Vous n'avez pas encore de notification

Page d'accueil

Options d'affichage

Abonné

Actualités

Abonné

Des thèmes sont disponibles :

Thème de baseThème de baseThème sombreThème sombreThème yinyang clairThème yinyang clairThème yinyang sombreThème yinyang sombreThème orange mécanique clairThème orange mécanique clairThème orange mécanique sombreThème orange mécanique sombreThème rose clairThème rose clairThème rose sombreThème rose sombre

Vous n'êtes pas encore INpactien ?

Inscrivez-vous !
Lexilife présente Lexilight : une lampe pour aider les dyslexiques

Comme le rappelle le Larousse, il s’agit d’une « difficulté d'apprentissage de la lecture et de l'orthographe, en dehors de toute déficience intellectuelle et sensorielle, et de tout trouble psychiatrique ». Le dictionnaire ajoute que « la dyslexie touche environ 8 à 10 % des enfants, les garçons étant 3 fois plus souvent atteints que les filles ».

Lexilife ajoute de son côté qu’une personne « non dyslexique a un seul œil dominant qui envoie une information principale au cerveau, qu’il sait analyser. Une personne dyslexique dispose, au contraire, de deux yeux dominants qui envoient simultanément deux informations différentes au cerveau. C’est cette confusion qui crée des images miroirs et perturbe la lecture ».

Avec sa lampe, Lexilight veut tenter de corriger ce problème « en permettant au cerveau de traiter l’information comme si elle provenait d’un seul œil dominant ». Concrètement, « elle émet une lumière pulsée et modulée qui atténue l'effet miroir que les dyslexiques voient lors de la lecture ». Deux molettes permettent de régler la pulsation afin de l’adapter à sa vue. 

La lampe est aussi prévue pour fonctionner avec les ordinateurs : elle peut « être positionnée à la verticale face à l’écran. Pour en accroître l’efficacité, on peut diminuer la luminosité de l’écran ».

Selon des tests de Lexilight portant sur plus de 300 personnes, 90 % auraient été capables de lire correctement, auraient été soulagés et auraient retrouvé le plaisir de la lecture. À confirmer avec des tests indépendants.

La lampe Lexilight est fabriquée en Bretagne, « par l’entreprise adaptée L’atelier du courrier, une entreprise ESUS dans laquelle 98 % des collaborateurs sont en situation de handicap ». Elle est vendue 549 euros avec un essai gratuit d’un mois et une garantie de 10 ans.

32 commentaires
Avatar de Geronimo54 Abonné
Avatar de Geronimo54Geronimo54- 06/01/20 à 10:10:33

L'intention est bonne, l'idée étonnante mais le prix rédhibitoire!

Avatar de Noathym INpactien
Avatar de NoathymNoathym- 06/01/20 à 10:25:13

Ça fait cher le stroboscope.

Avatar de Nunch Abonné
Avatar de NunchNunch- 06/01/20 à 10:40:26

Je connais du monde qui aurait pu être intéressé mais alors à ce prix la pour "juste une lampe qui clignote" c'est un peu trop même si je ne doute pas qu'il doit y avoir un minimum de R&D derrière.

Avatar de SirGallahad INpactien
Avatar de SirGallahadSirGallahad- 06/01/20 à 11:14:44

Un dyslexique qui ferme un œil pour lire, n'a plus de problème ?

Avatar de Sythuzuma-Ka INpactien
Avatar de Sythuzuma-KaSythuzuma-Ka- 06/01/20 à 11:20:24

Il suffirait d'une étude clinique simple pour valider réellement son efficacité, plutôt que simplement déclarer 90% sur 300 convaincus...

Avatar de sebtx Abonné
Avatar de sebtxsebtx- 06/01/20 à 11:52:40

Très cher pour un stroboscope quand même. Sur le principe je pense que l'effet stroboscopique "cache" le texte durant le mouvement de l'oeil pendant la lecture. D'où le réglage de rapidité des flashs pour s'adapter à la vitesse de lecture de la personne.

Après l'aspect "made in france" pour justifier le prix c'est un peu abusé même si on peut imaginer que pour le moment c'est produit à très peu d'exemplaires. Il vaudrait mieux au contraire un truc pas cher avec un design moins poussé, voire même imprimé en 3D pour rendre le produit accessible à tous. 

Avatar de XMalek INpactien
Avatar de XMalekXMalek- 06/01/20 à 12:49:37

Le dictionnaire ajoute que « la dyslexie touche environ 8 à 10 % des enfants, les garçons étant 3 fois plus souvent atteints que les filles »
Alors juste pour information cela a été dementi dernièrement, la dyslexie des filles est caché / gommée actuellement du aux pressions sociales. (c'est dans le cas d'un echec scolaire que la dyslexie est detectée, ce qui arrive plus souvent chez les garçons que chez les filles aux raisons des pressions sociales)

Édité par XMalek le 06/01/2020 à 12:49
Avatar de ben51 Abonné
Avatar de ben51ben51- 06/01/20 à 12:52:25

Je suis toujours perplexe sur cette histoire de vue.
J'ai l'impression d'entendre le même bull-shit que sur le régime sans gluten pour les autistes.  

Avatar de Trit’ Abonné
Avatar de Trit’Trit’- 06/01/20 à 12:54:07

SirGallahad a écrit :

Un dyslexique qui ferme un œil pour lire, n'a plus de problème ? 

Je me suis dit la même chose : d’après l’article, les dyslexiques verraient le monde comme deux calques Photoshop superposés mais en partie décalés ? Et il suffirait simplement de leur faire fermer un œil pour que le problème soit résolu ?
Pas possible que ce soit si simple : ça se saurait, si ça tenait juste qu’à ça ! Et on verrait plein de gens avec un cache-œil (équivalent pour les dyslexiques des lunettes pour les myopes, hypermétropes, astygmates et autres problèmes de vue pouvant être compensés par des verres/lentilles) !

On peut voir l’avis d’un dyslexique sur cette question ? Il doit y en avoir, dans le coin, quand même…

Édité par Trit’ le 06/01/2020 à 12:54
Avatar de loser Abonné
Avatar de loserloser- 06/01/20 à 13:02:23

Sauf qu'une étude clinique même simple coûte extrêmement cher.

Il n'est plus possible de commenter cette actualité.
Page 1 / 4