Vous n'avez pas encore de notification

Page d'accueil

Options d'affichage

Abonné

Actualités

Abonné

Des thèmes sont disponibles :

Thème de baseThème de baseThème sombreThème sombreThème yinyang clairThème yinyang clairThème yinyang sombreThème yinyang sombreThème orange mécanique clairThème orange mécanique clairThème orange mécanique sombreThème orange mécanique sombreThème rose clairThème rose clairThème rose sombreThème rose sombre

Vous n'êtes pas encore INpactien ?

Inscrivez-vous !
Sonos attaque Google pour violation de brevets

Sonos avait signé en 2013 un important accord : Google s’engageait à assurer le bon fonctionnement de son service de musique avec les enceintes connectées de Sonos. Ce qui supposait l’envoi par ce dernier de nombreuses informations techniques, dont les plans des enceintes concernées.

L’objet de la plainte est sans surprise : Google aurait violé cinq brevets, dont tout ce qui touche à la capacité des enceintes à se connecter et à se synchroniser l’une avec l’autre.

L’entreprise se dit étouffée aujourd’hui par Amazon et Google. Quand leurs assistants respectifs sont apparus, les deux géants ne vendaient pas d’enceintes. Sonos affirme se retrouver dans une situation de dépendance, finissant par devenir explosive avec la copie de ses technologies.

C’est l’avis de Patrick Spence, directeur général de Sonos, qui s’est entretenu avec le New York Times : « En dépit de nos efforts importants et renouvelés […], Google n’a montré aucune volonté de travailler avec nous sur une solution mutuellement bénéfique. Nous n’avons plus d’autre choix que d’intenter une action en justice ».

Sonos estime qu’Amazon et Google ont violé chacun une centaine de brevets, mais ne s’en prend pour l’instant qu’à Google. L’entreprise avoue sans fard qu’elle ne peut pas s’attaquer à deux géants en même temps.

La plainte a été déposée devant une cour fédérale de Los Angeles et l’International Trade Commission.

4 commentaires
Avatar de SR-G INpactien
Avatar de SR-GSR-G- 08/01/20 à 22:40:52

J'aurais envie de défendre SONOS, car c'est un peu le combat du pot de terre contre le pot de fer ... mais en même temps (pour être équipé de box SONOS depuis des années), ils ont fait tellement de mauvais choix à tous points de vue et ont laissé leur écosystème dans un tel mauvais état aujourd'hui (*), qu'ils ne peuvent aussi s'en prendre qu'à eux mêmes que les consommateurs se dirigent maintenant vers leurs concurrents (qui malheureusement pour eux ont de plus une force de frappe d'une toute autre ampleur).

(* zéro innovations sur les produits, nombreux retraits de fonctionnalités, zéro améliorations utiles d'aucune sorte depuis des années, bugs de plus en plus nombreux, devices rendus purement et simplement inopérants comme les controlleurs, de plus en plus de problèmes de fiabilités techniques en diffusions spotify, etc.)

Avatar de tontonCD INpactien
Avatar de tontonCDtontonCD- 09/01/20 à 08:44:23

Je ne vais pas les défendre non plus : ils ont racheté snips.ai, une techno comparable capable de commander des appareils à la voix mais sans connexion ("privacy by design").
Donc d'une de quoi ils se plaignent, de deux ils ont transformé une techno ouverte et gratuite en techno privée, la communauté snips est effondrée, en tant que développeur j'ai perdu des clients.

Avatar de near667 Abonné
Avatar de near667near667- 09/01/20 à 12:08:39

C'est con ça avait l'air vachement bien. Il y a des alternatives de système de commande vocale "offline" ?

Avatar de tontonCD INpactien
Avatar de tontonCDtontonCD- 29/01/20 à 09:27:42

Je cherche, c'est laborieux. Le NLA (texte => Intents) est toujours libre (licence MIT) mais pas la partie ASR (voice => texte). J'ai une piste avec l'injection (voir leur site), qui permet de rajouter des intents sans passer par la console, mais pas encore testé.

Édité par tontonCD le 29/01/2020 à 09:28
Il n'est plus possible de commenter cette actualité.