certains (et d'obtenir une rémunération supplémentaire) qu'autre chose.

A vrai dire, j'en suis venu à conclure que plus il y a de conseils et comités dans une entreprise, plus cela lui coute cher et moins celle-ci est bien gérée.

Avatar de SirGallahad INpactien
Avatar de SirGallahadSirGallahad- 09/01/20 à 09:51:57

Oui, cela s’appelle le service RH. :)

Avatar de Ramses_Deux Abonné
Avatar de Ramses_DeuxRamses_Deux- 09/01/20 à 10:08:55

C'est de l'optimisation fiscale.

En l'essence et dans ce cas de figure c'est l'augmentation du poste de la dépense en fonctionnement sur l'effectif (salaires).

Long story short;
Plus de charges de fonctionnement, moins de bénéfices dégagés, moins d’impôts.

Avatar de smileyn INpactien
Avatar de smileynsmileyn- 09/01/20 à 10:23:12

juste pour mon information, il font quoi Qwant à part les gros titres de Voici-Inpact ?
je ne me souviens pas avoir lu un bon papier qui expliquait l'avantage de Qwant sur d'autres en 2019 (voir 2020) et qui occultait leurs soucis internes.

edit:
https://www.nextinpact.com/news/107727-qwant-fait-point-sur-ses-services-masq-dans-maps-beta-projets-pour-mail-drive-et-pay.htm
news de juin 2019
vraiment dommage que cette société se fasse surtout connaitre pour les frasques de ses dirigeants

Édité par smileyn le 09/01/2020 à 10:25
Avatar de lordofsoul Abonné
Avatar de lordofsoullordofsoul- 09/01/20 à 10:26:51

Ils s'occupent, c'est bien...

Avatar de WereWindle INpactien
Avatar de WereWindleWereWindle- 09/01/20 à 10:34:02

SirGallahad a écrit :

Oui, cela s’appelle le service RH. :)

Un tacle viril mais courtois... "Jouez" dit l'arbitre :transpi:

Avatar de WereWindle INpactien
Avatar de WereWindleWereWindle- 09/01/20 à 10:45:48

smileyn a écrit :

juste pour mon information, il font quoi Qwant à part les gros titres de Voici-Inpact ?
je ne me souviens pas avoir lu un bon papier qui expliquait l'avantage de Qwant sur d'autres en 2019 (voir 2020) et qui occultait leurs soucis internes.

edit:
https://www.nextinpact.com/news/107727-qwant-fait-point-sur-ses-services-masq-dans-maps-beta-projets-pour-mail-drive-et-pay.htm
news de juin 2019
vraiment dommage que cette société se fasse surtout connaitre pour les frasques de ses dirigeants

Au tout début, ils s'étaient fait connaitre pour être français, soutenus par l'Etat pour fournir un moteur et des services souverains¹ et respectueux des données personnelles (un peu de contexte : c'était au moment où toute la shitstorm à propos de Google et Facebook commençait à vraiment se voir).

Quelques temps après, il y avait vaguement des infos sur l'avancement du projet de loin en loin (donc encore des promesses).

Puis on est arrivé à un point où l'écart entre les promesses du début (un Google français) et le résultat (un produit pas très à jour et une boite dans laquelle les employés semblent souffrir d'un management aussi agressif que chaotique) est devenu trop grand.

Avec du bol, cette réorg ne sera pas que cosmétique. (j'y crois peu mais on peut toujours espérer)

¹ bon sang comme je déteste ce terme...

Édité par WereWindle le 09/01/2020 à 10:48
Il n'est plus possible de commenter cette actualité.
Page 1 / 5